Comment relancer un recruteur après un entretien
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > Entretien d'embauche > Comment relancer un recruteur après un entretien

Comment relancer un recruteur après un entretien


L'entretien est terminé. Vous le savez, on vous l'a assez répété sur Cadremploi, il vous faut ensuite, « relancer » le recruteur. Mais comment s'y prendre ? Petit mode d'emploi avec Nathalie Prudhomme, conseillère chez Compétences et Métiers.

Quand relancer ?

A la fin de l'entretien, dans la mesure du possible, le candidat doit partir en sachant qui rentre en contact avec l'autre, quand et comment. Il vaut toujours mieux avoir le nom et le numéro de téléphone direct de la personne que vous pourrez relancer. Sachez toujours bien estimer le processus du recrutement : pour les postes à responsabilité, le processus est toujours plus long. Pas besoin, donc, de rappeler dans les deux jours. Voyez aussi qui est le véritable décisionnaire. S'il y a un ou deux autres décideurs au-dessus de votre interlocuteur, ça peut également prendre plus de temps. Enfin, appréciez bien l'urgence de l'entreprise à embaucher. Si le poste n'a pas besoin d'être pourvu dans l'immédiat, le processus sera aussi plus long.

Mail ou téléphone ?

C'est toujours mieux d'avoir le téléphone de votre interlocuteur. Si vous avez celui de son assistante, essayez toujours de creuser pour savoir quand rappeler la personne pour ne pas le déranger. En tous cas n'hésitez jamais à envoyer un mail en sortant de l'entretien pour remercier du temps qui vous a été accordé et des informations qui vous ont été fournies sur le poste. Vous pouvez éventuellement en profiter pour rebondir sur un élément de l'entretien, soit pour éclaircir un propos, soit pour donner un élément nouveau.

Comment s'exprimer ?

Il faut bien évidemment être bref, précis et carré. Commencez par quelque chose du genre : « Nous nous sommes vus tel jour pour tel poste. J'ai été très intéressé par notre échange et je voulais savoir si de votre côté... » Dans tous les cas évitez les questions longues et trop ouvertes du type « qu'avez-vous pensé de moi ? ».

A quel moment devient-on dérangeant ?

C'est à chacun de le sentir et cela varie suivant le type de poste. Il sera mieux toléré qu'un commercial se montre insistant. Mais quoi qu'il arrive, il faut éviter de mettre votre interlocuteur face à son impossibilité de répondre. Si ce n'est pas lui qui décide, il va se sentir incommodé et ce n'est jamais bon pour le candidat. De même, le candidat ne doit pas se placer dans une position de demandeur. Cela colle une pression au recruteur qui peut se retourner contre vous. Si votre interlocuteur n'est jamais disponible, envoyer un mail du genre « J'ai bien noté que vous étiez très occupé. Je reste disponible pour de plus amples informations... » et patientez.

Comment faire si on a une autre proposition de job ?

Le fait de montrer qu'on a été reçu à d'autres entretiens peut-être un élément positif. Vous pouvez le mentionner, sans en faire trop non plus. Cela montre que vous êtes un candidat attractif et pourra accélérer la prise de décision de votre recruteur. »

Comment réagir si la réponse est négative ?

Ce n'est jamais une fatalité. Dans la mesure du possible, essayez d'avoir des explications auprès de votre interlocuteur. Que la réponse soit négative ou positive, c'est extrêmement important d'avoir un retour après un entretien. Vous devez savoir pourquoi ça n'a pas fonctionné. Si un autre candidat a été retenu, demandez ce qui a fait la différence. Demandez des conseils pour la prochaine fois.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • khalil
    votre article est trés interessant et j'en profite pour donner un avis qui me tiens toujours à coeur concernant les cabinets de rerecrutement et les recruteurs en général:
    -je remarque souvent chez les recruteurs la tendence vers la détection des défauts au détriment de la compétence du candidat .
    -souvent aprés le premier entretien on ne donne pas la chance pour un deuxième,il suffit que le candidat soit stressé ou déconcentré pour donner une impression autre que sa véritable personnalité.

    -auusi,faut-il noter que le grand nombre des articles et conseils relatifs aux entretiens (on en fait trop)fait le sentiment qu'on va entre les mains d'un boucher ou un énnemi et ça joue souvent sur la psychologie d'un candidat.
    - beaucoup de fois les recruteurs peuvent rater des profils trés interessants car on cherche la forme plus que le fond.
    enfin,j'aime soulever le fait que l'on passe une dizaine d'entretiens avec les différents cabinets de recrutemenet et personne ne prend la peine de présenter un rapport sur le candidat pour que ce dernier puisse améliorer ses connaissances et remédier aux défauts( on est interessé par autre chose plus que le conseil et le bien du marché professionnel peut être!!!)

    Répondre