Ces cadres qui préfèrent les bulles
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Ces cadres qui préfèrent les bulles

Ces cadres qui préfèrent les bulles


A l'occasion du festival international de BD d'Angoulême qui aura lieu du 29 janvier au 1er février, nous tirons le portrait de trois anciens cadres d'entreprises qui comptent désormais parmi les auteurs de BD les plus connus.

Halte aux préjugés. L'auteur de bande dessinée n'est pas forcément un jeune chevelu à la chemise improbable et au cursus artistique fièrement affiché sur son CV. Les cadres aiment la bande dessinée au point parfois d'abandonner carrière, cravate, tableau Excel et réunions marketing. Le 36e Festival international de la Bande dessinée d'Angoulême ouvre ses portes du 29 janvier au 1 février. Une occasion de tirer le portrait de 3 auteurs aux parcours atypiques.

Jean Van Hamme : le commercial

Connu pour être le scénariste des séries à succès Largo Winch (adapté récemment au cinéma), XIII, Lady S ou encore Thorgal, Jean Van Hamme est licencié en sciences financières, en journalisme et en droit administratif. L'auteur est aussi agrégé d'économie politique. En 1976, il décide de renoncer à sa carrière de cadre C++. Jean Van Hamme est alors fondé de pouvoir général au sein de Philips-Belgique. Un poste d'ingénieur commercial contre un bloc-notes et un stylo, un choix cornélien qui réussit au Belge. Avec plus de 20 millions d'album vendus, le succès se passe de commentaires.

Scott Adams : le touche-à-tout

Dilbert, c'est lui. Un succès international pour cet ancien banquier de la Crocker National Bank aux USA. Titulaire d'un BA en économie (Hartwick College) et d'un MBA de l'Université de Berkeley, Scott Adams a été caissier, programmeur informatique, analyste financier, chef de produit, directeur de projet, stratégist, manager de budget et ingénieur (entre autres). Un CV long comme le bras et de nombreuses anecdotes de bureaux que l'auteur/dessinateur relate dans ses strips ( courtes bd) publiées aujourd'hui dans plus de 2 000 journaux à travers le monde et lues quotidiennement par 150 millions de personnes. Un record.

Yves Sente : le politologue

On lui doit les nouveaux scénarios des célèbres « Black et Mortimer ». Yves Sente aime la géopolitique et ça se voit sur son parcours professionnel : American High School d'Arlington Heights (Chicago), cursus en droit et licence en affaires publiques et internationales (université catholique de Louvain) et Post graduate en gestion (Bruxelles). Yves Sente n'a toutefois pas totalement décroché du monde de l'entreprise. Il est l'actuel directeur éditorial des éditions Du Lombard. Un bon moyen d'allier travail de la plume et travail de bureau.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier