Clara Gaymard : "les vieux ne recrutent pas les jeunes"
Accueil  > Actualités > Cadremploi TV: Interviews emploi > On revient vers vous > Clara Gaymard : "les vieux ne recrutent pas les jeunes"

Clara Gaymard : "les vieux ne recrutent pas les jeunes"


Rendez-vous avec Clara Gaymard, l'une des femmes les plus puissantes de France. Quelque peu désabusée, la présidente de General Electric France constate que les entreprises comme la sienne ne font pas le pari de la jeunesse. "Les vieux ne recrutent pas les jeunes", dit-elle.



Clara Gaymard...sur le Bloc notes de David Abiker

 

Fonctionnaire défroquée

Simple

Accueillante

Morale

Maîtrisée

Franche

Rapide

Impression générale

 

Les vieux de ne recrutent pas les jeunes. La France a découvert Clara Gaymard après l'affaire de l'appartement trop grand qui a conduit son mari, Hervé, alors ministre des finances de Jacques Chirac, a démissionner. Depuis, la dame a quitté l'administration et préside General Electric France tout en étant Vice-Présidente du groupe en charge des Gouvernements et des Villes.

Ceci étant dit, on ne peut pas s'empêcher de regarder avec curiosité ce petit bout de femme qui est également la mère de 9 enfants... Sa famille comme elle le dit, ce n'est pas le G8 mais le G11 et c'est ce G11 qu'elle a consulté avant d'accepter son dernier poste.

Dans le bureau de Clara Gaymard il y a bien sûr des photos de famille, mais également des photos des stagiaires qui ont travaillé à ses côté. Comme si il n'y avait pas assez de jeunes gens dans sa vie, Clara Gaymard y ajoute le trombinoscope des jeunes gens venus faire un bout de chemin avec elle chez General Electric. La jeunesse, visiblement ça compte pour elle qui regrette que les "vieux" (elle se range dans cette catégorie) ne recrutent pas les jeunes. Cet aveu entre en résonance avec nos deux précédents entretiens avec Ophélie Latil de Génération précaires et le sociologue Louis Chauvel.

Comme souvent les énarques passés dans le privé, Clara Gaymard est sévère avec les vieilles lunes françaises : le diplôme, les habitudes, et surtout l'administration et son management déficient. Elle regrette sans détour une administration sclérosée, qui ne sait pas garder ses bons éléments et dont le niveau de confiance en ses cadres est fonction de leur grade et de leur diplôme et pas de leur expérience ou de leurs compétences. Mais "le grade on s'en fout" finit-elle par lâcher. Ce qui compte, plus que le diplôme, c'est le talent, l'engagement et la loyauté. Ce qui frappe sans doute le plus chez Clara Gaymard, c'est une forme de calme et de force tranquille qui laisse imaginer qu'elle aurait pu avoir 3 ou 4 enfant de plus sans difficultés.

 

David Abiker
David Abiker anime depuis 2009 l'émission « On revient vers vous » diffusée sur Cadremploi.fr. Auparavant, il a travaillé dans les ressources humaines, la communication et la formation avant de signer plusieurs essais et romans. Il sévit désormais en tant que journaliste sur les ondes d'Europe 1 (Des clics et des claques), sur Paris Première (La Grande expo) et est chroniqueur pour Marie-Claire, GQ et Cadremploi.fr. Il a collaboré 7 ans à l'émission de France 5 Arrêt sur images. #


Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :