C'est mon premier comité de direction
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > C'est mon premier comité de direction

C'est mon premier comité de direction


C'est la rentrée, vous venez d'être nommé(e) membre du comité de direction. Passée la satisfaction personnelle, vous vous interrogez sur la manière de faire votre place au sein de ce que vous estimez être le Saint Graal. Vous avez raison, les « codir » ont en général leurs propres us et coutumes. Décodage.

Cela fait maintenant plus de quatre ans et, pourtant, Victoria Barbier, responsable e-commerce du site Envie de fraises, se souvient parfaitement de son premier comité de direction. « J'étais stressée car je ne savais pas exactement comment cela allait se dérouler. J'avais préparé des notes sur ce que je souhaitais dire », se souvient-elle. Finalement, tout s'est bien passé. « Après un rapide tour de table où chacun a pu prendre la parole, nous avons engagé un dialogue ouvert et informel. Un brainstorming très constructif », précise-t-elle. Mais tous les « codir » ne sont pas aussi faciles à appréhender.

Objectif présentation

Ces instances dirigeantes sont aussi parfois (voire souvent) des lieux où se nouent les alliances et où s'expriment les jeux de pouvoir. Pas facile pour le petit nouveau de décrypter la situation ! « Lors de son premier comité de direction, il est important de vivre les premières secondes avec sérénité : observer les mouvements, les places prises et quelles sont les sièges vacants avant de s'installer. Il se peut même que le président invite le nouveau venu à prendre place à ses côtés », indique Christine Dugon-Castan, coach d'Altedia Training (groupe Adecco).

Vient alors le temps des présentations. « Tout le monde ne vous connaît pas. Sans monopoliser la parole pendant 5 minutes, présentez votre formation, votre expérience, vitre poste et/ou votre dernière société de manière claire et concise. Ajoutez également que vous êtes à disposition pour répondre à d'éventuelles questions complémentaires », conseille Francis Bergeron, DRH du groupe SGS en France. Un petit mot de remerciement est approprié. Par exemple : « Merci de m'accueillir parmi vous. Je suis heureux d'intégrer aujourd'hui cette équipe de direction ». « Ces petites phrases facilitent l'intégration du nouveau membre au sein de l'équipe et humanisent un moment vécu bien souvent comme stressant », souligne Christine Dugon-Castan.

Pas de surenchère

Passées les présentations, plus question de faire de la surenchère. « Il s'agit d'observer, d'écouter et de comprendre le système », conseille la coach. Quels sont les acteurs ? Qui est le leader officiel ? Le leader officieux ? Où se situe le leadership réel ? « Pour cela, il faut prêter une attention particulière à la façon dont les uns et les autres parlent et s'écoutent », insiste-t-elle. Il s'agit également de comprendre le mode de communication (notes succinctes ou document fourni) adapté à l'exercice.

L'humilité et la modestie s'imposent. On vous demande votre avis sur un sujet ? « Refuser de s'engager trop tôt par une phrase du genre 'je n'en sais pas assez sur le sujet, je réserve mon avis...' peut être dans certains cas judicieux », note Francis Bergeron. « Même si le nouveau venu juge les débats bas de gamme ou naïfs, qu'il garde son avis pour lui et attende les prochaines séances pour voir comme cela évolue », conclut-il. Tenez-vous le pour dit, ce n'est certainement pas le dernier arrivé qui va révolutionner les us et coutumes du comité de direction...

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • blanc
    Des conseils très judicieux et pleins de bons sens. Merci !

    Répondre