Cadremploi.fr  > Conseils > Conseils candidature > Lettre de motivation > Les 10 pires accroches de lettre de motivation

Les 10 pires accroches de lettre de motivation

les-10-pires-accroches-de-lettre-de-motivation

Quand on écrit une lettre de motivation, on veut attirer l’attention du recruteur dès la première phrase. Attention à ne pas en faire trop…

Dans une lettre de motivation, la première phrase peut faire la différence. En bien ou en mal. Pour se rendre compte de ce qu’il ne faut surtout pas faire, nous avons demandé à deux spécialistes du recrutement, Guillaume Blanchin, du cabinet Robert Walters, et Philippe Combes, de Hays, de nous raconter ce qu’ils ont vu de pire en la matière. Florilège des pires accroches tirées de vraies lettres de motivation.

1. L’accroche super-héros

 « Vous cherchez un candidat dynamique, capable d’évoluer dans un environnement international. Je suis l’homme qu’il vous faut. »

 « Vous cherchez quelqu’un qui va projeter votre société dans les années à venir ? Je suis la personne qu’il vous faut. »

La réaction des recruteurs : « Trop se vendre, c’est s’exposer au ridicule, prévient Guillaume Blanchin. Ce n’est pas forcément rédhibitoire, mais c’est inutile. Ce ne sont pas des points gagnés. »

Ce qu’il faut faire : Comme en amour, dans la séduction professionnelle, il n’y a que les preuves qui comptent. Ne dîtes pas que vous êtes faits pour eux, prouvez-le en expliquant tout au long de votre lettre que vous avez déjà participé à des projets similaires  aux leurs ou que vous comprenez les enjeux de leur développement.

2. L’accroche Captain Obvious

 « Je me permets de vous adresser ma lettre de candidature. »

 « Je recherche actuellement un emploi. »

La réaction des recruteurs : « Ah bon ? », risque de penser ironiquement celui qui vous lira. Commencer de cette façon, c’est presque dire « je suis en train de vous écrire une lettre ». Bien sûr, le recruteur l’avait compris.

Ce qu’il faut faire : Il vaut mieux supprimer cette mention et passer à la suite. Ou en dire beaucoup plus. Par exemple, dire qu’on est en veille active pour trouver l’emploi qui correspond parfaitement à tel ou tel critère.

3. L’accroche CV

 « J’ai déjà une très longue expérience, d’emploi, de missions et de postes divers. »

 « Titulaire d’un master 2 en management spécialiste du management en ressources humaines, … »

La réaction des recruteurs : « Si la première phrase est une redite du CV, c’est une perte de temps, clairement », tranche Philippe Combes. Une lettre de motivation doit être courte : 15 lignes environ.

Ce qu’il faut faire : Si vous sentez le besoin d’éclaircir certains points de votre parcours, par exemple, si vous êtes en reconversion, il est plus judicieux de le faire subtilement en deuxième paragraphe, plutôt que de faire peur au recruteur dès l’accroche.

4. L’accroche "Fan de"

 « Votre entreprise souhaite se développer en maîtrisant ses flux financiers et comptables. »

 « Vous êtes une entreprise familiale qui favorise le développement personnel. »

La réaction des recruteurs : « Parler de l’entreprise, c’est bien. Donner des détails sur sa santé financière ou ses valeurs, c’est risqué », explique Guillaume Blanchin. D’abord, parce que c’est souvent bateau. Ensuite, parce qu’on prend le risque de ne pas être à jour dans les informations, et donc d’être complètement hors sujet.

Ce qu’il faut faire : Éviter les généralités et être sûr de son coup. Si l’entreprise a réellement un projet différent de ses concurrents ou des valeurs originales, vous pouvez le mentionner. Mais assurez-vous de la véracité des faits en entrant en contact avec l’un de ses salariés, par exemple.

5. L’accroche politique

 « Le travail le dimanche fait débat. Pour ma part, je n’ai pas peur de venir au bureau week-ends et jours fériés car la productivité n’attend pas. »

La réaction des recruteurs : « Les exposés sur les 35 heures ou sur le ministre de l’Économie, on en voit, même si c’est très marginal, constate Guillaume Blanchin. C’est extrêmement périlleux. »

Ce qu’il faut faire : Garder ses opinions politiques pour soi. Ces sujets sont trop clivant pour être évoqués dans une lettre ou en entretien d’embauche.

6. L’accroche philosophique

 « Entreprendre, c’est oser prendre des risques et continuellement élargir sa zone de confort pour atteindre ses objectifs. »

 « "Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête", disait Gandhi. »

La réaction des recruteurs : « Ça sent la phrase pompée quelque part »,  note Philippe Combes, dubitatif. Coachs, consultants en outplacement et formateurs donnent souvent des exemples de phrases à sortir, comme "Élargir sa zone de confort", et souvent, les candidats les reprennent telles quelles. Résultat, elles sont galvaudées et impersonnelles. Idem pour la  citation littéraire. Même entre guillemets, ne l’utilisez pas si vous l’avez trouvée dans un dictionnaire spécialisé. Elle ne dit rien sur vous.

Ce qu’il faut faire : La citation n’est pas totalement interdite, à condition qu’elle vous parle réellement et que vous disiez pourquoi. Et pour les leitmotive, Philippe Combes estime que « l’on peut s’en inspirer mais en l’écrivant avec ses propres mots. Quand on aura la personne en entretien, on veut retrouver la personnalité de la lettre », ajoute-t-il.

7. L’accroche (trop) intime

 « Mon épouse est pharmacienne en région parisienne et ma mère est domiciliée rue d’Alésia. »

 « Après avoir divorcé suite à une infidélité, j’ai besoin de rebondir en reprenant tout à zéro. »

La réaction des recruteurs : « Et sinon, le poste, ça l’intéresse ? » C’est vrai, nos critères de recherche pour un emploi sont souvent très liés à notre vie personnelle. Mais le recruteur n’a pas besoin d’en savoir autant. Votre vie amoureuse, une maladie grave, ou l’histoire complète de votre famille, dès la première phrase d’une lettre, c’est gênant et ça ne vous aidera pas à obtenir un entretien.

Ce qu’il faut faire : Dans certains cas, votre vie personnelle mérite d’être évoquée. Si vous postulez pour un poste à l’autre bout de la France, vous pouvez dire que votre vie personnelle vous amène à vouloir déménager, mais en évitant d’en dire trop et en l’amenant comme un deuxième critère de motivation, après le contenu du poste.

8. L’accroche faute d’orthographe

 « En réponse à votre annonce parue dans la télévision… »

 « Votre entreprise correspont… »

La réaction des recruteurs : Oups. Éliminé. Les fautes de style et les fautes d’orthographe sont rédhibitoires. Pas besoin d’en dire plus, si ?

Ce qu’il faut faire : Relire, faire relire. Re-relire.

9. L’accroche du désespoir

 « Vous vous apprêtez peut-être à lire la dixième candidature de la journée… Et sans le savoir vous êtes aussi la personne la plus importante de ma carrière. En effet, vous allez décider de mettre cette lettre au panier ou de la continuer jusqu’au bout, ce qui vous amènera à m’accorder un entretien. »

 « Permettez-moi de vous adresser ce courrier, cela fait huit ans que je suis en contact avec des établissements comme le vôtre, en vue de proposer ma collaboration. »

 « Je n’ai pas d’ambition financière importante. »

La réaction des recruteurs : « Dire que l’on est prêt à tout accepter, c’est contre-productif », déplore Philippe Combes. Une recherche d’emploi est difficile pour tout le monde, vous ne sortirez pas du lot en l’écrivant noir sur blanc. Même si le recruteur a pitié de vous, il ne vous embauchera pas pour cela.

Ce qu’il vaut mieux faire : Projetez-vous au poste que vous convoitez plutôt que penser à la situation dans laquelle vous êtes actuellement. Parlez à votre entourage de vos difficultés pour ne garder que le positif pour le recruteur. Courage.

10. L’accroche too-much

 « J’ai l’honneur de venir par la présente solliciter votre haute bienveillance, de bien vouloir m’accorder un emploi au sein de votre honorable établissement que vous voyez convenable à mes compétences. »

La réaction des recruteurs : «  Ça accroche parce qu’on en parle des années après », s’amuse Philippe Combes, qui a retrouvé cette lettre de 2006. Mais ça ne suffit pas pour décrocher un entretien.

Ce qu’il faut faire : Ne cherchez pas à marquer les esprits par la forme, mais par le fond.

 

Les autres détails qui tuent dès l’ouverture du mail

> Une adresse e-mail ou skype qu’on s’était créée au lycée, type loulouchou75                      

Astuce : se créer une vraie adresse et faire transférer ses mails.

> Une adresse postale à l’autre bout du pays

Astuce : ne pas mettre d’adresse postale du tout.

> Le mail rédigé en Comic Sans MS

Astuce : oublier cette police, pour toujours.

> Les smileys qui sautent aux yeux

Astuce : garder le fun pour les personnes que l’on connait.

 

60

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Cath

26/02/2016

à 10:24

Ce n'est pas la première fois que je lis de ne pas mettre d'adresse.
Sauf qu'en entendant des recruteurs commenter des CV, j'ai compris que c'est une erreur : ceux sans adresse étaient éliminés. Leur auteur étant soupçonné de cacher son adresse pour de mauvaises raisons : habiter trop loin ou d'avoir un temps de trajet trop long.
Mieux vaut mettre une adresse plus favorable (celle d'un ami, d'un membre de la famille ...) en le prévenant au cas où.

> Répondre

jessie

25/02/2016

à 19:47

C'est pas facile de trouver un emploi.

> Répondre

michel eric

27/01/2016

à 17:33

rien n est bien alors ?

> Répondre

spetznaz14

27/11/2015

à 08:33

Votre site est plein de conseils concrets, c'est génial ..... par contre attention car certains se contredisent !!!
L' accroche dites "super héros" a été plutôt conseillée dans une autre rubrique un peu plus vieille ..... pas top !

> Répondre

Su66

21/11/2015

à 12:15

Correct, tres intelligent, Chris76!

> Répondre

friscou5

06/09/2015

à 21:21

Ce qui est terrible, c'est qu'une lettre de motivation peut être écarté a cause d'une présentation peu orthodoxe, d'une formulation maladroite.

Ne faut il pas mieux recruter un programmeur compétant avec une lettre de motivation exécrable, ou un programmeur ayant bien suivit les conseils avisés de votre site mais piètre programmeur.

Hélas les demandeurs sont jugés sur des détails qui n'ont souvent rien a voir avec la compétence demandée.

> Répondre

En réponse à friscou5

Cath

26/02/2016

à 10:09

Au risque de paraître vieux-jeu, je reconnais que pour moi, les fautes d'orthographe, c'est éliminatoires.
C'est aussi une preuve de respect, d'attention et de recherche de perfection.

> Répondre

En réponse à Cath

Prof

03/03/2016

à 10:31

C'est éliminatoire ou c'est éliminatoires? ...

> Répondre

En réponse à Prof

RNP_RNO

22/03/2016

à 11:05

Bonjour, belle reprise de volée Prof.
Entièrement d'accord avec votre fond de pensée qu'exprime votre réponse courte mais efficace et pleine de bon sens. Peut-être que Cath sera plus indulgent(e) à l'avenir.
Une lettre de motivation bien écrite et sans erreurs (si ça existe une telle lettre !) devrait être un atout mais en aucun cas un motif d'élimination d'une candidature. C'est là un argument de fainéant qui ne prend pas son role de recruteur au sérieux pour ne pas avoir à faire beaucoup d'entretiens. C'est aussi un moyen de se rassurer sur ses propres compétences, on a tendance à se comparer en tant que lecteur à l'auteur de la lettre ou du CV (ça doit être une réaction d'auto-défense innée de la part de la partie reptilienne de notre cerveau). Ce qui constitue une grave dérive, si par exemple un DRH qui recrute un Directeur Technique dans la filière de la téléphonie mobile et l'élimine d'emblée car le candidat a écrit "connection" au lieux de "connexion", je pense qu'il a raté un très bon candidat et que cette faute au lieu d'être un handicap est plutôt un atout (les techniciens et les gens de bon sens comprendrons pourquoi).
Voilà ma contribution et soyez indulgent avec moi si malgré tout le soin que j'ai pris pour écrire sans erreurs et sans heurter la sensibilité de quelqu'un, vous y trouviez matière à polémique (j'ai pris un gros risque là) car le français n'est pas ma langue maternelle.
Bien à vous;

> Répondre

soho

13/08/2015

à 16:54

Bonjour, et des exemples de bonnes accroches , vous en avez ?Merci

> Répondre

fredo49

11/08/2015

à 16:54

tout à fait d'accord avec vous Marc33

> Répondre

Momo

11/08/2015

à 14:41

Bonjour,

Ne faudrait-il pas éliminer la lettre de motivation du processus de recrutement ???

C'est un document qui représente un casse-tête pour les chercheurs d'emploi (aussi nuls ou aussi éloquent soient-ils) et une perte de temps pour les recruteurs, elle n'est plus manuscrite depuis bien longtemps pour pas mal de candidats et est presque toujours dénichée sur internet, donc quasi-impersonnelle !

Ce tapuscrit ne fait pas l'unanimité, ne répond à presque aucun consensus et est de surcroît standardisé pour en faire un document de mailing de masse, bref !

Sert-elle toujours à quelque chose cette LM ???

à mon avis le CV + l'entretien suffisent largement à se faire une idée du candidat.

> Répondre

christ76

11/08/2015

à 11:54

Un article intéressant quand on commence à rechercher, mais qui ne l'est plus vraiment après.
Effectivement difficile de faire des généralités sur le sujet, tant les réactions des recruteurs peuvent être différentes (quand ils lisent ces lettres...). Je regrette également que des conseils positifs ne soient donnés (on peut les trouver dans d'autres articles..), même si cela reflète une évidence qu'il ne faut pas se cacher : le travail de recrutement, dans un contexte de chômage de masse, et exceptés les métiers en tension, est un exercice de sélection avant tout par exclusion - façon Koh Lanta, si on veut.. - il faut donc éviter de donner des éléments négatifs, d'exclusion de la short list.
Mais à force de trop lire ce type de conseils, je vois apparaître un risque; celui de lisser sa lettre de motivation, sur un modèle généraliste moyen, sans risque, mais aussi sans saveur, sans personnalisation. Je me mets aussi à la place du DRH ou du consultant de cabinet, qui démarre sa n-ième journée de lecture de candidatures, peut-être après un soirée trop arrosée...n'aurait-il envie d'être surpris, bousculé, pour ne pas s'endormir !
Une remarque sur une des astuces à la fin de l'article, qui m'interpelle : Pourquoi retirer l'adresse postale, si elle est à l'autre bout du pays ? En quoi l'éloignement devrait-il être un frein à l'embauche ? Si c'est le cas, j'en suis proprement révolté; on dit que la France souffre du manque de mobilité de ses salariés (contrairement aux US par exemple), mais cette remarque ne sous-entend-elle pas que ce sont les recruteurs eux-mêmes qui la freine et s'en méfie...!!!???

> Répondre

lubenice

29/07/2015

à 16:22

Tout se qui est decrit est vrai .Mais un bon professionnel est-il forcement un bon chercheur d'emploi? Ou si vous preferez un mauvais chercheur d'emploi est-il forcement un mauvais technicien ,cadre ,ingenieur ,plombier..........

> Répondre

Jeannot

28/07/2015

à 11:12

Je suis totalement d'accord, c'est bien beau d'écrire les 10 pires phrases d'accroches, mais que faire lorsque l'on est en recherche ??? Je suis sûr qu'en fouillant les derniers post de cadremploi je trouve un article du genre "10 conseils pour votre phrase d'accroches" et je trouve des points dans les 2 articles.....

le casse tête de la recherche d'emploi continu..

> Répondre

marc33

28/07/2015

à 10:02

Cet article a sûrement été écris avec l'intention d'aider les chercheurs d'emploi. Malheureusement il révèle une fois de plus que les recruteurs sont incapables de faire leur métiers.

Les entreprises cherches des talents ou tout au moins des candidats qui s'adapteront à leur culture et leur niveau de performance.
Or dans toutes les recommandations des recruteurs on ne trouve à 99% que des conseils pour ne pas être écartés sur des critères qui n'ont pas de rapport avec la culture d'entreprise ou la niveau de compétences. En conséquence, la plupart des candidats sont aujourd'hui écartés pour ces (mauvaises) raisons comme une mauvaise accroche de CV.

Les recruteurs attendent des candidats qu'ils soient des experts en recherche d'emploi au lieu d'être des experts dans leur métier. Parce qu'ils sont incapables de juger sur ces critères (c'est eux-mêmes qui l'avouent ou le dévoilent).

Avec plus de 10 millions de chômeurs en France et des recruteurs qui continuent à dire qu'ils n'arrivent pas à trouver de talents, il est temps de se poser de sérieuses questions sur les principes et les habitudes de recrutement en France. Et comme le recrutement est un des atouts clés d'une entreprise performante, il est peut-être temps d'éliminer les mauvais intermédiaires pour redécouvrir les bons candidats qui sont là

> Répondre

Jao

13/05/2015

à 11:27

Article utile et inutile. Chaque recuteur est différent. Chaque candidat est différent. Je suis persuadé que des personnes trouvent des jobs, alors que leur accroche de lettre était nulle, voire pire que celles citées dans l'article. Et inversement, écrire une lettre avec une accroche excellente ne permets pas du tout de décrocher un entretien à tous les coups.
Connaître les dix accroches qu'il faut éviter, selon 2 experts du recrutement (parmi des milliers), ça peut guider les candidats, mais l'essentiel n'est pas là.

> Répondre

bebel36

11/05/2015

à 14:10

En ce qui me concerne, c'est la lettre de motivation qui m'intéresse...Le CV n'est que le reflet d'une vie professionnelle révolue.
Ce qui compte, c'est la personnalité du candidat, son envie et sa capacité à "coller" au projet.
En France, nous attachons trop d'importance au CV et au diplôme et enfermant les candidats dans des cases (on pourrait dire des cages) d'où ils ne peuvent sortir.
Ensuite, c'est l'entretien qui doit faire la différence.....Et la période d'essai......Aussi bien pour l'entreprise que pour le candidat.

> Répondre

grenoble

10/05/2015

à 13:16

je cautionne absolument ce que vous dîtes, le recrutement devrait s'améliorer pour avoir un peu moins d'hypocrisie.
La lettre de motivation ne reflète pas du tout une personne et encore moins ses compétences.
Le CV et l'entretien suffisent largement, et heureusement pour les employeurs il existe ce que l'on appelle la "période d'essai".
Est ce que les RH sont dans l'amélioration continue?
Je ne pense pas...

> Répondre

Charles

03/05/2015

à 11:28

Vous vous égarez, je ne suis pas recruteur.

La violence que vous voyez dans mes propos n'est que le reflet du monde dans lequel nous vivons ; monde dans lequel, si j'en réfère à vos 2 commentaires, vous vous sentez persécuté (moi aussi je sais faire de la psychologie de comptoir).

Le fait est que les recruteurs ne "pensent" pas détenir tous les pouvoirs, ils les détiennent. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est une réalité difficile à nier, et au combien frustrante pour tous les demandeurs d'emplois (dont je fais parti). Que certains soient incompétents ne change absolument rien à l'asymétrie des pouvoirs.

Vous voulez changer le monde, très bien, c'est très noble de votre part mais complètement chimérique. Moi aussi je préférerais des recruteurs à l'écoute, mais dans l'immédiat le chemin le plus court et le plus réaliste pour retrouver du boulot ça reste de s'adapter à la situation.

Quant à mes propos sur la police, je vais volontairement accentuer le trait en caricaturant le contexte.
Vous voyez vous envoyer des condoléances avec des lettres de toutes les couleurs façon google ? Ce n'est qu'un graphique après tout.

> Répondre

christi4

02/05/2015

à 20:21

Je ne sais pas qui vous êtes mais le pire est à craindre si vous êtes un recruteur. Vous êtes très violent dans votre réponse ce qui est le signe de quelqu'un qui se maîtrise mal. Il n' y a pas que les recruteurs qui savent lire les comportements. De même, vos propos ,outre votre exposé sur la police, ne sont pas compréhensibles . Que cherchez- vous à démontrer ? Les choses sont bien comme elles sont depuis la nuit des temps, on ne peut rien faire évoluer? Quid? Vous êtes bien pessimiste . Quel est l'intérêt alors de ces sites où l'on permet des échanges si les recruteurs ne savent pas aussi se remettre en question . Je vous avoue, cela fait peur ! Le problème, comme ce qui ressort de vos propos, c'est que bon nombre de recruteurs pensent détenir tout 'pouvoir' ,mais excusez-moi, vous n'êtes pas 'parole d'évangile'. Il y a aussi des 'incompétents' parmi les recruteurs , cette profession n'est pas épargnée. Les recruteurs doivent également 'être à l'écoute' ( ce qu'ils demandent aux candidats) pour en tirer parti. Avec votre vision des choses, c'est sûr, rien n'évoluera!

> Répondre

nico

01/05/2015

à 09:59

Je suis d'accord avec beaucoup des commentaires qui ont été faits.
Facile de dire ce qu'il ne faut pas faire. Ce serait préférable de donner des conseils positifs... surtout pour un site de ce genre.
A se demander si les gens qui tiennent le site lisent les réactions des lecteurs et utilisateurs.

> Répondre

JEAN

01/05/2015

à 01:25

Connaitre ce qu'il ne faut pas faire c'est bien;;;;Cela dit, des propositions d'accroches ou des formules de démarrage de lettres seraient mieux. MERCI

> Répondre

Charles

30/04/2015

à 15:03

Etes-vous sérieux ?!

On utilise telle ou telle police en rapport avec un contexte précis, pas parce "qu'on trouve ça plus chouette".
Le Comic sans MS est un graphique destiné aux livres pour enfants, donc vraiment pas adapté au contexte d'une LM...
Au mieux vous passerez pour un naïf, au pire pour un niais...

Que ça vous semble injuste ou non, la n'est pas le problème, le monde est tel qu'il est, et les recruteurs tels qu'ils sont.
Qu'ils soient moqueurs, injustes, ou incompétents, c'est comme ça.

Vous préférez partir en croisade contre des moulins à vent et criez à l'injustice face au monde entier ?
Grand bien vous en fasse, ça fera plus de place pour les autres.

Comme quoi ce genre d'article à encore son utilité pour quelques uns, j'en suis vraiment désolé pour eux.

> Répondre

Christi

30/04/2015

à 13:35

C'est désolant ! Je suis d'accord avec beaucoup de chose dite dans l'interview mais on ne cesse de nous dire de faire comme-ci, comme ça, tout et son contraire selon les interviewés. Pourquoi pas la police 'Comic sans MS ?", peut-on nous expliquer ??? Elle n'a rien de choquant ou puéril. C'est un graphique tout simplement ! Enfin, il faut faire court, mais il faut faire une accroche, il faut, il faut... Je trouve que les recruteurs sont restés très vieux-jeu et n'ont pas évolués dans leur façon de faire et leurs méthodes pour coller à la réalité de la crise actuelle...On se demande dans quel monde ils vivent? Dans les pays Anglo-Saxons, par exemple, si un cadre accepte temporairement un job sous qualifié ,il sera considéré 'Courageux' mais pour les recruteurs français ' Il manque d'ambition. Surtout à ne pas recruter'. Soyez moins rituels et évoluez.

> Répondre

LINETTE

30/04/2015

à 10:17

Trop c'est trop!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Y en a assez de lire ces tonnes d'articles soit disant de conseils mais qui au final ne sont là que pour descendre les personnes en recherche d'emploi .

Quand on est à la recherche d'un emploi et malgré ce que la majorité peuvent penser, les personnes font le mieux d'elles mêmes pour au bout du compte sans cesse se faire stigmatiser et se laisser entendre qu'elles ne font pas assez bien et que c'est pour cela qu'elles sont toujours au chômage.

Pour qui se prennent ses recruteurs pour "se moquer" de la candidature de la personne dès les 1eres lignes écrites sur la lettre de motivation qui d'une part ne sert à rien, et d'autre part n'est pas lu au moins dans son entier.

On va se laisser entendre dire qu'ils en ont assez à longueur de journée de lire ces lettres.

Hey bien changez de métier alors, car cela fait partie du jeu, ou alors n'exigez plus cette fameuse lettre.

Au final, on ne sait plus quoi et comment faire pour faire bien et vous plaire car malheureusement c'ets la cas pour pouvoir trouver un emploi.

> Répondre

bernadette

28/04/2015

à 15:39

C'est bien joli tout çà mais à vous lire aucune accroche ne semble avoir grâce à vos yeux quelles qu'elles soient! quand on est recruteur et quand on cherche un emploi ce n'est pas la même chose!!!
Vous parlez tjs des recruteurs qui lisent des centaines de lettres mais jamais du découragement de ceux qui cherchent vraiment du boulot et qui envois des centaines voir des milliers de lettres à des entreprises qui ne prennent même pas la peine de leur renvoyer un mail pour leur dire qu'ils ont reçu leur candidature!!!
Personnellement j'ai eu à faire à des cabinets de recrutements et aucun ne dit la même chose tant dans le domaine des CV que dans le domaine des lettres de motivations alors vos beaux discours sont surtout théoriques et absolument pas réaliste, mon conseil essayez de vous portez candidats dans des emplois correspondants à votre niveau d'étude et d'expérience faites le sur 3 mois et vous verrez combien de réponses et d'entretien vous récoltez après vous pourrez en parler, merci

> Répondre

Pat

28/04/2015

à 13:18

Bien sur c'est très joli.....encor une façon de justifier l’incompétence des cabinets inutile qui sont juste là pour minimiser les chiffres et donner de l'espoir.

Fier d'être au dessus de ceux qui recherche il ont comme matière première (tout comme pole emplois) les chômeurs et ils ont tout intérêt à en garder une bonne proportion pour préserver leur activité.

> Répondre

cestelle

28/04/2015

à 11:54

Bonjour André,
Comme vous j'ai été des deux côtés -recruteur (dans le cadre de mes fonctions sans faire appel à des "cabinets" et recruté- et de nouveau du coté du " futur recruté" qui répond donc à des offres d'emploi...
Espérons que le bon sens, le pragmatisme et la réalité prennent le dessus sur tous le reste.

> Répondre

melissa

28/04/2015

à 09:58

Une analyse caricaturale, ponctuée de fautes d'orthographe, qui n'apporte pas rien et qui n'a aucun intérêt pour des cadres.

> Répondre

Petrus

27/04/2015

à 20:00

Il est vrai que trouver un travail n.est pas chose facile et que par trop souvent les sélections de candidatures sont faites par des RH apprentis ou VIE. Il est donc nécessaire à chacun de prendre en compte sans jugement ni condescendances cet état de fait.
Néanmoins, une personne au chômage et une personne en difficulté et donc fragile quelque soit les causes de cette situation. Ne serait-il pas préférable plutôt que de relever les erreurs à ne pas commettre, formuler des conseils pour apprendre à se démarquer et surtout ne pas tomber dans l'application" d'un standard. Comment attirer sans provoquer a 20 comme 55 ans... ?

> Répondre

Charles

27/04/2015

à 17:14

Une dernière chose, c'est complètement grotesque lorsque se trouve être un site spécialisé dans la recherche d'emploi de confier son contenu éditorial à des stagiaires !

Des journalistes qui cherchent du boulot, il y en a à la pelle ; avec certainement un peu plus de recul que cette demoiselle.

J'étais prêt à accepter l'indigence journalistique, mais quand je lis dans "les détails qui tuent" : ne pas mettre d'adresse quand on habite loin ; c'est carrément malveillant de balancer des choses comme ça.

INFORMEZ VOUS !

> Répondre

acat

27/04/2015

à 17:10

C'est l'une des conséquences du bullshit telling ! il faut créer du contenu... peu importe la qualité du fond, il faut de la forme et être présent sur la toile...
le e-paraitre...
je pense que le bon sens et l'authenticité font la différence.

> Répondre

Valérie

27/04/2015

à 15:49

il est vrai que l'on peut s'interroger sur la démarche de Cabinets qui ont vitrine et l'aptitude professionnelle de certains "recruteurs"!

Expérience récente d'être contactée suite à la publication de mon profil sur une plateforme web type cadremploi, pour un poste qui semble correspondre et dont on me communique par téléphone les "grandes lignes".
Entretien suivi d'une demande d'entrevue pour approfondir et s'assurer de la cohérence entre mes compétences, attentes et projets vs le poste à pourvoir.
Certes peu rompue à l'exercice de recherche d'emploi et de ce type de rendez-vous mais quand même.... il m'a été servi une présentation dudit Cabinet et de son organisation, une simple reformulation des éléments déjà communiqués avec des variantes de données notamment concernant la rémunération (incroyable !!) et une attente pour connaître ma vision de mon parcours et mes aspirations.
A aucun moment le profil du poste ne m'a été communiqué et des questions pertinentes posées sur les missions menées pour, à minima, vérifier la réponse au besoin.
Bref, si je n'avais par la suite et par ma propre investigation identifié que ce nouveau challenge me correspond parfaitement, celui ci ne m'a pas été présenté attractif, dans l'évolution finalement logique de mon parcours et totalement compatible avec les domaines exploités. Pire, plusieurs jours se sont écoulés avant de recevoir un nouvel appel m'indiquant que je n'étais pas retenue mon profil ne correspondant pas !!! Tout simplement hallucinant !!! il matche à 100% !!

A vous lire, j'ai peut être été inspirée de postuler directement en candidature spontanée sur la plateforme internet de la Société qui recrute.... (enfin, là encore, aucun retour !!).

D'autres sollicitations de Cabinet qui mènent tout droit à une recherche de dépôt de profil sur leurs sites web et aucune proposition!

Heureux soient-ils d'avoir un emploi à ce jour!! Ils n'ont aucune bienveillance à notre égard dans notre recherche et notre motivation !!

> Répondre

Charles

27/04/2015

à 15:40

Si l'on est mauvais en orthographe on peut toujours postuler chez cadremploi ; manifestement, ça ne pose aucun problème pour être rédacteur.

Sinon pour être sérieux, au lieu de toujours parler de ce qu'il ne faut pas faire, je vous invite à indiquer plutôt ce qu'il faudrait faire, ce serait sans aucun doute un peu plus productif.

Ici, rien de concret concernant les accroches 2 et 3 utilisées par 95% des gens (du moins ceux bien dans leur tête), si ce n'est comme réponse à la question "ce qu'il faut faire" : "ne pas le faire".

Les autres accroches ne sont que truismes condescendants envers les demandeurs d'emploi.

> Répondre

acat

27/04/2015

à 14:30

C'est l'une des conséquences du bullshit telling ! il faut créer du contenu... peu importe la qualité du fond, il faut de la forme et être présent sur la toile...
le e-paraitre...
je pense que le bon sens et l'authenticité font la différence.

> Répondre

antihon

27/04/2015

à 14:07

11- Second degré (?)

Monsieur le DRH,

Vous avez un bac G et fait des études de socio pas très brillantes.
Moi aussi, je suis un raté.
Merci de m'accorder la même faveur qui vous a été faite en vous attribuant un salaire et de hautes fonctions.

Amicalement et à bientôt,

Votre égal

> Répondre

jsp.77184

27/04/2015

à 13:29

100% d'accord avec vous.
Pour votre idée de roman, je suis open pour vous aider car étant disponible et ayant fait également des entretiens auprès de cabinets de recrutement qui au final ne donne jamais suite.
Cela dis, les entreprises, suite à entretien, ne donne jamais vraiment d'explication sur le fait de ne pas retenir une candidature ce qui pourrait nous permettre de nous améliorer.
Cdlt
Joseph

> Répondre

m

27/04/2015

à 13:18

merci

> Répondre

ventosela

27/04/2015

à 12:58

Et oui Marie nos gouvernants l'ont affirmé à plusieurs reprises ils aiment l'entreprise et leurs patrons .Les employés eux ne sont que des sans dents incapables de comprendre d'agir ou de prendre des" décisions courageuses" .

> Répondre

ventosela

27/04/2015

à 12:53

A moi ils m'appellent pour pouvoir justifier de leur activité

> Répondre

ventosela

27/04/2015

à 12:51

Vous avez entièrement raison

> Répondre

ventosela

27/04/2015

à 12:48

Des conseils de cabinets de recrutement!!!!!En fait de part leurs critères de recrutement formatés ,ces cabinets, tout comme les petits chefs responsable de rien mais se melant de tout,sont un frein à l'embauche et ne servent que leurs interets personnels.En effet la plupart de ces cabinets ne sont nullement mandatés par les entreprises pour lesquelles ils disent recruter,ils piochent les offres d'emploi sur les sites des sociétés et passent des annonces dans l'espoir de trouver le candidat idéal pour leurs intérets et non le plus compétent pour le poste.Résultat ,les vrais décisionnaires , chefs d'entreprise mettant la main à la poche , ne trouvent jamais le candidat pouvant apporter du positif ,qui en plus d'avoir les compétences et capacités pour mener à bien les taches à accomplir doit servir les intérets des recruteurs externes ou internes.Les entreprises n'embauchent pas et les patrons se plaignent de ne pas avoir de travailleurs performants.Inutiles les cabinets de recrutement et autres DRH ,juste des tire au flansplanqués derrière leurs certitudes

> Répondre

jcorao

27/04/2015

à 12:45

Si l'on postule dans le marketing, est-il une bonne idée de parler de la situation du marché, voire de montrer qu'on se fait une vision des évolutions à venir?

Merci bien!

> Répondre

AlexanderRT

27/04/2015

à 09:10

Bonjour
Encore un papier indigent avec des "conseils" à deux euros.
Avec au passage pas mal de mépris pour les candidats...

Vous dites qu'une lettre doit faire 15 lignes. L'apec ou Pôle emploi disent autre chose. Ma belle-mère à aussi son point de vue... Où sont vos arguments ?

Vous pourrez féliciter votre consultant d'avoir finement remarqué qu'une citation de Gandhi, "ça sent la phrase pompée quelque part". Vraiment intėressant...

Quant à l'orthographe, vous pourriez essayer de ne pas lui faire trop de misère tout au long de votre papier.

J'aime bien aussi "l'astuce" qui consiste à... ne pas mettre d'adresse sur une lettre... Ça c'est vraiment du conseil...

Bref, merci de nous donner de VRAIES infos et de VRAIS conseils, et pas d'insupportables affirmations sans arguments, de séries arbitrairement fixées à 10, 5, 72 ou 23 conseils, astuces, consignes.

Informez, conseillez, argumentez; ne faites pas du vent.

> Répondre

Pascal P.

23/04/2015

à 06:59

Bonjour,

Ce qui est important c'est de savoir se mettre en valeur sans oublier de se vendre. Ensuite les conseils pour cela restent des conseils et ne prennent leur valeur que s'ils ont réellement fait vendre. Comme chaque candidat est unique, il n'y a pas un seul bon conseil.

A l'opposé, les annonces avec un salaire sous estimé, au lieu de travail basé temporairement localement assorti d'une mobilité exotique, pleines de fautes d'orthographe ou des copier coller de bases de données hors champ et reprises X fois sur les site de jobs boards en reprise montrent une asymétrie difficilement explicable pour les entreprises qui disent chercher les meilleurs candidats.

J'avais envie de faire un livre sur les descriptifs de postes les plus loufoques et les plus révélateurs des zones de confort des services qui recrutent...

> Répondre

andré

21/04/2015

à 20:36

J'ai lu votre prose. Je dois parfois choisir des candidats. Les meilleurs CV apparents, sont souvent ceux d'incompétents qui ont été transformés par des personnes autres (Cabinets de recrutements, pôle emploi, et autres vendeurs ou donneurs de conseils ...) J'essaye donc des mises en relations, des entretiens actifs en faisant visiter le lieu de travail, où en parlant de divers sujets, puis la période d'essai ... Le choix n'est pas facile, et je reconnais que moi même j'ai toujours été recruté par relations, jamais par des chercheurs de têtes, et sans me venter, j'ai donné de bon résultats .... Je m’attache plus sur le fond que sur la forme ….

> Répondre

Olivier

21/04/2015

à 20:18

Bonjour,
Vous avez raison Bjorn. Pour les jeunes qui sortent de l'école, comment motiver sa lettre quand on sait qu'il n'y a pas de travail pour tout le monde, même pour les juniors, les vieux de 45 ans quoi ?
Rappelons nous, dans les années 50, 60 il n'y avait pas d'argent dans les caisses et du boulot pour tout le monde, même q'on recrutait à l'étranger. Hé bien il n'y avait pas besoin de CV, encore moins de lettre de motivation.
Aujourd'hui, la France, 1500 fois plus riche (c'est pareil pour la Sécu d'ailleurs, bizarre), ben y'a plus de boulot et il faut une lettre de motivation pour dire qu'on veut travailler parce qu'on en a pas.
Il y a quand même un truc qui m'échappe. Enfin non, on se doute ......

> Répondre

Bjorn

21/04/2015

à 13:20

A la lecture de cet article, rien ne semble satisfaire les recruteurs (et les cabinets, encore plus redoutables)... Que diriez-vous d'un haïku en guise d'accroche ?
Il faudrait peut-être s'accorder avec les organismes de formation par ailleurs, qui pour les 3/4 recommandent l'accroche n°3 ou un dérivé équivalent (bien sûr, à chacun de personnaliser) à leurs jeunes diplômés.

> Répondre

RRH désabusée

21/04/2015

à 11:35

> Ces sujets sont trop clivantS
> CoachS (ou coachES), consultants en outplacement et formateurs donnent...
> les leitmotivs... LES écrivant (ou alors LE leitmotiv, ...L'écrivant).
> Une adresse e-mail ou skype qu’on s’était crééE au lycée

Maintenant, que diriez-vous si, nous, lecteurs, disions (je cite) " Eliminé... trop de fautes d’orthographe ... rédhibitoire!"

Cela suffit-il à qualifier votre article non digne d'intérêt?
Je vous laisse, chère rédactrice, ainsi que vos spécialistes du recrutement, méditer....

> Répondre

Olivier

21/04/2015

à 10:58

Bonjour,
Pas très constructif Monsieur renéVar, d'ailleurs il y a une majuscule à René !
"Direct poubelle" dites vous ? Vous avez raison, à quoi peuvent bien servir les lettres de motivation puisque à la lecture de cet article on en perd déjà son latin ?
Le fait de passer des heures à faire son CV, le publier ou l'envoyer, n'est-il pas déjà de la motivation ? Pourtant tout le monde fait sa lettre de motivation. Douloureux exercice n'est-ce pas ?
Malheureusement les recruteurs ont perdu la vision des compétences et de l'expérience.
Dans un CV bien fait, tout est dis !
Pour discuter du verbe et de la syntaxe d'une lettre de motivation, le mieux c'est d'avoir un rendez-vous, un vrai si le profil correspond bien évidemment.
Pour ma part, jamais un recruteur ou une entreprise n'a pris le soins de me contacter !
Et vous ?

> Répondre

Trouville

21/04/2015

à 10:50

Lorsque je lis de telles rubriques, j’ai toujours l’impression que tout est la faute du chômeur. Il fait des fautes, ne sait pas s’exprimer, ne sait pas écrire, se présente mal, que sais-je encore.
Vous devriez un beau jour, regarder l’attitude des cabinets de recrutement, ceux qui ne proposent pas un emploi, mais font un fichier gratos, qui ne connaissent strictement rien au travail proposé, mais se permettent de juger des compétences, ceux qui subrepticement prennent des notes sur les responsables, futurs clients possible, nommés lors de l’entretien…Et que dire de ceux qui ne répondent jamais, où par un mail standard le vendredi à 18H, aucune possibilité pour nous d’engager une quelconque remarque… je pourrais en faire un roman, dramatique roman

> Répondre

Sandrine

21/04/2015

à 10:43

Les pires exemples ne servent pas à nous éclairer.
En revanche ce qui m'eclairerait c'est que le salaire ou le lieu de travail soit préciser sur nombre d'annonces (ça arrive de plus en plus souvent) et je rejoints David les salaires sous évalués ne sont pas une très bonne accroche de la part des entreprises.
Enfin... Chacun fait comme il peut et il serait bon de voir les deux côtés quand on ne veut s'attacher qu'aux défauts.
Ah oui puisque nous améliorons ici le manuel du savoir communiquer, je propose que les entreprises, agences interim et autres cabinets de recrutement envoient au moins un courrier si ce n'est passent un appel pour dire aux candidats qui ont passé un entretien qu'ils n'ont pas été retenus et pourquoi.
Merci à tous.

> Répondre

Mehdi

21/04/2015

à 10:13

Entièrement d'accord avec MARIE89. Je ne vais pas répéter la même chose.
renéVar inutile de surenchérir sur les fautes d'orthographe, il faut se détendre un peu, on est dans la section des commentaires de cet article, pas dans le texte d'une lettre de motivation, donc un peu d'indulgence...d'autant plus que l'article lui même n'est pas à l'abri des fautes d'orthographe comme l'a souligné christophe.

> Répondre

automne99

21/04/2015

à 09:50

Marie89, attention à l'orthographe "a priori" est une expression latine, donc pas d'accent, de tiret ou de "s" à la fin, par ailleurs, il serait souhaitable d'utiliser les négations.
Mais effectivement, tu as raison, il est dommage que des recruteurs se limitent dans le choix des candidats pour une accroche de lettre de motivation.
D'ailleurs, certaines des accroches actuellement considérées comme mauvaises, étaient recommandées il y a quelques années. Il s'agit donc d'une mode. Par conséquent, on peut en déduire qu'une accroche considérée comme "nulle" par un recruteur jeune, pourrait être appréciée par un employeur plus âgé.
Par contre, il est vrai qu'une lettre bien rédigée et sans aucune faute démontre un certain soin.
Un petit conseil, il vaut mieux rédiger à l'avance des paragraphes en fonction du poste recherché, et les utiliser pour créer sa lettre de motivation en fonction de l'annonce. Et, il y a un contrôleur d'orthographe sur la plupart des ordinateurs.

> Répondre

Nabe

21/04/2015

à 09:30

Excellent !
La critique des lettres est tres facile... Donner un bon exemple de ce qu'il faudrait faure beaucoup moins puisque les exemples de lettres ne sont pas proposés...

> Répondre

David

21/04/2015

à 08:40

Oui renéVar, vous avez raison, mais Marie n'a pas tord non plus...
Beaucoup d’exigences d'un coté, pour des salaires bien souvent en deçà du raisonnable...

> Répondre

renéVar

20/04/2015

à 17:05

@marie 89
" d'à-prioris " (a sans accent grave, priori : c'est du latin...)
Si votre première phrase est comme cela, sûr : direct poubelle.
et s'il a la patience de continuer à la deuxième....
" y a rien qui leur plaît "

> Répondre

MARIE89

20/04/2015

à 11:38

Franchement déprimant cet article !
On se dit qu'avec autant d'à-prioris sur ce qu'il ne faut absolument pas dire, alors toutes les lettres vont être jetées à la poubelle.
Finalement y a rien qui leur plaît à ces chefs d'entreprises !
Ils veulent le parfait employé au SMIC. Il serait intelligent de mettre exactement la phrase
exacte qu'il faut employer pour leur plaire car toute preuve d'imagination est vouée à leur déplaire. ou on aurait pas ci ou y aura trop de ça. Que voulez vous ? on n'est pas parfaits et on suppose que le poste et la rémunération non plus !
Alors et si on leur conseillait l'indulgence pour les lettres pas parfaites pour un employeur pas parfait ? D'autant qu'à la 7999ème lettre envoyée, y aura bien une erreur qui va s'y glisser, ou rectification qui va pas s'enregistrer avant d'envoyer le courriel et vous voilà taxé(e,és) d'incompétence !

> Répondre

christophe

20/04/2015

à 10:54

C'est bien de dénoncer l'approche faute d'orthographe mais ...
"Ces sujets sont trop clivant", c'est une belle faute d'accord

> Répondre

+