Comment Joseph a viralisé sa vie pro
Accueil  > Actualités > L'édito de Sylvia Di Pasquale > Comment Joseph a viralisé sa vie pro

Comment Joseph a viralisé sa vie pro


Joseph a tout compris. Comment se tailler une e-réputation en béton. Comment faire causer de soi grâce aux autres et comment réseauter avec une simple paire de lunettes. Il faut dire que Joseph Dubruque est créatif de l’agence de pub La Chose. Le viral et la manière de faire causer en bien d’un produit ou d’un client, c’est son job. Mais, pendant deux ans, il s’est occupé de lui. Avec une idée simple : il a photographié son réseau, rencontré au boulot ou en dehors. Un réseau d’anonymes, saupoudré de quelques peoples (Mathieu Chedid, Ariel Wizman ou feu Christian Blachas).

Ce travail est visible sur sa fanpage Facebook  « The enJOyization project ». Des portraits (voir ci dessous) réalisés au Smartphone pour leur donner un côté granuleux, amateur et dans l’air du temps, mais retravaillées très professionnellement. Surtout, chaque modèle d’un instant porte la même paire de lunettes : le fil rouge indispensable de tout projet artistique de répétition. Que Joseph n’a pas inventé, mais s’est approprié. De toute façon, Joseph n’a pas l’intention de se reconvertir dans l’art contemporain. Cette série interpelle surtout ceux qui s’y retrouvent, qui vont la liker, la rediffuser et viraliser les petites photos qui vont se reproduire et grandir, avec leur auteur.

Evidemment, tout le monde ne boit pas des coups avec Ariel Wizman. Tout le monde ne bosse pas dans la pub. Mais chacun a un téléphone, une page facebook, des lunettes, un cure-dent, ou n’importe quel fil rouge transportable par tous les temps. Et tout le monde a un réseau, plus ou moins grand, plus ou moins important. La méthode Joseph, c’est une manière de le faire vivre. A vous de trouver la vôtre.

Sylvia Di Pasquale © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Sylvia Di Pasquale, édtorialiste de Cadremploi
    @Alpilles. "Liker" est un terme évocateur de l'univers de Facebook, c'est pour cette raison que je l'utilise ici. J'entends votre critique mais dans ce cas, je persiste. Merci pour vos remarques et au plaisir de vous lire. Sylvia Di Pasquale.

    Répondre

  • Alpilles
    je suis horrifié par l'expression "la liker". Je suppose que cela signifie "l'apprécier".

    La rédactrice souhaite t-elle la disparition de la langue française ?

    J'ai entendu récemment à France Inter une émission dans laquelle il était souligné que la précision de la langue française est justement une des forces de notre pays.

    Alors "la liker", non merci !

    Répondre