Qualités en entretien d'embauche : 5 points forts appréciés
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > Entretien d'embauche > Qualités en entretien d'embauche : 5 points forts appréciés

Qualités en entretien d'embauche : 5 points forts appréciés


Selon la culture du recruteur, il vous demandera vos « trois qualités essentielles », « vos meilleurs atouts », vos « points forts »... Bref, pour marquer des points en entretien d'embauche, vous allez devoir vous dévoiler sous votre meilleur jour. Voici les 5 qualités particulièrement appréciées des recruteurs.

 

[Article mis à jour en décembre 2013]

Voir aussi notre article sur les défauts en entretien d'embauche.

Qualité n°1 : L’optimisme

En ces périodes de troubles économiques, dites que vous voyez les choses du bon côté, que s’il y a des problèmes, ils sont toujours marginaux et qu’il y a toujours une solution. « Invoquer cette qualité en entretien d'embauche permet au candidat de suggérer qu'il est capable d’avoir un effet de levier constructif sur les choses, qu’il est capable de s’automotiver», souligne Catherine de Verdière, administrateur du Syntec conseil en recrutement et dirigeante de Bonnel Conseils Associés.

Qualité n°2 : L’adaptabilité

La flexibilité ou l'adaptabilité face à des situations changeantes est une qualité très appréciée par les recruteurs en entretien d'embauche. « Dans les entreprises, les changements de stratégie et d’organisation sont permanents. Donc la capacité d’un candidat à saisir un changement comme une opportunité intéressante sur le plan intellectuel est un atout majeur », argumente-t-elle. Rien de pire qu’un collaborateur qui reste crispé sur son vécu. La souplesse d’esprit est recommandée sans pour autant y perdre son âme. Comment un recruteur apprécie cette adaptabilité ? « On lui demande de parler d’un changement récent dans son entreprise. Selon qu’il l’évoque de façon intéressée ou désespérée, nous apprécions sa résistance au changement », ajoute cet expert en recrutement.

Qualité n°3 : La curiosité

Cette qualité là montre que vous savez élargir votre horizon et que vous êtes en capacité d’apprentissage. Une aubaine pour les employeurs qui recherchent des collaborateurs susceptibles d’évoluer au gré des réorganisations. Attention cependant à ne pas faire dériver cette qualité en défaut notamment lorsque l'entretien d'embauche porte sur un poste qui requiert la plus grande confidentialité de la part du salarié.

Qualité n°4 : Un bon relationnel

Sans dire que vous êtes l’amuseur de la place (là, ce serait un défaut), précisez que vous savez créer des liens avec les autres, que vous êtes à l’aise lors des rassemblements. « C’est une qualité idéale pour travailler en mode projet, pour fédérer une équipe autour de soi, pour aller à la pêche aux informations », observe Catherine de Verdière. Pour tester cet atout, le recruteur appréciera d’abord votre amabilité lors d’une situation stressante, l’entretien d’embauche. Et puis, il peut également vous demander : « à votre avis, comment êtes-vous perçu par les autres ? ». « S’il est bien perçu, il dira d’emblée qu’on le trouve facile d’accès. Quand ils évoquent leurs projets récents, les candidats à l’aise citent spontanément le reste de l’équipe, collaborateurs et managers », observe-t-elle.

Qualité n°5 : La conviction

Un convaincu est convainquant : « pour mettre en avant cette qualité, le candidat doit montrer qu’il aime ce qu’il fait mais surtout ce qu’il va faire dans l’entreprise. Recruter, c’est prendre un risque, l’employeur a donc besoin d’être rassuré », répète Coralie Costa, consultant au sein du cabinet ConvictionsRH. Attention, n’est convaincant que celui qui reste naturel et vrai. On ne surjoue pas son attrait pour le poste. Car là, cela relèverait de l’esbroufe. Pas vraiment une qualité !

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr


Les entreprises qui recrutent


Les cabinets de recrutement et les entreprises de travail temporaire

Les défauts qui font fuir les recruteurs

Agressivité, manque de rigueur, indépendance excessive… Voilà quelques uns des traits de caractère qu’il faudrait éviter d’afficher en entretien d’embauche. Des recruteurs nous expliquent pourquoi.


Evaluer votre salaire

test partenaire

Le baromètre des salaires 

Etes-vous bien payé ? Découvrez dès maintenant à quelle rémunération vous pouvez prétendre grâce à notre baromètre. En indiquant votre fonction, votre secteur, votre région et votre profil, accédez aux statistiques sur les salaires déclarés par nos internautes et par les recruteurs. Calculez votre salaire.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Marie51
    Proposez leur de vous prendre a l'essai

    Vous n'aurez qu'à faire vos preuves et eux seront de voir qu'ils ont fait un bon recrutement.

    Marie51
    Ancienne conseillère de l'emploi

    Répondre

  • Y'a pas !
    De bonnes informations et conseils, à suivre sans ambiguité.
    Merci pour tout,

    Répondre

  • douglass
    j'ai une petite question lors d'un entretien comment prouver notre valeur et que je suis en capacités d'être dans ce poste. comment??????

    Répondre

  • zinoue2008
    moie je suis un ingénieur

    Répondre

  • pat
    merci danbo vraiment tu a raison pour les cabinets de recrutement du grand n'importe quoi et il y en as de plus en plus !

    Répondre

  • reine13
    Je prends note

    Répondre

  • j'vousenmerde
    Adaptabilité n'est pas synonyme de flexibilité.
    le convaincu est pire que le menteur.
    L'amabilité ici ressemble à la mièvrerie.
    Les problèmes sont à la marge ! Sans blague ! A l'optimiste je recrute un réaliste.

    Répondre

  • mlc
    Freddyr dit: "En ce qui me concerne, j’ai seulement un BAC, mais surtout plus de 20 ans d’expériences. Bien que motivé, j’ai l’impression que les sélections, à partir des CVthèques dans lesquels j’ai déposé mon CV, se font exclusivement sur le diplôme, de façon prioritaire. J’ai pensé à un VAE, mais je ne suis pas convaincu que cela soit pertinent, à mon âge."
    Courage Fred moi aussi, j'ai démarré avec un bac et je suis passé par la case chômage. A chaque fois, j'ai remis le pied à l'étrier grace à des formations. Une première fois à 38 ans la formation bac +2 m'a permis de devenir cadre. Puis à 51 ans un master spécialisé en VAE m'a ouvert des portes, mais uniquement par le réseau. Passé un certain age, répondre aux annonces ne suffit pas. Il faut impérativement dénicher les emplois cachés par l'activation de ton réseau et te mettre en relation avec tous ceux en acvtivité qui te connaissent et savent que tu travail bien.
    Bonne chance dans ta recherche d'emploi.
    mlc

    Répondre

  • Freddyr
    Je lis les newsletters, avec un certain intérêt. J’ai 49 ans et je cherche un job. Je ne suis pas un intervenant régulier dans des forums, et on n’y apprend pas des informations capitales, de façon systématique. Souvent, ce qu’on lit, concernant les démarches, est évident, mais les témoignages sont comme des piqûres de rappel, qui, avant de se rendre à un entretien, s’avèrent utiles et nécessaires.
    Positiver quand la conjoncture est difficile, cela ne change pas la réalité, dans sa dureté, mais cela en modifie la perception.
    C’est exactement l’objet de l’article sur lequel je réagis.
    En ce qui me concerne, j’ai seulement un BAC, mais surtout plus de 20 ans d’expériences. Bien que motivé, j’ai l’impression que les sélections, à partir des CVthèques dans lesquels j’ai déposé mon CV, se font exclusivement sur le diplôme, de façon prioritaire.
    J’ai pensé à un VAE, mais je ne suis pas convaincu que cela soit pertinent, à mon âge.
    Ma réflexion va, exactement, dans le sens de l’article en référence. Est-ce valorisant pour un postulant qui a mon profil ? Autrement dit, est-ce que cela rentre dans une des qualités répertoriées et appréciées par les employeurs ?

    Répondre

  • apo.mbala
    merci pour ces qualités que vous venez de m'envoyer, ça m'aide pour convaincre un recruteur. ce dont, je les appliquerai cette fois-ci à la hauteur.

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :