Cyril Capel : "Les entreprises mettent 6 mois à recruter"
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Cyril Capel : "Les entreprises mettent 6 mois à recruter"

Cyril Capel : "Les entreprises mettent 6 mois à recruter"


Le Directeur associé de CCLD recrutement, agence spécialisée dans les fonctions commerciales, marketing et de distribution, livre de précieux conseils aux commerciaux avides d'évolution. Quel est le bon moment pour changer d'entreprise ? Comment préparer au mieux sa mutation ? Quel est l'état d'esprit des recruteurs dans ce contexte difficile ...autant de questions capitales à l'aube de cette année 2010.

D'après nos observations, beaucoup de commerciaux changent d'entreprise en début d'année. Est-ce le moment propice ?

Janvier n'est pas le mois le plus favorable aux mutations. Les entreprises relancent rarement de nouveaux projets en début d'année. La période idéale, d'après notre expérience, est le printemps, soit entre mars et juin. Je dirais aussi - contrairement aux idées reçues - que candidater fin août est véritablement stratégique. A ce moment de l'année, on redémarre, les managers ont la pêche. Je suis spécialisé dans le recrutement management commercial, je sais de quoi je parle !

Quels conseils donneriez-vous aux candidats pour préparer au mieux leur mutation ?

A force de répéter que le contexte est difficile, il se produit un phénomène différent dans la façon de recruter. Et ce qui va suivre est valable dans tous les secteurs. On demande aujourd'hui aux candidats d'apporter un vrai plus : faire corps. Les entreprises qui s'en sortent le mieux aujourd'hui, attendent de leurs futurs collaborateurs qu'ils s'investissent, qu'ils soient inspirés. Ces sociétés développent davantage un esprit corporate pour lutter contre les difficultés économiques.

A titre personnel, je recommande aux salariés de trouver un poste avant de quitter leur société. Les entreprises embauchent rarement du jour au lendemain, elles sont en moyenne dans un process de recrutement de 6 mois.

Vous parliez de "contexte difficile" à l'instant. Quelle est votre regard pour cette nouvelle année ?

Je pense que 2010 s'annonce comme une année très intéressante, autant pour les employeurs que pour les employés. Aujourd'hui, on ne s'investit plus pour rien. Il existe un véritable intérêt à faire de bons mariages pour les deux parties. On constate d'ailleurs que les turn over sont moins importants que les années précédentes. On prend plus son temps et on craint plus qu'avant de bouger. On assiste à de véritables dynamiques de réflexions sur les projets RH, de la part des entreprises et des candidats. Les recruteurs choisissent davantage la bonne personne pour le bon projet. Les postulants, eux, ciblent de façon plus réfléchie les recherches qui leurs correspondent. Je suis persuadé que cette tendance va s'intensifier dans les années à venir. Tant mieux. Il s'agit peut-être là, de l'un des rares aspects positifs de la crise.

Les autres articles du dossier :

Profil commercial : ce que les recruteurs attendent des candidats

Cyril Capel : "Les entreprises mettent 6 mois à recruter"

Les secteurs en demande de commerciaux

Les secteurs qui recrutent des commerciaux en Ile-de-France

Formations professionnelles pour commerciaux : retour aux fondamentaux



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier