Cadremploi.fr  > Actualités > L'actualité métiers et régions > Le Nord, beffroi des sièges sociaux

Le Nord, beffroi des sièges sociaux

le-nord-beffroi-des-sieges-sociaux

Paris n'est pas bien loin. Londres, Bruxelles et Amsterdam non plus. La grande région Nord attire de plus en plus les sièges sociaux des grands groupes français qui y trouvent un environnement dynamique et une main d'œuvre qualifiée.

C'est la crème de la crème pour former les commerciaux de demain et c'est à Lille qu'elle est installée. L'Ecole Supérieur de Commerce. 3000 étudiants entre Paris et la métropole nordiste, dont 2500 sur le campus lillois. « Pour nous, cette implantation est stratégique, affirme Bernard Mendolia, en charge de la communication de l'école. Dans quelle autre endroit de province pourriez-vous trouver 60 sièges sociaux de grandes entreprises ? »

Des groupes nés dans le Nord

Auchan, Castorama, Dalkia ou Décathlon. Les noms des grandes marques s'étendent tout autour des Corons. « Beaucoup de groupes sont originaires de la région, précise Philippe Dourcy, de Décathlon. Notre premier magasin, par exemple, a été ouvert en 1976 en banlieue de Lille. Avoir notre siège social ici était donc naturel. » Néanmoins, le groupe compte aujourd'hui 35 000 salariés à travers le monde, pèse près de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires et n'a jamais été attiré par les sirènes de la capitale. « La région a de grands atouts, concède Philippe Dourcy. Un savoir-faire, un esprit d'entreprise, une main d'œuvre qualifiée et un rayonnement international qui séduit de plus en plus. »

« Une situation géographique exceptionnelle »

En témoigne le déménagement en avril dernier du géant pharmaceutique Bayer Santé France sur le site de la technopole d'Eurasanté, à Loos. Bayer a su détecter les atouts d'une implantation dans la métropole lilloise : un million d'habitants et « la quasi-totalité des centres de décisions privés et publics européens situés à moins de 300 kilomètres », analyse le groupe dans un communiqué de presse. « Nous sommes à une heure de Paris, 30 minutes de Bruxelles et 1h20 de Londres, calcule Bernard Mendolia. C'est une situation géographique exceptionnelle pour les affaires. »

Une image positive et dynamique

Et puis il y a l'image de la région, désormais auréolée par le succès de Lille 2004. « L'idée du Nord à la Zola a changé, reprend Philippe Dourcy. Les gens savent désormais que Lille est une métropole dynamique, à la qualité de vie agréable et à l'ambiance bon enfant. Les cadres n'hésitent plus à venir s'installer dans la région et les grands groupes peuvent s'y implanter d'autant plus facilement. »

Des carrières rapides

Plus besoin donc, d'aller chercher la gloire à Paris. « Dans beaucoup de groupe, la carrière des cadres évolue significativement en passant par le siège social. En restant dans le Nord, cette évolution est désormais aussi rapide. »

LA REGION NORD EN CHIFFRES

60 sièges sociaux de grandes entreprises

En 2006, le tertiaire regroupait 75 % des emplois et le secondaire (industrie et construction) 23 %

En 2000, 18,5% des salariés travaillant dans la région étaient liés à un siège social basé dans le Nord-Pas-de-Calais

En 2006, 100 000 salariés rattachés aux sièges sociaux de la région travaillaient à l'étranger.

6 pôles de compétitivité

Activités industrielles fortes dans diverses secteurs (biomédical, textile innovant, agroalimentaire, automobile). L'industrie emploie aujourd'hui 230 000 salariés et compte 9 900 établissements.

En parallèle, les activités de services aux entreprises - notamment dans la métropole lilloise - ont fortement progressé et amplifié le phénomène de reconversion. Ce secteur employait en 2006, 178 000 salariés pour 14 000 établissements.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+