Envie de changer de région ? Des conseils pour trouver un job
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Envie de changer de région ? Des conseils pour trouver un job

Envie de changer de région ? Des conseils pour trouver un job


Quitter votre région vous démange ? Soit. Mais trouver un job dans un autre coin de l'hexagone mérite une bonne préparation. Voici des conseils d'experts pour un déménagement réussi.

C'est décidé, vous voulez changer d'air. Bienvenue au club. Chaque année, 4,3 millions de français déménagent dont plus d'un million qui changent de région, selon les chiffres de l'INSEE.

 

Avant de faire le grand saut, réfléchissez-y bien à deux fois et donnez-vous les moyens de vos ambitions. Paroles d'experts. Car dans les faits, l'atterrissage peut-être mouvementé.

 

Un projet bien réfléchi

 

« Un recruteur va très souvent préféré embaucher un collaborateur qui vient du coin. Il y a toujours une forme de prime à la proximité », prévient Flavien de Laroussilhe, dirigeant du cabinet Marc-Andrieux Consultants à Clermont-Ferrand. Vous devrez donc être encore plus persuasif que d'habitude.

 

« Le premier réflexe du recruteur, c'est de se demander ce que le candidat vient faire dans la région. Ce dernier doit prouver qu'il ne vient pas en touriste. Avant de faire le grand saut, il est donc préférable de venir en éclaireur et de sonder la vie locale », abonde Claude Vincent, directeur général de RH Partners à Clermont-Ferrand. D'où l'importance d'un projet murement réfléchi.

 

Multiplier les contacts

 

Pour maximiser ses chances, ne pas hésiter à faire feu de tout bois en contactant les Chambres de commerce et d'industrie, les agences de développement, des consultants et des cabinets de recrutement.

 

Pourtant même si vous dénichez un emploi dans la région de vos rêves, il ne sera peut-être pas facile de retrouver un autre poste dans le même secteur par la suite. Toujours, avoir en tête le coup d'après. « Et donc ne pas exclure à terme un autre changement de région », anticipe Claude Vincent.

 

Côté salaire, là aussi, il faut parfois revoir ses exigences à la baisse surtout si l'on vient de l'Île-de-France. Mais de bonnes surprises sont aussi au rendez-vous. « Entre Paris et la province, on constate une égalité de salaire surtout dans les grands groupes mais aussi chez certaines PME qui ont un déficit de notoriété. Pour recruter, elles proposent des rémunérations alléchantes », ajoute Claude Vincent.

 

Et pourquoi ne pas créer son entreprise ?

 

Changer de région peut être l'occasion de travailler autrement et notamment de se mettre à son compte. Fini salariat, bonjour entreprenariat. Un changement radical qui nécessite là encore une bonne préparation.

 

« La plupart du temps, les gens arrivent avec des projets flous. Mais le critère déterminant pour la réussite de son entreprise reste la motivation », souligne Nathalie Carré, responsable du réseau transmission -reprise des CCI à l'Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI). En effet, dans les cinq premières années, le taux d'échec est de 80 % et le seuil de rentabilité d'une nouvelle structure est atteint, en moyenne, au bout de 18 mois.

 

« Durant toute cette période, on n'a pas de quoi se verser un salaire », avertit Nathalie Carré. Il est donc important de se renseigner sur tous les dispositifs d'aides propres à chaque région pour la création d'entreprise.

 

Adhésion des proches obligatoire

 

Dans tous les cas, avant de faire vos cartons, « l'adhésion du conjoint et des enfants surtout s'ils sont adolescents est primordiale », rappelle Flavien de Laroussilhe. Une évidence certes. Mais on ne compte plus les personnes qui sont revenues dans leur région d'origine car elle n'avait pas le soutien plein et entier de leurs proches.

 

Autre article du dossier :

Dans quelle région fait-il bon travailler ?

 



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier