CV junior : comment sortir du lot
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > CV > CV junior : comment sortir du lot

CV junior : comment sortir du lot


Par La chronique du poulpe de Manuelle Malot | Réaction (6)

Le CV. Tout ou presque a été écrit sur le sujet et, à ce titre, les conseils se suivent mais ne se ressemblent pas. Mais s’il n’y a pas un CV idéal, il y a bel et bien des CV ratés. 8 conseils clés pour éviter les impairs. Par Manuelle Malot, directrice carrières de l’Edhec, dans la "chronique du poulpe" dédiée aux jeunes diplômés.


1 – Comprendre l’objectif d’un CV : faire ressortir ses compétences

Rédiger un CV est un art paradoxal : vous racontez votre passé scolaire et professionnel, le recruteur tente d’y lire votre avenir…dans son entreprise. Si, littéralement, le curriculum vitae est votre « parcours de vie », le recruteur ne doit donc pas y voir seulement une succession de diplômes, expériences et activités. Il doit identifier clairement les compétences que vous mettez à sa disposition.

2 –Titrer et présenter utile

Le « titre » n’est utile que s’il apporte une information supplémentaire ou qu’il fait une synthèse séduisante de votre profil en une ligne. Donc, pas de titre de type: « CV » ou « jeune diplômé disponible »… Le titre, le plus souvent, est celui de la fonction visée.

Votre CV doit apparaître en une seule page, sans mot superflu (n’apportant aucune information utile au recruteur). La police ne doit pas être inférieure à 11…Sérieux et sobriété ne déplaisent jamais.

3 – Quelles rubriques dans un CV ?

Le recruteur doit retrouver du premier coup d’œil les informations qu’il recherche : la présentation anti-chronologique du parcours du candidat est la norme. Pour un CV efficace, optez donc pour les 3 rubriques « classiques » du CV : la formation (incluant les langues et l’informatique), l’expérience professionnelle (et éventuellement associative), puis les activités et les centres d’intérêt. Ces rubriques répondent aux trois questions essentielles du recruteur : quel est le parcours académique du candidat (le savoir) ? Quelles compétences a-t-il déjà mis en œuvre (le savoir-faire) ? Quelle est sa personnalité (le savoir-être) ?

4 - La rubrique Formation du CV

La rubrique formation débute avec votre dernier diplôme obtenu ou cursus en cours (avec la date prévue d’obtention du diplôme). La rubrique remonte en général jusqu’au baccalauréat, sa série et sa mention. Le BAFA et le permis de conduire n’ont pas leur place dans cette rubrique mais vous y indiquerez précisément votre niveau de pratique en langues étrangères avec diplômes et scores aux tests de langue… ainsi que vos éventuels séjours à l’étranger.

5 - La rubrique Expériences du CV

Inutile ici de dérouler la totalité de vos expériences, quatre suffisent. Vous devez décrire précisément les dates et durées, le nom de l’entreprise, sa localisation, l’intitulé de la fonction occupée, le périmètre de responsabilités (en budget et personnes)… Surtout, à chacune de vos expériences doivent correspondre des compétences acquises : globalement, ces dernières doivent traduire les compétences requises dans le poste que vous visez.

6 - La rubrique Autres activités du CV

Les activités extrascolaires sont importantes, surtout pour un jeune diplômé. Mais pas question d’en faire trop… au risque que votre CV ressemble à un catalogue publicitaire de voyages, sports et loisirs. Choisissez les centres d’intérêt les plus significatifs : ceux dont vous pourrez parler avec enthousiasme même si vous ne les exercez plus, et ceux qui apportent des connaissances et compétences pertinentes pour votre projet.

7 – Où placer les activités associatives dans le CV ?

Enfin, la question se pose pour les jeunes diplômés qui ont une activité associative intéressante – c’est-à-dire dans le cadre de laquelle ils ont démontré des qualités ou des compétences applicables au monde professionnel - : où la faire apparaître ? Dans ce cas, les responsabilités associatives peuvent être présentées dans la rubrique Expériences. Chaque mission, ou job, doit y être décrit en respectant la même structure de présentation que les expériences ou stages en entreprise. N’oubliez surtout pas alors de les traduire en termes de compétences.

8 – Les bons mots clés dans votre CV

Pour bien valoriser vos expériences, et ne pas passer entre les mailles du filet des logiciels de tri de CV qu’utilisent certains recruteurs, il faut des mots clés dans votre CV. Ces mots clés ne sont pas si difficiles à identifier : il s’agit du vocabulaire spécifique correspondant au poste visé et, donc, aux besoins de l’entreprise (titre, compétences…). Ces mots clés sont en général présents dans l’offre d’emploi publiée ou, à défaut, dans des annonces pour un même type de poste.

Manuelle Malot © Cadremploi



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Lemustaphe
    On trouve jamais des détails suffisant dans des articles pareils

    Répondre

  • Lemustaphe
    Si vous lisez bien l'article, son titre c'est cv junior, sa ne peut pas contenir tant d'expériences.

    Répondre

  • kassama
    Je suis vraiment content de découvrir cette page mais mon veux le plus ardent est d'avoir chaque moment les informations permettant à un jeune de décrocher son premier emploi

    Répondre

  • pumah
    on ne finit jamais d'apprendre et puis nous sommes dans un cadre Cv junior

    Répondre

  • maroc2026
    comment rédiger un CV professionnel

    Répondre

  • Histrion
    Sérieusement il y a encore des gens pour dire qu'un CV doit tenir sur une seule page ? L'idée même décrédibilise le reste. Avoir un CV court (format mobile pourquoi pas) et un CV long d'accord. Mais il est impossible pour un CV de cadre par exemple de résumer plusieurs années d'expériences, dont une ou deux des plus importantes en détail, sur une seule page.

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :