Lettre de motivation : 5 trucs infaillibles pour être lu
Accueil  > Conseils > Conseils candidature > Lettre de motivation > Lettre de motivation : 5 trucs infaillibles pour être lu

Lettre de motivation : 5 trucs infaillibles pour être lu


Chômage oblige, les recruteurs sont archi sollicités en ce moment. Raison de plus pour se démarquer avec une lettre de motivation béton ! Le problème, c'est qu'elle est souvent ennuyeuse. Pour en finir une bonne fois pour toute avec les OVNI insipides, quelques règles simples d'écriture pour muscler votre sacro-saint courrier.

Ne tournez pas autour du pot


Il faut rentrer rapidement dans le vif du sujet. Beaucoup pensent que trois ou quatre lignes de brosse à reluire sur l'entreprise convoitée sont nécessaires avant d'attaquer. Faux ! L'accroche de votre lettre de motivation doit être percutante : la première phrase est primordiale.


Comme le relatait le Monde du 20 mars 2009, le groupe XYZ est en pointe dans le domaine des nouvelles technologies embarquées. M'intéressant particulièrement à ce sujet...


« Vous souhaitez recruter un/e X pour renforcer votre pôle X, mes qualités professionnelles correspondent au profil que vous recherchez »



Soignez votre style direct


Pour être clair, il faut utiliser le style direct. Ecrivez des phrases courtes et claires. Répétez 10 fois avant d'écrire : « Au participe présent, je dis N(A)N ! » Ce précepte vous préservera des phrases alambiquées au profit d'un style fluide donc beaucoup plus lisible pour le recruteur. Votre lettre dégagera une énergie séduisante.

« Répondant en tout point aux qualités recherchées, je serais ravi(e) d'intégrer votre société »

« Ayant effectué un stage de neuf mois en salle de marché, j'aimerais enrichir mes connaissances au sein de votre entreprise... »


Après 6 ans passés en tant que responsable logistique sur des sites à l'étranger, je souhaite me rapprocher de ma région d'origine, qui est celle de votre entreprise.


« J'ai acquis chez X une expérience de chargé de veille stratégique durant neuf mois. Le poste que vous proposez me semble similaire et je pense correspondre au profil que vous recherchez. »

Choisissez bien votre vocabulaire

Le torchon rédigé en quelques minutes pendant la pause déjeuner se repère tout de suite. Hé oui, rédiger une bonne lettre, ça prend du temps ! Parce que selon le poste visé, il y a certains mots à utiliser, un champ sémantique à faire figurer dans votre argumentation. Ainsi, vous parlerez le même langage que le recruteur. Commencez donc par réfléchir au vocabulaire récurrent de votre métier et distillez ces mots dans votre lettre.

Pour un job de chef de produit web, cela peut donner :
stratégie emailings, actions de marketing direct, coordination de projets, campagne de fidélisation, analyse comportementale des internautes, conception-rédaction, jeux-concours, actions de promotion.


La lettre n'est pas votre CV


Ne sachant quoi dire dans leur lettre de motivation, trop de candidats répètent les étapes de leur CV. Pas malin ! La lettre de motivation doit être vue comme le truc en plus qui va permettre au recruteur de départager deux candidatures. Un bon CV, c'est bien. Mais un bon CV avec une lettre futée qui l'accompagne, c'est mieux. C'est dans la lettre que vous pouvez montrer que vous êtes aussi quelqu'un qui a une vision de son métier. Alors dites-le ! Parlez compétences techniques, polyvalence, capacité à encadrer, sens de l'organisation, méthode, efficacité.

Capacité à encadrer, sens de l'organisation, méthode :
« A mon arrivée en 20XX dans l'entreprise ABC, j'ai souhaité réorganiser les méthodes de travail de mon service en concertation avec mes proches collaborateurs. Le nombre de réunions a été réduit de 15 % et les déjeuners professionnels ont été portés de 4 à 6 par mois. Le temps de travail a ainsi été rationalisé et le nombre de projets mis en œuvre a augmenté significativement. »

Franco ! Anticipez l'entretien

A quoi sert une lettre de motivation ? A obtenir un entretien, pardi ! Ainsi, n'hésitez pas à interpeler le recruteur. Le poste vous intéresse mais après la lecture de l'annonce, vous vous posez des questions.

« Quels moyens seront mis en œuvre par l'entreprise pour réaliser les objectifs du poste ? » ou bien « Vous recherchez un profil plutôt senior et expérimenté me semble un facteur de stabilité dans une équipe. Qu'en pensez-vous ? »

Ajoutez enfin : « Je serais ravi(e) de pouvoir échanger avec vous sur ces questions. Pouvons-nous nous rencontrer?»

 

Autres articles du dossier :

Le best of 2009 de l'émission "On revient vers vous"

Travailler dans l'Ouest : quels arguments avancer en entretien ?

Femmes : comment réussir votre entretien d'embauche

Universitaires, adoptez les bons réflexes en entretien d'embauche

Cinq points clés pour faire bonne impression en entretien

Video : Vaut-il mieux être consensuel en entretien ?

Les conseils pour réussir son entretien dans la région Nord

J'ai testé... l'entretien d'embauche via Skype

Se faire conseiller pour refaire son CV

CV vidéo : Cadremploi craque pour trois femmes de communication

Lettre de motivation : 5 trucs infaillibles pour être lu

Dans les pas d'un chasseur de têtes

Comment tirer le meilleur des réseaux virtuels ?

Grand Ouest : une région qui paie moins bien ?

L'auto-entrepreneuriat, une réponse aux bas salaires ?

Commerciaux en Ile-de-France : «des salaires fixes pas assez attractifs»

Avez-vous les bonnes réponses aux questions pièges de l'entretien ?



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Magali44
    Effectivement, certains conseils sont assez déroutants. En recherche d'emploi, cadre/cadre sup, je réponds régulièrement (voire... quotidiennement) à des postes qui correspondent à mon profil sans pour autant être retenue, ne serait-ce que pour un entretien. Je suis suivie par un consultant qui me confirme que mes CV et lettres de motivation sont accrocheuses : J'utilise la méthode du "vous, je, nous". Je me renseigne (quand l'offre n'est pas confidentielle ou laisse des indices clairs sur son identité) sur l'entreprise, je décrit mes réalisations (deux ou trois) correspondant au plus près du profil demandé, et je fini par une accroche sur une rencontre pour aller plus loin.
    Je commence à me demander s'il y a vraiment un "secret" sur la lettre de motivation que je n'ai pas encore découvert. Ici, je ne trouve rien de plus que ce que je fais déjà... Alors ?

    Répondre

  • rafael gonzalez
    Je suis très d'accord avec le commentaire précedent. Je ne suis pas français et dans mon pays les lettres de motivation ne sont pas importants. Je sais que le français sont plus clair, précis et concis mais vos conseils sont trop rudes.
    Merci

    Répondre

  • Elysium
    Bonjour,
    Je suis étonnée par ce que vous dites sur l\'intro : en gros vous conseillez d\'éviter de faire une accroche décrivant la motivation du candidat pour l\'entreprise : c\'est un très mauvais conseil ! Votre phrase proposée est extrêmement bateau et ne met pas du tout en valeur le candidat. L\'entreprise n\'attend pas que vous lui ciriez les pompes en début de lettre, elle attend que vous lui expliquez pourquoi à ce jour, vous, candidat, vous avez envie de rejoindre CETTE entreprise et pas la concurrente, et cela doit s\'appuyer sur des exemples concrets de motivation. Ce sujet sera d\'ailleurs très probablement évoqué lors de l\'entretien : que connaissez-vous de notre entreprise? pourquoi avez-vous envie de travailler pour nous? qu\'est ce qui vous attire dans notre entreprise? faire l\'impasse sur ce paragraphe d\'accroche, va aboutir à des lettres bateaux n\'expliquant pas la motivation pour l\'entreprise, car on a beau chercher UN EMPLOI, on entrera dans UNE ENTREPRISE avec tout ce que cela implique de valeurs, histoires, produits, services, chiffres, objectifs... et il faut montrer sa motivation pour tout ceci ! A bon entendeur.
    Une chargée de mission en insertion professionnelle.

    Répondre

  • clement
    Très bons conseils

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :