Former un apprenti
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Former un apprenti

Former un apprenti


Prendre un apprenti est une formule intéressante pour l'étudiant, l'entreprise et le tuteur. Si elle nécessite un fort investissement de la part du tuteur qui doit former l'apprenti, elle s'avère enrichissante. Quels sont les avantages que peut en tirer le maître d'apprentissage ?

Recourir à l'apprentissage s'avère une solution intéressante dans le cadre d'une pré-embauche (la formule concerne bon nombre de diplômes d'enseignement supérieur), ou bien simplement du renforcement provisoire des effectifs. De surcroît, l'étudiant en alternance est censé porter la bonne image de l'entreprise sur les campus.

Aubaine ou contrainte  ?

Qui peut devenir maître d'apprentissage ? Tout salarié majeur, « offrant toutes les garanties de moralité » et justifiant de compétences professionnelles et pédagogiques. Le tuteur peut alors voir ce recrutement à la fois comme une aubaine - il bénéficie d'une nouvelle main d'oeuvre généralement opérationnelle - et comme une contrainte, puisqu'il doit accueillir, intégrer l'apprenti, lui construire un parcours de formation, lui transmettre un savoir-faire et contribuer à son évaluation. A l'arrivée, donc, beaucoup d'investissement personnel, mais aussi une aide utile, des échanges enrichissants (les tuteurs apprécient en général l'apport théorique transmis par les apprentis et ce regard neuf sur leur travail). Et peut-être la découverte de ses talents de pédagogue. Quant au rôle de tuteur-manager, s'il est reconnu par la hiérarchie, il ne fait pas pour autant l'objet d'une augmentation salariale...

Formation du tuteur

Certaines entreprises, conscientes de l'importance de l'expérience, pour elles comme pour la jeune recrue, proposent des modules de formation et d'information sur le rôle de tuteur, en interne ou via un centre de formation. Parfois, ou parallèlement, c'est l'école qui souhaite former les nouveaux maîtres d'apprentissage. L'occasion, à ce moment, d'échanger ses pratiques, professionnelles et pédagogiques, avec ses homologues tuteurs venus d'autres entreprises.
Sachez que les Chambres de commerce et d'industrie, les chambres de métier et les chambres d'agriculture délivrent des titres de maître d'apprentissage confirmé aux personnes ayant une expérience professionnelle de cinq ans et une expérience d'au moins deux ans en tant que tuteur.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier