Chômage en baisse, plan social heureux
Accueil  > Actualités > L'édito de Sylvia Di Pasquale > Chômage en baisse, plan social heureux

Chômage en baisse, plan social heureux


On n'est vraiment pas du genre à se réjouir d'un plan social. Vraiment pas. Sauf que celui-là a quelque mal à nous arracher des larmes. Il concerne le Pôle emploi allemand, autrement dit la Bundesagentur für Arbeit qui prévoit de diminuer ses effectifs de 10 000 personnes d'ici 2015. Comme tout licenciement massif, celui-ci doit être justifié par ses décisionnaires.

Et c'est là que l'affaire prend un tour réjouissant : l'institution coupe dans ses effectifs, faute de boulot suffisant. Car le taux de chômage allemand ne cesse de baisser. Il en était à 6,9% au mois de juin avec des pointes à moins de 4% dans les régions les plus riches ; il fait mieux qu'avant la crise, puisque le pays enregistre son meilleur score depuis 1992.

En plus, aucun licenciement sec n'est au programme. Et même si cette charrette n'est pas vraiment folichonne pour les agents dont les CDD ne sont pas renouvelés et qui vont se présenter de l'autre côté du guichet, on se console. Car la plupart des suppressions de postes sont réalisées par la grâce des non renouvellements des départs en retraite. Peu d'ombres, donc pour voiler le soleil du plein emploi germain, et peu d'arguments pour nous rendre jaloux.

On peut, bien évidemment, se demander pourquoi le modèle d'outre-Rhin réussit si bien. Et d'autres que nous ont fort bien répondu.

Mais il y a un tout petit truc néanmoins, et il concerne justement les effectifs de la Bundesagentur für Arbeit. La France accuse actuellement un taux de chômage de 9,7 % et dispose de 50 000 agents Pôle emploi pour prendre en charge ces millions de chômeurs. En Allemagne, au mois de juin, le taux était descendu à 6,9% et 100 000 personnes étaient chargées de leur trouver un emploi. Juste le double. Sans doute la démonstration que parfois, la fin justifie les moyens, surtout quand ils sont humains.

Sylvia Di Pasquale © Cadremploi.fr - 18 juillet 2011

Une réaction ? Un témoignage ? Le forum ci-dessous vous est ouvert.

Dessin de Charles Monnier © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Zuckerman
    Pour ceux qui se poseraient la question : la comparaison est faisable car l'Allemagne a actuellement (mai/juin 2011) environ 2 967 000 de chômeurs. La France a environ 2 686 000 de chômeurs. Donc ils mettent effectivement beaucoup plus de moyens que la France là-dessus.
    Article intéressant, merci.

    Répondre

  • Isabelle L.
    En France ce n'est pas le pôle emploi qui permet de retrouver un poste, quand bien même on doublerait les effectifs...il n'y a pas assez de postes, c'est ça le problème !
    La mentalité des entreprises françaises est totalement à revoir, pour preuve les déplacements pour des entretiens sont entièrement remboursés, les stages payés etc...et ma cousine allemande vient d'y trouver un poste de son niveau bac+5 après un stage correctement rémunéré dans une grande entreprise quand les français enchaînent les stages et les bas salaires...

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :