Cadremploi.fr  > Actualités > L'actualité de l'emploi > Bordeaux, Nantes et Lyon : les villes qui font rêver les cadres parisiens

Bordeaux, Nantes et Lyon : les villes qui font rêver les cadres parisiens

bordeaux-nantes-et-lyon--les-villes-qui-font-rever-les-cadres-parisiens

Les cadres parisiens en ont-ils vraiment assez de Paris ? Où rêvent-ils d’aller ? Cadremploi leur a posé la question.

Près de 8 cadres franciliens sur 10 veulent quitter Paris pour s’installer, et travailler, en région. Leurs villes de prédilection ? Bordeaux, Nantes et Lyon. Surtout pour le cadre de vie. Lassés par les prix de l’immobilier, le coût de la vie  et le temps de transport (45 minutes par jour pour 1 cadre sur 2), ils ont envie de se rapprocher de la nature. Et de rééquilibrer leur vie personnelle avec leur vie privée. Quitte à perdre un salaire avantageux, un poste intéressant, ou à se reconvertir. Voilà ce qui ressort du sondage sur les villes préférées des cadres réalisé par Cadremploi auprès de plus de 4 000 cadres et publié fin août 2015. Pourquoi ces villes attirent-elles tant les cadres ? Quelles opportunités peuvent-ils y trouver ? Nous avons posé la question aux recruteurs à Bordeaux, Nantes et Lyon.

 

Bordeaux : la destination prometteuse

Cela fait seulement 4-5 ans que Bordeaux fait rêver les cadres. « Avant, la ville avait une réputation trop bourgeoise et les cadres préféraient s’installer à Toulouse, estime Nicolas Brivois, directeur régional Hays Sud. Mais Toulouse pâtit des évènements qu’elle a subi [affaire Merah, ndlr] et Bordeaux a changé. » Arrivée du tramway, rénovation les façades, construction de ponts au-dessus de la Garonne et d’un nouveau stade pour accueillir l’Euro 2016, lancement des grands travaux ferroviaires pour installer une ligne TGV qui reliera Paris à Bordeaux en 2 heures au lieu de 3 dès 2017… La ville est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007, elle a été élue meilleure destination touristique européenne et ville préférée des Français en 2015.

Trois secteurs qui recrutent à Bordeaux : aéronautique, laser et immobilier

« Mais pour trouver un emploi à Bordeaux, il faut être prêt à faire des concessions sur la rémunération, prévient Nicolas Brivois, et savoir que certains secteurs sont plus porteurs que d’autres dans la région. » Comme partout ailleurs, celui de la santé a besoin de cadres et le secteur informatique est très demandeur.

Plus spécifiquement, la ville est connue pour son dynamisme dans l’aéronautique, avec le pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley, qui abrite Bordeaux Aéroparc, un parc scientifique de 110 entreprises, dont Dassault, qui devrait recruter pour répondre à la commande du Qatar, qui vient de commander 24 Rafale. Le président du Conseil régional d’Aquitaine, Alain Rousset, estime que cela pourrait créer environ un millier d’emplois directs et indirects dans la région, rapporte Sud-Ouest.

La filière laser est elle aussi très porteuse pour les cadres à Bordeaux. En 12 ans, l’Aquitaine a créé 1 400 emplois directs hautement qualifiés grâce au pôle Route des Lasers, selon La Croix. Et enfin, troisième secteur qui devrait générer des postes pour les cadres : l’immobilier. « On assiste à une reprise du secteur et on recherche désespérément des responsables programmes et des professionnels du foncier », confie Nicolas Brivois. Et pour cause, la ville construit pour pouvoir atteindre son objectif : accueillir 30 000 à 50 000 nouveaux habitants d’ici à 2030.

Retrouver nos offres d’emploi à Bordeaux et dans le Sud-Ouest

 

Nantes : « le nouvel eden bobo »

Des cadres parisiens qui s’installent à Nantes, Charles Maitenaz, consultant senior au cabinet Hudson, en croise depuis plusieurs années. En 10 ans, la ville a gagné 25 000 habitants, car plus de 20 ans après la fermeture des chantiers navals, elle a su se réinventer. Arrivée du tramway, évènements culturels (La Folle journée, le Voyage à Nantes) et le TGV fait la liaison avec Paris en 2h depuis 2010. L’île de Nantes est en plein aménagement, pour centraliser les activités au cœur de la ville et l’aider à se développer économiquement. Et ça marche : le magazine Challenges a classé Nantes 2e métropole la plus dynamique du pays en juin 2015 et l’a qualifiée de « nouvel eden bobo », vu la part de cadres qui y progresse fortement.

Encore quelques recrutements chez Alstom

« Les postes à pourvoir dans la région sont majoritairement des emplois de commerciaux (25 à 30 %) et 25 % des postes dans l’industrie, en étude, R&D, production ou logistique », détaille le consultant. Car la ville compte un cluster spécialisé en biotechnologie, en matériaux composites et énergies marines renouvelables. Situé sur l’île de Nantes, ce cluster abritera bientôt le siège monde d’Alstom, pour lequel « quelques recrutements sont encore à prévoir, surtout en production », précise Charles Maitenaz.

Des opportunités dans l’informatique

« 15 à 20 % des opportunités sont dans l’informatique », ajoute Charles Maitenaz. La ville – labellisée French Tech - attire de plus en plus d’entreprises informatiques. Parmi elles, des grandes, comme Capgemini, et des plus petites qui se créent sur place, comme la prometteuse start-up Lengow.

Enfin, comme partout ailleurs, Nantes est en pénurie de cadres dans la santé. Le futur CHU qui devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2025 ne devrait que renforcer ses besoins.

Retrouvez nos offres d’emploi à Nantes et dans le Grand Ouest

 

Lyon : le bon plan qui continue de l’être

2e pôle économique du pays derrière Paris, 2e aire urbaine de France, 2e PIB national, située à seulement 2 heures de Paris en train, avec de grands projets d’aménagement, un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale… Autant de raison qui poussent les cadres parisiens à venir s’installer à Lyon.

Des opportunités diversifiées

« Les cadres franciliens sont de plus en plus nombreux à venir s’installer à Lyon », d’après Marie-Françoise Doyat, directrice régionale Hays Rhône-Alpes. Elle en veut pour preuve l’augmentation du nombre de recrutements effectués par l’agence. « Nous avons fait plus de 400 recrutements entre juin 2014 et juillet 2015. C’est 50 de plus que ces dernières années. Sur ces 400 recrutements, près de 30 % correspondent à des postes pris par des cadres venant d’une autre région et ce sont en majorité des Franciliens. » Une raison à cela : « à Lyon, on trouve une offre d’emplois très diversifiée, explique la directrice. Aussi bien dans le tertiaire que dans l’industrie. Et on désormais peut faire carrière à Lyon sans forcément passer par Paris », car de nombreuses grandes entreprises ont leur siège à Lyon, comme Sanofi Pasteur ou Biomérieux, d’autres ont gardé leur siège à Paris mais installé leur R&D à Lyon et le tissus de PME local est très dynamique. Sans oublier que le dynamisme lyonnais s’étend à toute la région Rhône-Alpes, et notamment à Grenoble, si bien que le cabinet de recrutement spécialisé dans les postes cadres Hudson a ouvert un nouveau bureau à Grenoble en juillet 2015.

Beaucoup d’offres pour les commerciaux

« En ce moment, cependant, les opportunités à Lyon et sont plus nombreuses pour les postes dans l’informatique et les télécoms, dans l’industrie (chimie, alimentaire et bien d’équipement), en finance, dans les cabinets d’audit et d’expertise et on trouve toujours beaucoup d’opportunités sur des postes de commerciaux », indique Marie-Françoise Doyat. Sans oublier que la ville abritera bientôt le siège mondial d’Euronews.

Retrouvez nos offres d’emploi à Lyon et en Rhône-Alpes  

 

Alors, plutôt Bordeaux, Nantes ou Lyon ?

PIB, salaires, prix de l’immobilier… Petit aperçu de ces villes, en chiffres.

 

PIB

Salaire moyen (tarif horaire moyen)

Part de cadres

Nombre d’emplois

Taux de chômage

Prix de l’immobilier moyen

Nombre d’entreprises

Taux de création d’entreprises

Bordeaux

93 416 M€

12,71

13,6 %

391 286

9,8 %

3 000€/m2

194 185

15,8

Nantes

104 472 M€

12,43

12,9 %

328 071

8,8 %

2580€/m2

164 806

13,4

Lyon

203 852 M€

13,53

16,6 %

682 406

8,8 %

2 700 – 4 000€/m2

384 575

14,6

 

 

14

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Artyville

09/10/2015

à 23:31

Beaucoup d'âneries dîtes dans ces commentaires ! Les feux installés sur le périph de Nantes étaient à titre expérimental et c'est pour mieux réguler le trafic comme quasi tous les pays européens ou nord américain le fond. Donc ce n'est pas pour embêter le monde mais pour mieux vivre dans une agglo de 700 000 Hab.
Quand aux places de parking payantes, ca me semble normal dans la mesure où Nantes a un réseau de transport en commun très bien développé pour la ville et l'agglo, et des parking relais aux abords de la ville.
Et dans une ville, on circule à pied, en vélo ou en transport en commun. Pas en voiture. C'est un règle.
Et il n'y a pas de lutte à avoir entre la campagne et la ville, ce sont deux façons de vivre bien différente !
Quand à la comparaison des 3 villes, j'ai pu habite dans chacune d'elles, et je trouve que Nantes reste la plus agréable, où les habitants/visiteurs/commerçants sont les plus sympa et chaleureux; et où il est plus facile de créer des amitiés quand on y arrive;
Culturellement aussi, c'est la plus aboutie.

Mais Bordeaux reste l'une des plus belles villes en matière d'architecture, rien à dire !
Et le vieux Lyon est très symapthique aussi, comme la Presqu'ile et le nouveau Confluence.

> Répondre

GdParis

14/09/2015

à 16:04

Est-il possible d'en savoir un peu plus sur ce sondage, les questions qui ont été posées et le détail des réponses?

> Répondre

Lilas

04/09/2015

à 19:18

Bordeaux? Certes, belle ville bien placée entre montagne et océan, mais population désagréable, antipathique et "m'as-tu-vu"

> Répondre

chaban

03/09/2015

à 04:25

la réalité est que bordeaux est une très belle ville mais que les postes de cadre dans l'industrie sont peu nombreux et mal payés.
c'est une ville ou il fait bon vivre quand on est fonctionnaire ou retraité.

> Répondre

Expatendevenir

02/09/2015

à 11:59

Être cadre à Paris est loin d’être une sinécure. Vivre dans la capitale ou en banlieue coute de plus en plus cher, les impôts et taxes diverses et variées augmentent sans cesse et le cadre de vie quant à lui, ressemble de plus en plus un camp de réfugié pour migrants. Je songe de plus en plus à quitter la France...

> Répondre

cadros

02/09/2015

à 06:23

Paris est devenu une poubelle voire meme une decharge !

pollution - crasse - delinquance -loyers exorbitants --- etc etc

bref touts les ingrédients d une bonne vie -

> Répondre

dom1940tom

01/09/2015

à 20:03

Un ami qui habitait Lyon depuis très longtemps me disait : "Lyon c'est tous les inconvénients d'une capitale (taille, bouchons, délinquance dans ses banlieues, etc...) sans ses avantages (vie culturelle notamment)"...
Il était sans doute un peu sévère, car ces grandes villes restent tout de même moins invivables que Paris, mais il est vrai qu'elles sont toutes les 3 déjà trop grandes pour être à taille humaine, avec trop de bouchons, et avec de l'immobilier trop cher pour ce que c'est. Seule consolation : l'océan pas loin pour Nantes et Bordeaux, et la montagne pas loin pour Lyon...

> Répondre

Marc ANTOINE

01/09/2015

à 17:39

En fait Euronews Euronews est une chaîne de télévision pan-européenne internationale d’information en continu, lancée en 1993 et basée à Écully, près de Lyon. Son nouveau siège en cours d'installation est situé proche du centre ville à la Confluence.

> Répondre

nantaise

01/09/2015

à 17:14

Exacte ah oui j'avais oublié le fameux tramway, busway et les bus C 1, 2, 6 etc... et le prix des abonnements ont explosé. Toutes les places de parkings sur le centre villes sont payantes et les tarifs ont aussi vraiment augmenté et sur toute l'Ile de Nantes les places de parking qui étaient gratuites sont désormais payantes depuis le 17 aout dernier. Merci madame La Maire...

> Répondre

nantaise

01/09/2015

à 17:09

Exacte je suis Nantaise et franchement la ville c'est énormément dégradée, c'est à dire, elle est devenue sale, les parcs disparaissent au profit d'immeubles construit avec des malfaçons, impôt locaux, la circulation est impossible bouchons sur bouchons (la ville a fait mettre des feux de circulation sur le périph) la délinquance a augmenté etc... dès que je peux financièrement je déménage en dehors de Nantes dans un endroit bien plus calme.

> Répondre

fred0O

01/09/2015

à 16:55

Il y a quand même beaucoup d'effet de mode dans ces sondages qui tiennent plutôt d'une perception, voire d'une sublimation, de certaines villes que d'une réalité objective.

> Répondre

Fondriest

01/09/2015

à 15:36

A chacun ses rêves. Et puis il y a la réalité, froide et implacable. Les néo-Bordelais/Nantais/Lyonnais pourraient en témoigner...

> Répondre

Eric

01/09/2015

à 14:50

Enfin la décentralisation!

> Répondre

seigneur.viggen

01/09/2015

à 14:09

Nantes ? Quelle bonne blague! Le tram est là depuis 30 ans. Le marché immobilier est saturé, les bouchons bloquent toute l'agglo, les transports en commun (hormis le tram) sont sales, en retard, aucun stationnement possible, et la culture (c'est vraie que la mairie a mis le paquet) se paie cher en fiscalité.
Bref, à oublier.

> Répondre

+