Cadremploi.fr  > Actualités > L'actualité de l'emploi > Les cadres parisiens ont-ils raison de rêver de partir à Bordeaux, Lyon ou Nantes ?

Les cadres parisiens ont-ils raison de rêver de partir à Bordeaux, Lyon ou Nantes ?

les-cadres-parisiens-ont-ils-raison-de-rever-de-partir-a-bordeaux-lyon-ou-nantes-

7 cadres parisiens sur 10 veulent quitter la capitale. La plupart pour Bordeaux, parce… qu’il y fait beau. Les autres se dirigeraient vers Lyon pour le boulot. Et Nantes les attire pour son dynamisme économique. Mais ont-ils raison ?

Les cadres en ont marre de Paris. Marre de perdre 45 minutes dans les transports pour se rendre au travail. Marre de vivre entourés de béton. Si bien que 70 % d’entre eux envisagent de quitter l’Île-de-France. De préférence pour Bordeaux, parce qu’il y fait beau, pour Lyon, parce qu’il y a du boulot, ou Nantes, parce qu’elle est économiquement dynamique. C’est ce que nous apprend la dernière étude Cadremploi publiée ce 2 septembre et réalisée auprès de 4 726 cadres. Mais, leurs convictions à propos de Bordeaux, Lyon et Nantes sont-elles vraies ? C’est ce que nous avons cherché à savoir.

Bordeaux : une ville ensoleillée, mais pas que…

C’est LA ville préférée des cadres parisiens en quête d’une meilleure qualité de vie. 50 % d’entre eux voudraient y emménager pour profiter de son climat. Selon Météo France, la ville présente en effet un taux d’ensoleillement supérieur à Paris tous les mois de l’année, avec une durée d’ensoleillement de 2035,4 heures/an, contre 1661,6 heures dans la capitale. Les températures y sont toujours plus élevées. Mais, attention : cela n’empêche pas Bordeaux d’être aussi plus humide que Paris, avec 124,3 jours de précipitations par an, contre 111,1 jours dans la Ville lumière.

Lyon : de plus en plus d’opportunités pros

La capitale des Gaules est plébiscitée par 43 % des cadres, surtout pour les opportunités professionnelles qu’elle offrirait à court terme. À en croire le dernier baromètre publié par le cabinet de recrutement Robert Walters, les opportunités augmentent à Lyon, avec une hausse de 3 % du nombre d’offres d’emploi cadre publiées au second trimestre 2014, contre une hausse de 2 % à Paris. Sur un an, les offres ont progressé de 50 % à Lyon, contre 9 % à Paris. Surtout dans la banque, les services financiers, les ressources humaines et la fiscalité. L’Insee confirme cette tendance, avec une part constatée de cadres beaucoup plus importante à Lyon d’année en année. Toutefois, si on parle en volume, le nombre d’opportunités reste bien supérieur en région parisienne. Sur Cadremploi, on trouve actuellement plus de 2700 offres d’emploi en Île-de-France contre plus de 600 pour la région Rhône-Alpes.

Nantes : beaucoup de créations d'entreprises

Troisième agglomération préférées des cadres franciliens (40,5 % des cadres voudraient y habiter), Nantes attire pour son dynamisme économique. Une image qui n’a rien d’usurpée puisque la ville, berceau de nombreuses start-up et entreprises du numérique, affiche un taux de création d’entreprises de 17,5 % ! Un chiffre bien supérieur à la moyenne nationale (14,3 %) et à celui de l’Île-de-France (15 %), d’après l’Insee.

Mais il n’y a pas que Bordeaux, Lyon et Nantes dans la tête des cadres, découvrez le classement complet des villes où les cols blancs franciliens souhaiteraient partir

Elodie Buzaud © Cadremploi

9

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

yoan

04/02/2015

à 00:08

Rennes ne fait pas de bruit mais elle est attractive dans tous les sens du terme, tout comme Nantes. Le futur c'est l'ouest (Rennes, Nantes, Bordeaux, Toulouse) et Lyon !

> Répondre

JeffLyon

09/09/2014

à 09:46

Comparer le nombre d'offres d'emploi entre Lyon et Paris est une absurdité. Ramenez plutôt le taux d'offres d'emploi par rapport à la population, et là il n'y a pas photo Lyon est en tête et en plus la région de Lyon a vu le chômage baisser (et oui!) alors que ce n'est pas le cas pour le reste de la France. Donc, pas d'hésitation. la qualité de vie à Lyon est sans commune mesure avec Paris et surtout la région parisienne

> Répondre

gillesni

09/09/2014

à 01:48

17% pour le reste de la France?

Bravo!

Je vois que les français ont de l'imagination.

Tant mieux pour moi. Je resterai bien plus tranquille dans ma ville, l'une de celles où on vit le mieux, loin de ces lieux surfaits où loger une famille est difficile, et où la qualité de vie réelle est finalement bien faible.

> Répondre

winterhardy

08/09/2014

à 20:43

Super!!! Je suis pour le déploiement des cadres parisiens sur Bordeaux! Nous serons ainsi plus nombreux à manifester pour obtenir du travail!!! Si quelques milliers viennent s'ajouter aux milliers locaux qui sont déjà en recherche d’activité, Bordeaux va vite devenir la ville la plus "pauvre" du sus ouest.... Cool.....

> Répondre

neal59

03/09/2014

à 20:43

Evidemment ces villes notamment Lyon ont un bon dynamisme économique offrent un cadre de vie et des loisirs et opportunités culturelles de qualité. de plus les transports en commun sont de qualité et accessibles avec poussette (ou fauteuil).
Paris oui de passage pour les expos ca suffit largement.

> Répondre

lakota

03/09/2014

à 15:20

J ai quitté Paris pour Bordeaux sans AUCUN regret. La qualité de vie, l ambiance y sont bien meilleures et la région est attractive à bien des égards. Je souhaite "bon courage" à tous ceux qui sont obligés de rester à Paris.... ;)

> Répondre

psykotropyk

03/09/2014

à 14:09

"Mais, attention : cela n’empêche pas Bordeaux d’être aussi plus humide que Paris, avec 124,3 jours de précipitations par an, contre 111,1 jours dans la Ville lumière. "
.
Certes. Le volume tombé est aussi bien plus important 950 mm environ contre 650 à Paris. Mais à choisir, je préfère très largement le grand ciel bleu Bordelais, entrecoupé certe de quelques averses, que le ciel gris perpétuel de Paris.

> Répondre

PhilUSA

03/09/2014

à 12:11

Si je me fie à mon souvenir précis, en 1988 passer de Paris à Lyon avec le même salaire s'est traduit pour moi par une augmentation du niveau de vie de 20 à 25%. Évidemment, l'intérêt était de "remonter" à Paris rapidement,... avec une augmentation de 30% !

> Répondre

astrid

03/09/2014

à 11:36

nantes devient polluée et dangereuse.Immobilier correct mais beaucoup à redire pour d'autres choses qui sont du pipeau car une fois qu'on y vit...c'est difficile.Comme les transports qui existent mais s'il faut passer son temps à les attendre...vols,agressions,incivilités,chomage caché,morosité economique dans le coin...il ferme bcp de boites à nantes .

> Répondre

+