Manger avec ses collègues est bon pour la santé (de sa carrière)
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Manger avec ses collègues est bon pour la santé (de sa carrière)

Manger avec ses collègues est bon pour la santé (de sa carrière)


Il y a les groupes qui se forment autour d'une habitude de bistrot, ceux qui papotent à deux devant leur sandwich et ceux qui mangent tactique avec le chef de service... La pause déjeuner est tout, sauf un moment à négliger.

C'est un entre-deux dans une journée de boulot pendant lequel beaucoup de choses se jouent dans l'entreprise. Impossible, donc, de passer à côté de la pause déjeuner entre collègues. « Ca peut aussi faire du bien de manger seul, de temps à autre, tempère Sylvaine Pascual, fondatrice d'Ithaque coaching. Mais ceux qui ne se mêlent jamais aux repas entre collègues prennent le risque de se mettre à l'écart de leur équipe. La pause déjeuner est un moment à part. Certes, on reste dans l'univers du travail, mais de manière plus conviviale. Les liens qui se nouent sont différents. »

Solidarité d'entreprise

Un avis que partage le directeur du cabinet Cooprh Pierre Blanc-Sahnoun : « Déjeuner avec ses collègues permet d'aborder une relation connexe d'intimité professionnelle, qui donne une vision de l'autre plus riche et plus intéressante. » Une vision essentielle pour le bon fonctionnement d'une entreprise : « On communique de plus en plus par voie électronique, y compris avec la personne du bureau voisin, poursuit le coach. Hors, c'est une communication faussée. Lorsque nous intervenons dans le cadre de souffrance au travail, c'est souvent dans des entreprises où la solidarité n'existe plus parce que le relationnel n'existe plus. »

Un bon moyen de s'intégrer

Et les petits nouveaux vous le diront : c'est aussi par la pause déj' que se passe l'intégration : « C'est un bon moyen de connaître à la fois les personnalités de chacun et les bonnes adresses du quartier », reconnaît Sylvaine Pascual.

Rester discret sur sa vie perso

Attention, pour autant, à ne pas mettre les pieds dans le plat : « On reste dans une relation professionnelle. Mieux vaut éviter de tout dire sur soi », prévient Pierre Blanc-Sahnoun. « Chacun a ses limites et lorsqu'on s'épanche trop, on peut gêner le collègue plus réservé ou qui n'a pas envie de connaître tous les détails de votre vie », abonde Sylvaine Pascual.

Parler boulot ou pas ?

Que dire alors pour meubler le temps entre chaque bouchée ? « Pour moi, ce qui est intéressant, c'est de ne pas parler boulot, observe Pierre Blanc-Sahnoun. Sinon autant faire une réunion de travail. » Pourtant, pour Sylvaine Pascual, c'est aussi autour d'un déjeuner que se joue l'avenir de quelques projets professionnels : « S'accorder un moment pour manger ensemble au milieu d'un gros dossier, cela détend l'atmosphère dans une équipe et permet parfois d'exprimer des idées qu'on n'oserait pas avancer dans le cadre plus stricte d'une réunion. »

Développer son réseau

La pause déj' est aussi un bon moyen de faire progresser votre carrière. « C'est une manière comme une autre de développer son réseau, avance Pierre Blanc-Sahnoun. On sympathise par affinités, en découvrant des gens en dehors de son service. » De manière totalement inconsciente... ou non. « C'est vrai que si vous êtes intéressé par un poste dans tel ou tel service, ca peut être assez futé d'aller déjeuner avec le service en question pour connaître son fonctionnement et les personnalités qui le composent », note Sylvaine Pascual.

Etre au fait des opportunités

Car beaucoup de choses circulent en même temps que les plats. « C'est comme le coin fumeur ! Tout les bonnes infos y passent », sourit Pierre Blanc-Sahnoun. Un poste qui se libère, une responsabilité à prendre, une nouvelle filiale qui se crée... C'est entre la poire et le dessert que tout se sait ! « D'où l'importance, aussi, de ne pas manger avec les mêmes collègues tout le temps, prévient Sylvaine Pascual. C'est mieux pour étendre son réseau. ». A bon entendeur...

 

Tiphaine Réto © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Pifpafpouf
    La vraie fausse convivialité...
    Le maître mot actuel de la nouvelle génération de manager! Une véritable escroquerie intellectuelle qui vise à escamoter l'absence de relations humaines dignes de ce nom dans les entreprises.Inutile de "forcer/décréter" a de la convivialité autour du déjeuner, si derrière, il n'y a aucune considération du management envers ses subordonnés ou entre collègues.
    Ceci dit, pour qu'il y ai une bonne ambiance de travail et par extension de la convivialité. Il faudrait déjà que les responsables du management redescendent sur terre et pensent qu'ils ont affaire à des humains et pas des machines.

    Répondre

  • moharabi
    manger avec les autres , c est communiquer avec eux , de ma part je suis d avis de faire sa pause dejeuner avec ces collegues de travail de meme niveau de responsabilite ou plus ou moins

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :