Grandes entreprises recherchent littéraires ou scientifiques pour CDI à responsabilités
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Grandes entreprises recherchent littéraires ou scientifiques pour CDI à responsabilités

Grandes entreprises recherchent littéraires ou scientifiques pour CDI à responsabilités


L'opération « Phénix » annonce peut-être la fin du purgatoire pour les étudiants des filières sciences et sciences humaines. Alors qu'hier certains moquaient les formations généralistes, aujourd'hui musicologues, biologistes et autres historiens ne sont plus snobés par les DRH. Leurs nombreuses qualités (esprit de synthèse, autonomie, culture générale, etc...) sont à la mode dans les entreprises.

Un CDI, plus une formation

Lancée pendant l'hiver 2007, l'opération « Phénix » offre la possibilité à des étudiants de master 2 recherche (c'est-à-dire très éloignés de l'univers de l'entreprise) de décrocher des CDI à responsabilités dans de grandes sociétés partenaires. Une charte associe aujourd'hui onze établissements d'enseignement supérieur d'Ile-de-France et de Lyon et quinze entreprises de divers secteurs professionnels (banque assurance, conseil, grande distribution, cosmétique, industrie, etc...). La procédure est simple : via un forum annuel, chaque université se charge d'organiser des rencontres entre les DRH et les étudiants candidats. Après entretien, et sous réserve de validation du master 2 recherche, le diplômé retenu intègre sa boîte et démarre dès son embauche une formation de 350 heures « à la gestion d'entreprise » payée par son employeur et assurée par des enseignants des universités partenaires. Sorte de mise à niveau pour assurer une meilleure adaptation à son nouvel environnement professionnel.

« Je développe la marque Powerade »

« En 2007, 35 étudiants ont été recrutés dans le cadre de l'opération Phénix, explique Marie-Christine Combes de l'université de Marne-la-Vallée, partenaire du projet depuis le début. Pour la deuxième année, nous souhaitons faire encore mieux car les entreprises sont très satisfaites de leur recrutement. » Titulaire d'un master 2 en sciences humaines et sociales spécialité cultures sportives dispensé dans cette université, Anthony Akoun est aujourd'hui délégué commercial chez Coca-Cola. « Je me suis longtemps vu professeur d'éducation physique et sportive, déclare le jeune homme. Désormais, je travaille dans mon milieu. J'ai en charge particulièrement le développement de la marque Powerade (boisson pour sportifs, NDLR). » Ancien de Marne-La-Vallée lui aussi, Adrien Gautun, diplômé d'un master 2 d'histoire, est aujourd'hui gestionnaire back-office chez HSBC. Les exemples sont nombreux : les « ex » de la promo  Phénix n'occupent pas des postes au rabais.

Les 7 et 17 avril prochains, à l'université de Lyon III et dans le Grand salon de la Sorbonne, sont organisés deux forums d'information sur l'édition Phénix 2008. Les étudiants des universités signataires de la charte sont invités à rencontrer les représentants des entreprises partenaires. Des postes de cadres commerciaux, de consultants, de chargés de communication, de managers de rayon sont à pourvoir. N'oubliez pas votre carte d'étudiant et préparez d'ores et déjà votre entretien de motivation ! Une question demeure toutefois sans réponse pour le moment : quelles solutions pour ces mêmes diplômés issus des autres universités ?

Universités partenaires : université de Marne-la-Vallée ; Paris I Panthéon-Sorbonne ; Paris III Sorbonne-Nouvelle ; Paris IV Sorbonne ; Paris VII Diderot ; Paris XII Val-de-Marne ; université de Cergy-Pontoise ; Lyon I ; Lyon II ; Lyon III ; école normale supérieure lettres et sciences-humaines de Lyon. Entreprises partenaires : HSBC, Société générale, Coca-Cola entreprise, AXA, Renault, Siemens, PriceWaterhouseCoopers, L'Oréal, Thalès, Randstad, Alliade, Cegid, Auchan, Banque populaire Loire et Lyonnais, Biomérieux.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Gus
    Du bluff cette opération, une vaste opération marketing pour les boîtes en question, à peu de frais. On promet 80 embauches, mais on en prend moins. On a l'espace de quelques heures, fait rêver trop de gens...

    Répondre

  • Patrice
    Ô combien je souhaiterais vous lire sur les offres, perspectives d'emploi en matière d'urbanisme/aménagement du territoire SURTOUT, comme dans mon cas, lorsque l'on est titulaire d'un MASTER PROFESSIONNEL "Urbanisme, aménagement du territoire et habitat".
    En effet, je me heurte aux profils de type Ingénieur (ESTP, INSA,.....).
    MERCI à VOUS. Penser au(x) DESS/Master Professionnel d'urbanisme.....

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :