J'ai testé pour vous... le passeport bénévole
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > J'ai testé pour vous... le passeport bénévole

J'ai testé pour vous... le passeport bénévole


Peut-être faites-vous partie des 14 millions de bénévoles recensés en France ! Et vous aimeriez que votre engagement soit davantage reconnu voire utile à votre carrière ? Grâce au « passeport bénévole » (PB) lancé en octobre 2007 par France Bénévolat, votre souhait pourrait devenir réalité. En voici la preuve.

Le PB, c'est quoi ?

C'est un peu le carnet de santé de vos expériences en tant que bénévole ou si vous préférez votre bénévolo-CV. Dûment rempli, ce livret permet de conserver une trace écrite et objective des missions entreprises, des résultats obtenus et des compétences déployées ou acquises. Il peut être utile lors d'une recherche d'emploi, d'une demande de promotion ou d'une validation des acquis de l'expérience.

 

C'est pour qui ?

Tous les bénévoles, quels que soient leurs parcours et leurs profils. Que le bénévolat soit récent ou remonte aux calendes grecques. A condition toutefois que l'association existe toujours !

 

Comment le remplir ?

Etape n°1 : parler de soi. Sans doute la plus facile à remplir, « la fiche bénévole » récapitule l'état civil, les coordonnées du bénévole puis enchaîne sur des questions sur les formations initiales et continues, les différents emplois occupés avant de conclure sur les « raisons de son engagement bénévole ». C'est le moment de laisser parler ses tripes tout en étant synthétique, comme dans un CV. Les mots clés comme « investissement », « social », « partage » « expérience »... pourraient faire mouche. Au bénévole également de remplir, la « carte d'identité de l'association ». Nom, adresse, secteur d'activité, public visé, budget... tout est passé au crible

 

Etape n°2 : parler de ses missions. Dans la fiche « mission bénévole », il s'agit de décrire ses activités et réalisation concrètes, ses responsabilités, son autonomie, les outils utilisés, les éventuelles formation suivis, l'esprit d'équipe... Bref de décortiquer votre engagement en faveur de cette cause. Par souci d'efficacité, le modèle de ces fiches est calqué sur celui des documents à remplir lors d'une demande de validation des acquis de l'expérience (VAE).

 

Etape N°3 : faire parler l'association. A chaque mission correspond une attestation délivrée par deux responsables de l'association concernée. Ceci pour attester de votre engagement, de votre sérieux et surtout de vos compétences. Prévoyez une fiche par mission.

 

Comment s'en servir ?

Comme d'un CV. Donc on peut très bien le présenter lors d'un entretien de recrutement, mais aussi lors d'une demande de VAE. Si les compétences mises en œuvre acquises en cours de bénévolat vont dans le sens du diplôme ou du titre visé, cela ne peut que servir le dossier. Mais attention, posséder un passeport formation ne garantit ni l'obtention d'une promotion, ni celle d'un emploi, ni d'un diplôme. C'est un outil « coup de pouce » de l'évolution professionnelle, pas un sésame.

 

 

Les chiffres du Passeport bénévole

70 000 titulaires.

54% de femmes

46% ont entre 36 et 55 ans

37% de salariés, 35% de demandeurs d'emploi

 

Pascal Greboval © Cadremploi.fr - 2010



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :