Les cadres, leur salaire et l'affabulateur
Accueil  > Actualités > L'édito de Sylvia Di Pasquale > Les cadres, leur salaire et l'affabulateur

Les cadres, leur salaire et l'affabulateur


Leur pouvoir d'achat augmente et leur rémunération aussi. De quoi faire trépigner de joie les cadres - et personnels d'encadrement assimilés - en poste. Tenez, leur salaire médian est aujourd'hui de 49 700 euros annuels, selon l'enquête de la CFE-CGC. Il s'agit bien évidemment d'une rémunération brute et c'est bien entendu d'une médiane fictive dont il est question, puisque le grand écart des fiches de paie va de 23 000 euros à plus de 80 000.

Mais tout de même, la situation s'améliore. D'après le syndicat, 63 % des salariés qui disposent du fameux statut ont obtenu une augmentation en 2006. Le meilleur score depuis 2003. Encore mieux et toujours plus : selon une autre enquête, publiée par la CFDT, on assiste dans les entreprises au grand retour des augmentations collectives. Résultat : le pouvoir d'achat des cadres a progressé de 2,1 % en 2006, contre 1,8 % en 2005.

Mais alors que l'on s'attendait à voir les grandes centrales offrir une tournée générale millésimée, celles-ci ont plutôt tendance à siroter une camomille en solo. Car, tant la CFDT que la CGC font de l'analyse de ces bonnes nouvelles un chef d'œuvre du renversement de situation. Une courte majorité des cadres est satisfaite de sa rémunération ? La Confédération générale des cadres titre son enquête : «  5% des personnels d'encadrement sont mécontents de leur rémunération ». Mieux, après avoir livré les bons chiffres de son étude, la CFDT les commente en ces termes : « Les cadres ne s'y retrouvent toujours pas : absence de lisibilité et d'objectivité, complexité, démotivation, exclusion. » Certes, la vie de bureau n'est pas, et ne sera sans doute jamais comparable à un club de vacances dirladada. Evidemment, le stress progresse, la pression augmente et la démotivation est grande, poussant certains cadres à la dépression voire au suicide. Lutter contre ces dérives est un combat on ne peut plus vital. Mais profiter d'une amélioration générale des salaires pour les dénoncer semble aussi juste que d'accuser le nouveau gouvernement d'être responsable de l'été pourri ou de la déculottée du XV de France face à l'Argentine. Sauf que s'en tenir à cette trop courte analyse serait négliger la stratégie syndicale et le sens de la négociation de nos centrales. Les chantiers qu'ils doivent entamer sont nombreux, à commencer par celui qui s'est ouvert la semaine passée sur le contrat unique, ou celui qui ne devrait pas tarder à suivre et qui concernera les régimes spéciaux de retraite. Alors, pour tenter de tirer leur épingle d'un jeu difficile, les confédérations emploient une tactique de harcèlement qui leur a parfois réussi. Toute tribune, toute enquête, toute prise de parole publique doit être le vecteur de leur message. Même un sondage peut contribuer à convaincre. Même si ses résultats sont éloignés de ceux que le syndicat préférerait délivrer. Un tour de passe-passe digne d'Esope, l'antique conteur grec. C'est l'un des inventeurs de la fable, nous rappellent les historiens, qui n'ont toujours pas réussi à démêler le vrai du faux dans le récit de sa propre vie. Esope est bizarrement l'acronyme que la CFE-CGC a donné à son enquête consacrée au salaire des cadres...



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Sylvia Di Pasquale, r
    @ frcfrac : mais enfin frcfrac, ne criez pas comme cela. Je suis un être fragile et les reproches me donnent des plaques rouges. Soyez sympa la prochaine fois, envoyez moi un gentil message en me conseillant d'indiquer qu'il s'agit d'une archive. Comme cela, cher frcfrac (rassurez-moi, c'est votre vrai prénom ?), vous aurez envie d'aller découvrir mes éditos les plus récents ici http://www.cadremploi.fr/edito/actu-et-conseils/actualites/l-edito.html. Au plaisir de vous lire. Bien cordialement. Sylvia

    Répondre

  • frcfrac
    qu'est ce que c'est que cette article has been de 2007 ??? Remuez vous à cadre emploi!! Updatez vos aricles sous peine d'êtr mis sur la touche !

    Répondre

  • Fran
    A lire l'avis du commentateur, les cadres n'ont que faire de syndicats hypocrites. Bientôt nous pourrons manifester pour des BAISSES de salaires ! Ce site serait-il devenu la tribune d'un syndicat... patronal ? J'aimerais savoir si le Médef nous raconte des fables lui aussi ?

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :