Episode 21 : Crétinerie Vitale
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Episode 21 : Crétinerie Vitale

Episode 21 : Crétinerie Vitale


Le CV anonyme ? Le DRHache est contre « par essence, avant de réfléchir ». Néanmoins, conscient qu'un raisonnement épidermique ne fait pas avancer la pensée unique, il interroge le principe de discrimination positive. Et en tire une conclusion finalement différente. Grâce à Huggy les Bons Tuyaux.

Me voici déchiré.

Je ne sais comment aborder le problème.

Dans ces cas-là, il faut être pragmatique. Les faits Chantal, rien que les faits.

Que faut-il penser du CV anonyme ?

Je travaille aux RH, donc par essence je suis contre, avant de réfléchir. Un CV me procure de l'information, restreindre cette information me parait aussi naturel que d'essayer de grossir en arrêtant de manger.
Je suis de plus tout à fait exaspéré par l'ambiance politically correct de l'époque. Le bon sens me pousse à penser que les ressources humaines sont une histoire d'hommes et de femmes, et qu'au bout du compte si l'on enlève tous les critères périphériques comme le nom, l'âge ou le sexe, on triche aussi, puisqu'on ne met pas toute l'info.
Que le président de la République, qui n'a jamais travaillé en entreprise, s'en mêle, m'agace également mais je suppose qu'on s'y est fait. S'il commente l'intérêt de La princesse de Clèves, il peut bien parler des CV.

Après ces quelques réactions épidermiques, tentons de définir les cordes qui m'écartèlent.

Une partie de moi, celle que je considère comme intelligente et mes détracteurs comme reptilienne, se braque devant tant de crétinisme. A quand l'entretien en cagoule, avec un micro déformant la voix, ou l'entretien par écrit, sur twitter ? Sérieusement on finira bien par connaître les détails de la vie des gens, et ça nous ferait gagner du temps, parce qu'il y aura toujours moyen, une fois que l'on y est confronté, de refuser la personne en invoquant d'autres motifs.

Donc ça ne sert à rien, et cela risque de conduire aux mêmes aberrations que la discrimination positive concernant toutes formes de minorités en entreprise.

Mais le parallèle est intéressant :

La discrimination positive, les quotas (de femmes parmi les cadres sup par exemple), c'est stupide et ça donne des résultats aberrants, certes.

Mais ça marche.

Quand, dans les années 70, la loi américaine à imposé aux maisons de production de glisser deci-delà un noir dans toutes les séries, mon cher Uggy les bons tuyaux, tout le monde a crié au délire. Quarante ans après, ils élisent Barak Obama.

En fait, c'est pathétique, mais il n'y a pas moyen de faire autrement. Je considère être dans un groupe ne pratiquant aucune discrimination raciale, sexuelle, religieuse ou basée sur l'âge, ni en théorie (on n'est pas fous), ni même en pratique.
Mais si on me présente une obèse de 59 ans lesbienne enceinte et témoin de Jéhovah ou un jeune diplômé avec 5 ans d'expérience, instinctivement et à compétences équivalentes qui vais-je choisir ?

Le trait est un peu forcé, entends-je ?

Or finalement, la réponse est là. Le CV anonyme est une crétinerie, mais une crétinerie nécessaire pour faire reculer la discrimination sous toutes ses formes. Il ne sert à rien s'il n'est pas accompagné d'une réelle volonté d'ouverture de l'entreprise, puisqu'on pourra toujours décliner les candidats une fois qu'on les aura vus.

Peu à peu, on le fera moins.

Et c'est une bonne chose, encore une petite brique à l'édifice, même si elle ressemble à un caillou dans la chaussure des recruteurs qui avaient l'impression de bien faire leur boulot, avant.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • agathe
    Crétinerie certes mais en aucun cas vitale. Juste une perte de temps pour tous le monde.

    Répondre

  • Jean Pierre Grisard
    Bôf mais bravo à votre commentaire. Il faut être crétin ou politique, voir crétin et politique et c\'est assez courant pour inventer ce machin de CV anonyme. La n\'est que ségrégation et même dieu s\'en est mêlé lui qui ne m\'a pas fait comme Hussein Bolt !
    Tordons le cou à cette ségrégation positive américaine que l\'on ne cesse de nous balancer dans les dents : Elle s\'appliquait et s\'applique à des gens que les américains avaient enlevés, contre leur gré à leur pays pour les faire travailler comme esclave aux USA. Je ne crois pas que ce soit le cas en France

    Répondre

  • paul emploi
    Bien sur j\'assume qu\'il faille joindre une lettre de motivation anonyme à joindre avec un tel CV ...

    Répondre

  • Jonquet
    Bonjour,
    Pour le coup, je trouve votre commentaire assez conforme au politiquement correct que vous abhorrez en début d\\\'article. Que l\\\'Entreprise ait besoin de ce type d\\\'aiguillon pour avancer sur la question, n\\\'est-il pas indirectement la concrétisation d\\\'un constat d\\\'échec de nombreux DRH plus enclins à prôner la fameuse conduite du changement auprès de leurs poulains impétrants qu\\\'à la pratiquer eux même.
    Évidemment le changement c\\\'est nécessaire, mais dangereux, à court terme !?
    Slts
    GJ

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :