Les 10 commandements de la lettre de motivation réussie
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > Lettre de motivation > Les 10 commandements de la lettre de motivation réussie

Les 10 commandements de la lettre de motivation réussie


C'est souvent la plaie des candidats... Pourtant une bonne lettre motivation est votre meilleur allié pour rentrer dans une entreprise.

Gilles Payet, animateur du blog Questions d'emploi, vous livre ses 10 conseils incontournables pour une lettre de motivation réussie.

1-La préparation, tu chériras

On vous entend déjà vous rebiffer : « la lettre de motivation, ça ne sert à rien ! » Pourtant, comme le note Gilles Payet, elle peut souvent être déterminante. « En particulier dans le cadre d'une candidature spontanée. Il faut expliquer pourquoi vous candidatez dans telle entreprise en particulier. »

Compter au moins une demi-heure de préparation : « Il faut vous mettre dans la peau du recruteur. Votre formation, vos compétences, vos expériences et votre grande envie d'obtenir un poste chez lui ne serviront strictement à rien si vous ne pouvez pas répondre à une unique question : Qu'est-ce que ce recruteur attend d'un collaborateur ? Quel est son besoin ? Parlez-lui de lui et de comment vous allez vous fondre dans son quotidien. »

2-Le mail ou la lettre, tu choisiras

Aujourd'hui, les candidatures se font surtout par Internet. Misez alors tout sur le mail, conseille Gilles Payet : « Mettre sa lettre de motivation en pièce jointe risque de vous mener vers deux écueils : soit vous faites de votre message un truc plat et inutile, du genre « Vous trouverez en pièce jointe ma lettre de motivation. » ; soit, en essayant déjà d'appâter le recruteur par quelques éléments, vous n'allez faire de votre lettre qu'une pâle redite qui n'apportera plus rien. »

Par ailleurs, vous pourrez avoir préparé la plus belle des lettres de motivation, si vous faites des erreurs dans votre mail, jamais le recruteur ne prendra la peine d'aller télécharger votre pièce jointe.

3-La concision, tu vénéreras

Votre expérience est longue et votre profil complexe ? Qu'importe ! « La lettre de motivation n'est pas un roman ! Les recruteurs reçoivent des milliers de candidatures. Si vous vous perdez dans des phrases fleuves et que vous leur racontez votre vie sur trois pages, il y a peu de chance qu'ils dépassent le premier paragraphe. » Faites des phrases courtes, ramassez le tout sur une page maximum, si possible aérée. « Vous êtes dans une démarche marketing. Votre lettre, c'est une publicité. Allez droit au but. »

4-L'accroche, tu soigneras

« C'est essentiel, clame Gilles Payet. Pour répondre à une offre, c'est relativement facile : il suffit de reprendre les éléments clés de l'annonce. » Plus difficile, en revanche, quand vous tentez la candidature spontanée : « Faites bien le lien entre votre parcours et les besoins de l'entreprise. D'où l'importance d'être bien au fait avec son projet professionnel »

5-La simplicité, tu chercheras

Les lettres de non-motivation de Julien Prévieux, vous font peut-être plier de rire... mais si vous voulez vraiment le poste, n'essayez pas de l'imiter sur la voie de l'humour. « Il faut prendre un minimum de risques ! Les gens qui recrutent sur un coup de cœur, c'est rare. Et même un créatif gère une boîte sérieusement. Il faut donc rentrer dans ce moule. »

Respectez également les règles de base de l'en-tête de la lettre de motivation : votre nom en haut à gauche avec votre contact, le nom de la personne à qui vous adressez votre courrier et l'objet de votre lettre avec le poste précis auquel vous aspirez. « Là encore, il s'agit de faire simple et clair. On identifie votre lettre à coup sûr. »

6-La personnalisation, tu adopteras

« Vous devez témoigner d'une compétence précise que vous avez développée. N'hésitez pas à citer des noms de personnes avec qui vous avez travaillé ; à joindre, peut-être, l'audit que vous aurez fait réaliser au préalable sur votre service... Il faut étayer. » Et cibler : « N'oubliez pas que c'est l'entreprise qui a un besoin et vous qui y répondez. Entrez directement dans le vif du sujet : « Je sais que vous êtes présent en Europe de l'Est. J'ai vu que vous n'étiez pas encore implanté en Roumanie. Ma connaissance de la langue pourrait peut-être vous aider à déployer un nouveau marché dans ce pays. » Là, vous accrochez doublement le recruteur : d'abord peut-être parce qu'il a effectivement envie de s'installer en Roumanie, ensuite et surtout parce que ça lui montre que vous avez bien étudié son entreprise. »

7-Les détails, tu soigneras

L'orthographe et la grammaire ne sont pas vos meilleures amies. Si vous ne les soignez pas, elles pourront devenir vos pires ennemies. « Certains y sont plus ou moins sensibles. Pour moi, les fautes d'orthographe, c'est rédhibitoire. » Faites relire votre lettre au moins une fois avant l'envoi.

Autre détail : vérifiez qui est votre interlocuteur. « Si le recruteur s'appelle Dominique Durand, renseignez-vous poliment auprès de l'accueil pour savoir s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Ca vous évitera une gaffe... Et s'il n'y a pas moyen de le découvrir, optez pour le passe-partout « Madame, Monsieur » pour commencer votre lettre. »

8-La technique, tu utiliseras

Si vous postulez par mail, n'hésitez pas à utiliser les possibilités qui s'offrent à vous : « Ca ne coûte rien de mettre des liens URL vers des réalisations ou, simplement, vers votre CV en ligne si vous en avez un. Ca allège encore le travail du recruteur qui n'aura pas à télécharger tous les documents mais n'aura qu'un clic pour apprendre à mieux vous connaître. »

9-La politesse, avec soin tu manieras

Conclure sa lettre sur une formule de politesse, fait partie des règles à la française... Reste encore à savoir manier scrupuleusement ces tournures parfois peu usitées : « Les candidats s'emberlificotent souvent dans les Sentiments dévoués ou l'expression de leurs Salutations distinguées, rigole Gilles Payet. Réfléchissez bien à l'univers dans lequel vous postulez : dans certains cas, vous pouvez vous contenter d'un simple « Cordialement » pas trop obséquieux. Dans d'autres cas, plus institutionnels, il faut se faire aux ronds de jambes et présenter vos « civilités. ». »

10-La relance, tu n'oublieras pas

Dans la multitude des CV amoncelés par le recruteur, peu de chance que le vôtre fasse surface si vous ne rappelez pas derrière. Mais chaque candidature a ses temps de relance : « Pour la candidature spontanée, il faut impérativement relancer dans les 48 heures. Le recruteur ne vous connaît pas, n'a pas forcément fait attention à votre mail et vous a oublié en moins de 2 heures. D'autant qu'il est rare que votre lettre arrive pile poil au moment où il recherche quelqu'un. Le rappeler permettra d'entamer une conversation, de vous faire connaître un peu mieux, éventuellement de sauver votre CV de la poubelle... et de vous mettre au courant des prochains projets de recrutement. »

Lorsque vous répondez à une annonce, informez-vous sur le process du recrutement : « Si l'annonce vient d'être postée et que vous êtes au début du process, attendez au moins 15 jours que les RH aient reçu l'intégralité des candidatures. Si vous êtes en fin de parcours, dans ce cas, rappelez dans les 48h. »

Tiphaine Réto © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Carrière BTP
    C'est une excellente idée de faire la lettre de motivation sous forme de commandements !
    Si vous cherchez un emploi dans le secteur du BTP je vous invite à venir regarder notre site : http://www.carriere-btp.com/

    Répondre

  • Montana
    Tous ces conseils contradictoires puisque divergents d'un cabinet à l'autre, que l'on nous préconise pour constituer un dossier de candidature, (CV, LM, Copies diverses), sont fait pour jongler avec les espérances des postulants et masquer l'incompétence du pseudo recruteur, qui n'est en définitive que le mandataire du recruteur.
    D'abord, le statut d'un cabinet de recrutement n'est pas réglementé. N'importe qui peut apposer une plaque devant sa porte, acheter les testes psychotechniques à la librairie du coin, démarcher quelques entreprises et l'affaire est jouée.
    J'en veux pour preuve, la consultation des fiches sur les réseaux sociaux professionnels....."Hier il était recruteur spécialiste et aujourd'hui il est en recherche active"....
    J'en veux pour preuve également, les bas salaires proposés par beaucoup de cabinets de recrutement et non des moindres, à des collaborateurs pour venir les rejoindre (voir onglet recrutement sur site web des cabinets)...
    Alors les questions que je me pose sans trouver de logique dans les réponses sont en 2 exemples:
    - Comment est ce possible qu'hier ce "recruteur classait un dossier à la corbeille parce qu'une virgule était mal placée dans la phrase" et qu'aujourd'hui il se retrouve dans la situation de chercheur et non plus de chasseur ?
    - Comment est ce possible qu'un recruteur au Smic, puisse déterminer si le postulant à une fonction de cadre à 70/80 KE en a les compétences ?
    Alors le jour où en France, les aides soignantes ne seront plus chargées de recruter les professeurs de médecine, ce jour là, l'entreprise aura le bon candidat qu'elle pourra mettre à la bonne place.
    Enfin je ne peux terminer par une anecdote récurrente: Mes premiers pas dans la vie active, je les ai effectué dans 3 cabinets ministériels. Il en est fait mention sur mon Curriculum ainsi que les périodes concernées....Et bien savez vous qu'il m'est répondu très souvent que mon CV est incontrôlable! Ben voyons les " sachant du recrutement" ignorent visiblement que tout membre d'un cabinet ministériel est porté au Journal Officiel..et que le Journal Officiel dispose d' archives..Mais c'est vrai, la culture générale c'est dans " people magasine" qu'on la puisse...Il y a plus de photos.

    Répondre

  • La r
    Bonjour @frederic,
    Nous vous conseillons pour plus de conseils notre site 'c'est décidé, je refais mon CV' qui contient tout une partie sur ce thème. Bien cordialement. Lien : http://www.jerefaismoncv.fr/

    Répondre

  • Fred
    Bonjour Gilles Payet, vous abordez dans votre article l'envoi d'une lettre de motivation par mail. Je n'ai pas trop bien compris votre conseil à ce sujet. Vous nous dîtes qu'il ne faut pas envoyer un message bateau "veuillez trouver en pièce jointe..." et à contrario, vous nous dîtes qu'il n'est pas raisonnable de faire une redite de la lettre de motivation. Concrètement, qu'est ce que vous conseillez de mettre dans le mail pour accrocher un recruteur, pour l'inciter à aller plus loin, ... à aller lire la lettre de motivation. Il est effectivement très délicat d'envoyer une candidature par mail. Je n'étais pas habitué à cela mais aujourd'hui, la plupart des recrutements passent par cette voie. Vos conseils peuvent donc être très utiles dans mes recherches.

    Répondre

  • Gilles Payet
    Bonjour Sephirosiris, ce que souhaite un recruteur = que vous lui parliez de ses besoins ! Quels sont-ils ? Quels sont les mots employés dans le texte de l'offre d'emploi ? Quel discours pertinent pouvez-vous construire à partir de ces mots, c'est cela qui est important. La démarche du recruteur est égocentrée : si vous lui parlez de lui, de ses besoins, de ses objectifs commerciaux, de ses contraintes de production, de ses challenges en matière d'organisation, de réduction budgétaire, de management, de productivité, etc. vous l'intéresserez. Citez ses produits, parlez-lui de ceux de ses concurrents, expliquez votre projet pour prendre et tenir avec succès ce poste et je vous assure que vous serez vu, lu et que vous augmenterez sensiblement vos chances d'être convoqué(e) pour un entretien. Les CV sans personnalisation et les lettres de motivation passe-partout ne marchent pas. Je vous le confirme. A fortiori en temps de crise où les places sont chères.
    Gilles Payet

    Répondre

  • Sephirosiris
    C'est bien interessant tout ca mais ca ne dit absolument rien sur ce que souhaite un recruteur de notre epoque qui a du mal a virer ses mauvais elements et a garder les bons tout en recrutant en temps de crise.
    Internet j'ai toujours eut l'experience que ca ne marche pas, a part bien entendu pour des pseudos metiers comme management, communication et publicite...
    Que la lettre de motivation ne soit pas un reflet du Cv on a compris je pense mais pour ce quiest du veritable contenu compte tenu de la selection radicale aujourd'hui je crois que l'on peut repasser.

    Répondre

  • Hause
    Quelques points intérressants et à garder en mémoire.

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :