Nord : ne négligez pas les réseaux pro.
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Nord : ne négligez pas les réseaux pro.

Nord : ne négligez pas les réseaux pro.


Pour donner un coup de fouet à sa carrière, en Nord-Pas-de-Calais, tous les réseaux sont bons. Suivez le guide.

Il y a les soirées du Losc, l'amicale de broderie de Wazemmes ou la crèche de votre quartier... Il y a aussi le Rotary, les clubs d'entrepreneur ou l'association des anciens élèves de l'Edhec. Pour les adeptes du « réseautage », la région Nord Pas de Calais fait figure de véritable terrain de jeu.

Nord-Pas-de-Calais, région de réseaux

« On est ici dans une région transfrontalière, explique Yann Lemort, consultant et formateur en référencement. On a l'habitude des échanges et des contacts. Tout se fait dans la convivialité. A partir du moment où on est sérieux, on se fait vite des contacts. » Même avis pour Constantin Erodiades, responsable régional des Associations Progrès Management (APM) du Nord. Le réseau national de chef d'entreprises et de cadres dirigeants compte plus de 650 membres dans la région, répartis en une vingtaine de clubs. « En province, on est plus solidaire que solitaire. Et dans le Nord, on a tout particulièrement souffert de la crise et quand on souffre, c'est humain, on partage. »

Echanges et partages

Partager, c'est là le maître mot du réseau. A l'APM, une fois par mois, les adhérents, cooptés par leurs pairs, se retrouvent en soirées thématiques autour d'un expert invité. « La première partie de la soirée se fait sous forme de conférence. Ensuite, nous échangeons et débattons autour de son discours. Chacun y va de son expérience et de ses connaissances en toute liberté et toute franchise. On vient avant tout pour apprendre », souligne Yann Lemort.

Amonceler des connaissances et bien évidemment, s'en servir. « Nous sommes tous là pour faire des affaires, reconnaît Constantin Erodiades, mais ce n'est pas du rentre dedans. On n'en parle pas pendant nos réunions. Mais ça crée des liens qui facilitent aussi les échanges en dehors. » Pour Yann Lemort aussi le réseau est avant tout un bon moyen de faire avancer le business. Après y avoir trouvé plusieurs emplois, c'est via les réseaux sociaux qu'il trouve tous ses clients depuis qu'il s'est lancé en indépendant.

Dire ce qu'on fait, montrer ce qu'on dit

Des opportunités qui demandent avant tout beaucoup de méthodologies. « Il faut apprendre notamment à se servir du web. Sur ma page Viadeo, il y a mes expériences, mais il y a aussi les liens vers tout ce que je produis. Cela permet de prouver que tout ce que je dis et écris est vrai, documenté et fiable. » Une technique également recommandée par le porte-parole de la plateforme. « Il faut aussi penser à rendre son profil attractif, conseille Nicholas Vieuxloup. Les profils avec photos sont cinq fois plus consultés que les autres. »

Organisation

Alors, le réseau : simple question d'image ? « Non », répondent en cœur les professionnels. « Le réseau c'est s'impliquer, prendre du temps, donner de soi avant de recevoir », affirme Constantin Erodiades. « C'est d'ailleurs pour ça qu'il faut savoir s'organiser, complète Yann Lemort. Ne pas être partout mais définir ses objectifs, trouver une complémentarité entre les réseaux globaux et les réseaux spécialisés sur votre domaine. »



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • LEFEBVRE
    bjr, est-on obligé d'être cadre pour ce genre de club ? Je suis agent de maitrise et j'aimerais rencontrer des gens pour justement évoluer vers un poste de cadre. Est ce possible ?

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :