Décrocher une promotion de fin de carrière
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Décrocher une promotion de fin de carrière

Décrocher une promotion de fin de carrière


Vous faites partie du cercle des jeunes quinquas ? Pas déprimé pour un sou par un demi-siècle au compteur, vous comptez les quelques années qui vous séparent de la préretraite à 55 ans ou d'un départ négocié avant soixante ans. Il va peut-être falloir stopper le compte-à-rebours.

Bien sûr vous ne serez pas embarqué dans la grande réforme des retraites qui démarre en 2008, mais un autre frein à la liberté vous attend : le vieillissement des baby boomers. C'est que ces heureux enfants de l'immédiat après guerre, nés entre 1945 et 1950 vont atteindre 60 ans entre 2005 et 2010. Et ils risquent bien de prendre leur retraite à peu près au moment où vous comptiez prendre la poudre d'escampette.

Chronique d'un exode annoncé

Un exode de centaines de milliers de personnes que la plupart des entreprises n'ont absolument pas programmé. Selon une étude récente (1), seules 13 % des entreprises interrogées se préoccupent de ce problème. Même dans les entreprises employant 200 salariés ou plus, seul un tiers d'entre elles se sont penchées sur l'explosion de cette pyramide des âges. Alors que faire à votre échelle à vous ? Sensibilisez votre entreprise et tirez la couverture à vous. Il s'agit tout d'abord d'alerter votre direction du personnel avant qu'elle n'ait à gérer cette fuite de cols blancs dans l'urgence. Cinq ans pour réfléchir, former, promouvoir et embaucher ne sont pas de trop. A coup de scénari catastrophes basés sur des exemples pris dans votre entreprise, il s'agit de leur ouvrir les yeux sur la crise profonde qu'occasionnerait le départ d'un tiers des salariés dans la même année, comme c'est le cas dans certaines activités de l'industrie automobile. C'est qu'au-delà des frais occasionnés par les pots de départ à répétition, ce phénomène risque de paralyser l'organisation même de votre entreprise, le temps de former, de promouvoir, ou de recruter les remplaçants des baby-boomers. Voire de l'handicaper pour de bon si des savoir-faire très pointus ne sont pas transmis en temps et en heure. En revanche, si cette hémorragie annoncée est bien préparée, la transition peut se passer en douceur.

Quinquas : la relève

Ensuite, il vous reste à jouer la bonne carte pour décrocher une promotion de fin de carrière. Puisque les préretraites vont perdre de leur attrait aux yeux des DRH (les aides de l'Etat étant supprimées), on devrait vous proposer plus facilement de rester. En clair, puisque votre entreprise ne se voit pas recruter de façon massive pour remplacer les baby boomers sur le départ, c'est à vous que l'on demandera de prendre la relève. Bonne nouvelle, si l'on en croit la Dares, près de la moitié des employeurs qui se préparent au vieillissement de la population forment plus leurs salariés que les autres, en particulier les plus âgés...

(1) Dares Premières informations 2003.07 n° 29.1.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • guichard
    je baisse les bras je suis actuellement agee de 49ans comment faire pour retrouver un travail alors que je travaille depuis plus de 30ans mais toujours en interim est ce que je suis trop agée

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :