J'ai testé... le blog du DRHache
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > J'ai testé... le blog du DRHache

J'ai testé... le blog du DRHache


Un blog de DRH, c'est rarissime. Alors un blog de DRH vache, c'est inespéré. J'ai testé pour vous le blog du DRHache, ce « héraut de l'entreprise vache » qui exerce pour de vrai ses fonctions dans une grande institution financière. C'est sûr qu'il tranche par rapport à ses collègues lorsqu'il parle des candidats, de ses boss, des mafias d'écoles... Caustique, cruel mais vertueux. A sa manière.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir...

Les arcanes des institutions financières, il les connaît comme sa poche. Alors il balance... Sur un ton corrosif.

« Il était rentré en stage chez nous avec une estampille direction générale, mais n'avait pas hésité à faire jouer Tonton Piston dès qu'une poussière se glissait entre lui et son destin de banquier d'affaires. » (Wanda)

Sans les noms, ni aucun détails reconnaissables bien sûr. Ce ne sont pas tant les combines, les systèmes mafieux ni la gangrène d'un système qu'il aime décrire sur son blog. Son truc à lui, ce sont les gens. Leur humanité, leur ruade avant l'obstacle, leur façon de crawler le système. Il est DRH.

« Ca y est, je le tiens. 
Le parfait salopard. 
Issu de l'establishment, ayant bénéficié de protections paternelles envers et contre une paresse naturelle et innée, Octave est entré dans la banque il y a 20 ans. Intelligent et manipulateur, il a eu le temps de développer un sens aigu de la dialectique qui lui a permis de frayer son chemin dans ce demi monde des diplômés qui ne veulent pas  mettre les mains dans le cambouis.»

Il croque tout ce qui passe dans son bureau

Ce qui fascine, c'est sa galerie de portraits d'homo laborius. Des personnages d'un écosystème étrangement familier à tout salarié. Il faut aller sentir le poids des mots, des références littéraires ou cinématographiques, des claques qu'il distribue après un diagnostic clinique. Parmi ses  sujets de prédilection, ses boss sont sans nul doute son jeu de massacre préféré.

« Régulièrement, l'état major lance donc des plans stratégiques à trois ans, dont la phrase centrale pourrait consister en « être encore présent au plus haut dans la pyramide à ce moment-là. »

Néanmoins, de temps à autre, on sent comme une tendresse pour certains d'entre eux. « Seiko », son ancienne chef japonaise, a même une place à part dans la galerie :

 « Le seul aspect un peu désagréable de sa personnalité, c'est qu'elle ne mettait aucun affect dans ses contacts avec les gens : j'ai longtemps cru que c'était pour se protéger, en fait c'est parce qu'elle n'en ressentait aucun. Elle s'en tapait le coquillard. Pas méchante pour un sou,  mais intrinsèquement  pas intéressée, et donc  parfois d'une brutalité à couper le souffle. »

Le Docteur House des RH

Est-il méchant, cynique, aigri ? Aussi complexe en tous cas qu'un Docteur House, ce médecin de série télé, champion du diagnostic médical, odieux avec tout le monde mais à qui tout le monde finit toujours par donner raison. L'irrévérence de ces hérauts n'est pas gratuite. S'ils refusent les compromis, les lâchetés, les dérives des systèmes humains, c'est pour les rendre meilleurs. « On ne change le système que de l'intérieur », dit le DR Hache. Avec lui, pas de novlangue, pas de rond de jambes. Du moins, sur son blog.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Forza
    Dr Hache, pouvez-vous s'il vous plaît venir remplacer Stéphane Guillon sur France Inter le matin un peu avant 8 heures ? Je suis sûre que ça parlerait à la majorité des gens qui écoutent la matinale avant de partir au boulot ! D'avance, merci !

    Répondre