Ça change pour les cadres au chômage en 2009...
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Ça change pour les cadres au chômage en 2009...

Ça change pour les cadres au chômage en 2009...


Bien qu'elles s'en défendent, on connait la réticence des entreprises à recruter des cadres ayant perdu leur emploi. Leurs réticences résistent-elles en 2009 ? A la question « Recruterez-vous plutôt des cadres en poste ou en recherche d'emploi en 2009 ? » 3 DRH ont répondu face à la caméra de Cadremploi. Et leurs réponses sont plutôt étonnantes. Voir la vidéo.

Bien qu'elles s'en défendent, on connait les réticences des entreprises à recruter des cadres ayant perdu leur emploi. Ce réflexe résiste-t-il en 2009 ? A la question « Recruterez-vous plutôt des cadres en poste ou en recherche d'emploi en 2009 ? », trois DRH ont répondu face à la caméra de Cadremploi. Et leurs réponses sont plutôt étonnantes.

 

 

  • Michel Erard, DRH Kraft Europe
  • Pierre-Marie Argouac'h, DRH La Française des jeux
  • Nathalie Malan-Manigne,  DRH CARI

 

 



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Philippe
    C'est consternant !!!
    Il y aurait donc des chômeurs compétents ?
    Cela est vraiment une très bonne surprise.

    J'espère pour ces personnes avisées qu'une nouvelle direction générale ne trouvera pas bon de réorganiser leur service en mettant leur nom en tête de la liste.

    Je pense que les personnes interviewées sont des extraterrestres. Ont-elles le petit doit tout dur ? A-t-ton vérifié qu'elles ne mangent pas des souris vivantes en cachette ?

    Plus sérieusement, Je m'interroge sur leur représentativité au sein des entreprises qu'elles représentent.

    Je tenais à répondre à Agnès. Elle écrit très bien et j'ai pris du bon temps à lire sa prose. Avec un tempérament comme le sien je suis persuadé qu'un recruteur talentueux saura lui confier de vraies responsabilités. Le tout est de savoir s'il reste des recruteurs talentueux ? Ils ont peut-être tous été contaminés par le virus intergalactique qui fait manger des souris vivantes ou avoir le petit doigt tout dur !!!

    Il faudrait quand même être un peu sérieux avant de donner la parole à des gens qui vraisemblablement ne le méritent pas.

    Bon recrutement à Agnés.

    Répondre

  • Yves AUBRIOT
    Sous ce regard assez charitable, je me demande si la réalité ne serait pas plutôt que les cadres actuellement sur le marché de l'emploi pourraient être moins chers et plus malléables et surtout tellement reconnaissants d'être embauchés qu'ils ne seront pas exigeants sur les conditions de travail et les objectifs imposés...

    Répondre

  • GIANNI MACCALLINI
    J'ai participé à plusieurs recrutements dirigé par des drh, force de constater que souvent ils étaient incompétents pour le recrutement d'un responsable sécurité que je suis, voir même ignorant sur les taches d'un responsable sécurité.
    De plus ils se permettent bien souvent après avoir mis une annonce d'offre d'emploi dans mon secteur d'activité, ils se permettent de ne jamais répondre aux courriers envoyés CV + lettre, sans me rencontrer, ils me disent que je ne correspont pas au poste!!!!!!!!!!
    Et ceci sans jamais me rencontre et pire ils ne répondent jamais au courriers envoyés.
    Incroyable mieux que madame soleil!!!
    J'ai subi de très médiocres entretiens d'embauche par des gens imcompétents.
    Il est clair qu'ils n'ont aucune compétences pour le recrutement pour la plupart.

    Répondre

  • AUBERMANN Hubert
    Dommage que ce langage n'était pas tenu les années précèdentes.Ce que je viens d'entendre me laisse un goût amer: Combien sont restés sur le carreau à cause d'à priori injustifiés.
    Plus de 50 ans, assistante de direction dans un groupe, à son départ, des annonces correspondaient à son profil rare. De plus elle suivait un master de gestion d'entreprise. Il y a deux ans, on préférait somme toute recruter ou former des personnes en poste sans ce profil mais plus jeune. De guerre lasse elle crée une société, ecoeuré du comportement des recruteurs.

    Répondre

  • LACOSTE-MBAYE
    Ces témoignages donnent un peu d'espoir aux cadres compétents qui se retrouvent sur le marché de l'emploi 'malgré eux', pour fait de crise.
    Il est temps que dans notre pays, le chômage ne soit plus considéré comme une expérience négative, pesant dans le CV, tant pour les recruteurs potentiels que pour les chômeurs eux même.

    Répondre

  • Agn
    Bonjour, A force de lire vos différents articles, je voulais moi aussi apporter un commentaire.. L'hypocrisie est reine dans le travail et pour peu que vous soyez plus direct, on fait semblant de vous écouter pour mieux vous virer ensuite sous des prétextes totalement fallacieux et donc, de préférence pour faute grave ! Déjà au niveau de l'entreprise, j'avais constaté que les valeurs telles que le courage, la compétence, le travail d'équipe n'avaient plus autant d'importance face à la délation, la pleutrerie, la paresse et l'individualisme mais le pire, c'est que lorsque vous passez des entretiens d'embauche, vous pourriez penser que vos vraies valeurs vont toucher le recruteur car finalement, votre courage et vos compétences correspondent au poste proposé, eh bien non, vous vous rendez vite compte que le recruteur en question attend une personne malléable qui fera ce qu'on lui dit de faire sans avoir ni prétention salariale, ni plan de carrière. De préférence, il faut avoir de l'expérience mais pas trop, il faut connaître plusieurs langues étrangères, il faut être informaticienne, il faut être comptable, il faut être gestionnaire, etc..., mais au bout du compte, vous serez payés au SMIC (eh oui, c'est ainsi dans le secrétariat de direction en Province) et surtout ne pas la ramener ! Je me suis entendue dire récemment au cours d'un entretien :"il faudra vérifier la propreté des locaux le matin en arrivant et comme je ne veux pas que mes ingénieurs soit gênés par des détails, vous veillerez à mettre du papier dans les toilettes". J'ai vite décrypté qu'il faudrait que j'assure également le poste de femme de ménage qui passe l'aspirateur et récure les toilettes. Eh oui, crise oblige, une assistante de direction cadre avec 29 ans d'expérience, parlant 3 langues étrangères doit aussi savoir se servir d'un balai à ch.... ! Cela doit faire partie du profil requis, sûrement ! Depuis mon licenciement, j'ai ainsi rencontré des employeurs fort peu respectueux qui au bout du compte ne vous embauchent pas parce que votre CV est surdimensionné, soit parce que vous avez osé demander un salaire supérieur à 8,71 € de l'heure (non mais pour qui se prend-elle ?), soit parce que vous allez avoir 49 ans quand même ! Ah oui, c'est vrai je suis grabataire (cela va être dur de tenir jusqu'à 67 ans pour la retraite !) et ces mêmes personnes ont le toupet de vous demander "mais depuis votre licenciement, qu'avez vous fait ? Vous ne profitez pas du système quand même, j'espère !". Mais sur quelle planète ces gens-là vivent-ils ? Ils n'écoutent pas les infos, le chiffre de 3000 chômeurs par jour n'évoque rien pour eux ? En résumé, le recrutement des chômeurs se fera, par obligation, mais à quel prix ! La crise a bon dos et il faudra que nous acceptions beaucoup d'humiliations, peu ou pas de reconnaissance de nos compétences, de notre expérience, des salaires minables, des statuts "d'employés qualifiés", des heures supplémentaires non payées, des lois du travail transgressées en toute impunité car il faudra nous estimer heureux qu'un employeur ait daigné nous embaucher. De plus, le machisme est encore plus perceptible au niveau des recruteurs, dommage, pour exemple, il y a peu de temps, j'ai fait un mini stage dans une entreprise et je vous le donne en mille, mon employeur m'appelait "Truc" ! A méditer... ! Je pense que tous ces hommes qui veulent que les femmes portent le voile et ceux qui n'osent pas avouer qu'ils apprécient, ont de beaux jours devant eux car le statut de la femme se dégrade lentement mais sûrement, après tout, ces mêmes hommes sont sûrement très complexés et très frustrés mais ils ont le pouvoir, non mais ! Comment se grandir en abaissant les autres, cela doit être la nouvelle ligne de conduite des managers, je suppose. En tout cas, cela laisse un goût très amer et j'ai de moins en moins le sentiment d'être un demandeur d'emploi mais plutôt un quémandeur d'emploi ! Pour finir, nous, chômeurs, sommes des profils et non des humains, je le confirme, la réponse a mon dernier entretien fut : "désolé, j'ai préféré choisir une personne qui avait un profil plus pertinent" et je n'ai pas réussi à savoir ce que cela voulait dire... Bonne semaine et bon courage aux quémandeurs !

    Répondre

  • nathalie
    non pas étonnant du tout ! Logiques et plein de bon sens !!

    Répondre