Comment se démarquer lors d’un salon de recrutement ?
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > Comment se démarquer lors d’un salon de recrutement ?

Comment se démarquer lors d’un salon de recrutement ?


Participer à un salon pour l’emploi peut s’apparenter à une sorte de speed-dating. On se retrouve parmi de nombreux candidats venus à la rencontre d’employeurs potentiels, en disposant d’un temps très limité pour retenir l’attention et se démarquer. Bref, c’est la compét’. Comment tirer son épingle du jeu ? Une tribune de Valérie Sablé, directrice associée du cabinet de recrutement Robert Half.

1 - Sélectionnez

Premier conseil : « Si vous envisagez de visiter un salon simplement pour vous présenter aux employeurs en vue d’être sélectionné, vous faites fausse route... C’est à vous de procéder à la sélection ! Commencez par bien choisir l’événement auquel vous souhaitez assister. Un salon qui ne correspond pas à votre domaine d’expertise ou qui n’offre pas de postes dans la ville de votre choix ne mérite pas le déplacement », observe Valérie Sablé directrice associée du cabinet de recrutement Robert Half.

Après avoir choisi l’événement « idéal », inutile de chercher à laisser une bonne impression à tous les employeurs présents. Avant le jour J, constituez une liste des 3 ou 4 entreprises qui correspondent à votre projet professionnel et à vos intérêts. Et ce sans négliger les structures moins connues et donc moins sollicitées, car elles peuvent offrir d’excellentes opportunités de carrière, comme les TPE-PME. « Et si après avoir pris contact avec les entreprises que vous aviez préalablement choisies, vous avez encore du temps, vous pourrez aller à la rencontre d’autres sociétés.», ajoute Valérie Sablé.

2 - Bien se préparer

« Le temps dont vous disposerez avec un employeur potentiel sera très bref. Envisagez donc votre venue à un salon comme si vous prépariez plusieurs entretiens d’embauche programmés le même jour.», recommande Valérie Sablé. Il est impératif de faire en amont des recherches sur l’actualité de l’entreprise, sa culture, ses valeurs, sa stratégie de développement... Sans oublier de demander aux membres de son réseau s’ils connaissent l’entreprise en question. Autre point important : la préparation anticipée de quelques questions pertinentes à poser à cette entreprise pour lui montrer à quel point elle vous intéresse.

Concernant la tenue à porter, mieux vaut s’habiller comme pour un entretien d’embauche, ni plus ni moins. Il faudra également penser à préparer un CV personnalisé pour les entreprises que l’on souhaite rencontrer, en apportant des impressions papier même si ce CV a déjà été envoyé lors de l’inscription en ligne au salon.

« Ne comptez pas uniquement sur votre CV pour attirer l’attention de l’employeur. Chaque minute d’une entreprise est précieuse. Aussi, bien avant l’événement, entraînez-vous à vous présenter et à expliquer votre intérêt pour l’entreprise en moins d’une minute. Listez les grands points de ce discours, mémorisez-les et répétez devant l’une de vos relations susceptible de vous faire un retour critique. Ce texte doit dire qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise qui vous intéresse, le tout en moins d’une minute…», conseille Valérie Sablé.

3 - Ne pas négliger les ‘petits détails’

Les plus petits détails peuvent faire la différence. Parmi les autres conseils que donne Valérie Sablé :

-          Ne pas venir en bande. Certes, se rendre à un salon en compagnie d’un ami ou deux peut être rassurant. Mais puisque cela ne se fait pas en entretien d’embauche classique, autant l’éviter sur un salon où l’objectif est de se démarquer et de se faire de nouveaux contacts.

-          Tirer profit de chaque minute. Dans les files d’attente, il ne faut pas hésiter à se présenter aux autres candidats, car c’est une autre manière de tester/répéter sa présentation tout en enrichissant son réseau de nouveaux contacts.

-          Tout est dans le style. Venir sur un salon ne veut pas dire y accumuler des documents divers et variés qui ne serviront à rien à l’issue du salon.

4 - Suivre ses candidatures

« Attention, le salon n’est pas fini une fois que vous êtes rentré chez vous ! Après l’événement, envoyez à vos nouveaux contacts un bref e-mail de remerciement, qui rappelle ce que vous avez à offrir à l’entreprise. Pensez à rappeler tout élément distinctif évoqué pendant l’entretien, pour continuer de vous démarquer dans l’esprit de ces recruteurs », insiste Valérie Sablé.

Et d’ajouter : « Il est vrai que vous ne maîtrisez pas tous les tenants et aboutissants des contacts pris dans le cadre de ce type d’évènements. Mais ça ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez rien faire. Si vous êtes sélectif et sûr de vous à chaque étape du processus, ce peut être un levier décisif pour décrocher votre prochain emploi.»



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • P.O
    Bonjour ou bonsoir selon votre heure de lecture !

    Je trouve les conseils de Mme Sablé pertinents et vous propose quelques "compléments" à mettre en oeuvre selon votre humeur et qui concernent la phases 2 "bien se préparer" :
    Tout d'abord, s'abonner, créer des alertes e-mails auprès des principaux organisateurs de salons (qui vous intéressent). Ainsi vous pourrez souvent connaitre en avance la plus part des entreprises participantes et en effet "faire des recherches" sur celle(s) que vous ciblez : aller sur son site (connaître son actualité, regarder ses vidéo témoignages, organigramme, "trombinoscope";...), taper son nom sur différents moteurs de recherche pour capter des infos "fraîches" sur ses enjeux, ses victoires, ses problématiques, ses évolutions, ses besoins.... Essayer d'identifier des noms et prénoms (des visages) d'acteurs du service RH / Recrutement / Mobilité. Vous aurez des chances de les voir sur le stand et ainsi de nourrir un échange plus en "one to one".
    Avant de vous présenter directement, ne pas hésitez le jour J, un peu en retrait et avec discrétion à observer son stand afin de lire sa communication (mot clef, métiers, fonctions,...) et d'en tenir compte si nécessaire lors de votre "accroche / présentation" de quelques minutes. Regarder si l'interlocuteur R.H que vous avez idéalement identifié préalablement au salon est présent et/ou demander à lui parler, en lui ayant si possible au préalable envoyé un mail qui précisait que vous "viendrez rencontrer son entreprise et qu'a cette occasion vous souhaitez savoir s'il sera présent ?" (vous annoncez "la couleur", vous faites ce que vous dites et c'est pour "son" entreprise que vous vous déplacez !). Bref, c'est de la motivation "pure" et c'est "pro".
    L'objectif reste le même : faire la différence en quelques minutes (être en mémoire, en haut de la pile du "bon" recruteur...) pour permettre la poursuite de la relation après le salon.
    Bonne continuation.

    Répondre