Directeur Industriel à l'international : 5 conseils clés pour votre CV
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > CV > Directeur Industriel à l'international : 5 conseils clés pour votre CV

Directeur Industriel à l'international : 5 conseils clés pour votre CV


Cette semaine c’est le CV de I., directeur Industriel à l'international, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur-mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez dans cet article les modalités de participation.

Visualisez le CV de I., Directeur Industriel à l'international, en PDF*

L’impression générale d’Anthony, expert CVfirst : « Avant même de le lire, votre CV donne l’impression qu’il va être long et difficile d’évaluer votre adéquation à un poste potentiel. C’est dû notamment au fait que votre CV semble accorder autant d'importance à vos expériences les plus anciennes qu'aux plus récentes. Mais, au stade de la sélection, il est très laborieux pour un recruteur de décrypter l’historique de votre expérience dans ce qui semble être un « mode d’emploi détaillé » plus qu’une présentation de vos réussites et succès. Au-delà de ce risque, cette approche renforce le côté « industrial » au détriment de l’aspect « manager » et dans un certain sens cela renforce le passé par rapport au présent. Ce côté « mode d’emploi » met par ailleurs totalement de côté vos atouts sur le marché chinois, l’expérience internationale en particulier : les managers chinois ayant votre niveau d’expérience ont très rarement une véritable expérience équivalent internationale.»

1 - Valorisez votre vision internationale dès le titre !

« L’absence d’un titre clair et précis en tête de votre CV, ou plutôt sa longueur et les erreurs qu’il contient (Willing to South East Asia due to my marital situation au lieu de Willing to relocate South East Asia due to my marital situation) renforce encore le manque de direction donné à votre parcours et le côté table des matières. Aussi exceptionnelles vos compétences, votre expérience professionnelle et votre formation soient elles, vous ne pouvez pas vous passer d’un titre présentant votre objectif professionnel et à votre niveau d’expérience votre approche sectorielle (industrial n’est pas suffisant). »

En outre, l’âge est une donnée intéressante sur le marché chinois. Contrairement au marché français sur lequel il constitue général un élément de discrimination (et gagne à ce titre à apparaître le plus tard possible dans le CV), il est intéressant de le mettre en avant sur le marché chinois, et il serait encore plus valorisant de le renforcer par la durée totale de votre expérience professionnelle, pour renforcer encore la séniorité.

Clairement, n’hésitez pas à vendre la durée de votre expérience, en la localisant par continent, dans votre résumé de carrière. La vision internationale manquant encore à beaucoup de managers chinois ayant votre niveau d’expérience (au-delà de 45 ans), vous avez clairement une carte à jouer ! »

2 – Démontrez votre connaissance des codes du marché chinois

« Toutes les banalités sont à proscrire car elles alourdissent votre candidature. En particulier, en quoi Providing some industrial engineering supports & suggestions to some important plant transformations projects permet-il au recruteur de valoriser votre candidature ? Montrez plutôt que maîtrisez le management « à la chinoise » et son côté directif, après la longue phase d’échange préalable, et les missions du manager chinois. Le côté « suggestion » gagnerait à être remplacé par les « improvements » (améliorations), plus parlantes sur ce marché. »

3 – Mettez en avant des réussites managériales !

« Votre CV décrit uniquement votre métier et les tâches qui vous ont été confiées. Quels sont éléments qui vous permettent au recruteur de dire : « C’est cette personne qu’il me faut, car c’est cette personne qui va me permettre de résoudre les problèmes auxquels je suis confronté » ? Donnez plus d’informations sur vos réussites, vos succès, et ce qui vous a conduit à les obtenir. Par exemple, pour : "Provided industrial expertises & consultations to help drive the overall decision on the China Equipment Strategy : Go West strategy deployment". D’autant plus que sur le marché chinois on regarde surtout le présent, valorisez votre mission actuelles et les plus récentes. »

4 – Créez une ligne directrice présentant les arguments clés de votre CV

« Analysons à présent plus en détail le langage que vous utilisez dans le corps de votre CV, en particulier la mise en avant de l'encadrement comme une mission à part entière : "Employees in charge: 160". C'est intéressant, mais aussi très dangereux : l’encadrement d’une équipe est certes valorisant mais il s’agit là d’un moyen plus que d’un résultat. Comment avez-vous fait évoluer votre équipe et que lui avez-vous apporté ? Lors d’un entretien, il sera facile d’utiliser cet élément pour vous déstabiliser, par exemple en vous demandant s’il fallait réellement une telle équipe pour réaliser cette tâche, et si vous n’auriez pas pu optimiser les choses…

Cette approche vient perturber le côté « je viens d’un pays à forte productivité » et « j’ai quelque chose de plus à apporter ». Il est indispensable pour un recruteur de disposer d'éléments concrets et de résultats mesurables pour lui permettre d'évaluer la "valeur ajoutée" que vous pourriez apporter à l'entreprise, en particulier en termes de productivité.

De nombreux éléments viennent perturber la compréhension de votre parcours : il manque une ligne directrice. »

5 – Précisez et valorisez votre formation et vos compétences

« Vous avez omis d’indiquer la date de certaines formations, votre formation à l'Ecole Catholique des Arts et Métiers de Lyon en particulier. Il est important pour un recruteur de pouvoir évaluer la durée totale de vos études.

Il serait aussi intéressant d’indiquer que Lyon est en France. Ce n’est pas forcément évident.

Par rapport aux langues, "Fluent" n'est ni percutant ni valorisant. Il faut justifier et valoriser votre niveau, détailler votre pratique dans son contexte tout en évitant de vous référer seulement à vos études - ce qui m'intéresse, c'est votre niveau actuel et comment je puis utiliser cette compétence pour répondre à un besoin existant ou futur tout en garantissant que vous n'aurez pas à être formée ultérieurement, mais c'est aussi pour vous une occasion unique de montrer que cette langue est indispensable à votre métier et que les (autres) candidats ne possédant pas cette compétence doivent être... éliminés. »

Vous aussi, participez au tirage au sort hebdomadaire de l’opération Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV. Voici les modalités de participation.

* Les CV publiés dans le cadre de cette chronique sont rendus anonymes.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :