La pause café : un moment de « management furtif »
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > La pause café : un moment de « management furtif »

La pause café : un moment de « management furtif »


Autour de la machine à café on parle de tout sur un mode plus apaisé, même si ce moment est sous-évalué par les managers. C'est la conclusion d'une étude LH2/Market Vision.

En entreprise, c'est un rituel immuable. La « pause café » - où le « moment café », c'est selon - bref le « p'tit caf' » qu'on partage entre collègues rythme depuis toujours notre journée de taf si bien qu'il signifierait désormais bien plus qu'un instant de décontraction. Selon une étude* LH2/Market Vision pour Nespresso, « le café joue un rôle social et managérial très important en entreprise ». 70% et 67% des sondés par exemple, estiment que le petit noir favorise les conversations professionnelles et personnelles et provoque, par la même occasion, un « rééquilibrage individuel » du salarié. Autres observations de l'étude : les personnes interrogées sont 75 % à penser que la pause café renforce la cohésion d'équipe et 65 % à croire qu'elle apaise les tensions. Ce qui confèrerait à ce moment particulier une réel « fonction RH dans l'entreprise ». Pendant cette parenthèse, on manage ses équipes de façon plus informelle. On se branche sur le mode « management furtif ».

« C'est une trêve »

« Partager un café dans son entreprise me fait penser à la scène du point d'eau en pleine savane où tous les animaux cohabitent pacifiquement, commente Jean-François Lavionnois, président de LH2. C'est un moment où nous oublions les tensions, où nous sommes plus détendus. C'est une trêve. »

Moment sous évalué

L'étude souligne toutefois que les managers sous-évaluent quelque peu la portée et l'intérêt de la pause café. Si un responsable de service sur deux reconnaît qu'il est important de « profiter de ce moment pour faire passer des messages sensibles », les salariés, eux, montrent beaucoup plus d'enthousiasme. Les auteurs de l'étude relèvent un « sous-investissement du moment café de la part de l'encadrement ».

*réalisée à partir d'un échantillon représentatif de 471 salariés actifs des secteurs public et privé

 

 



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :