Cadremploi.fr  > Conseils > Conseils carrière > Quelle stratégie pour obtenir du télétravail ?

Quelle stratégie pour obtenir du télétravail ?

quelle-strategie-pour-obtenir-du-teletravail-

Année après année, le télétravail fait sa place dans le monde de l’entreprise français. Répandu et même encouragé dans le secteur des nouvelles technologies, il se révèle moins aisé à obtenir dans les autres métiers.

1. S’assurer que le poste est "télétravaillable"

« Le critère numéro 1 pour télétravailler est de pouvoir réaliser tout ou une partie de ces tâches via un ordinateur portable », explique Nathanaël Mathieu, président de LBMG Worklabs. Les métiers de l’informatique, de la communication ou du marketing sont les premiers concernés. Dans l’industrie ou l’agriculture, le télétravail est destiné aux fonctions support, comme la comptabilité ou la gestion administrative.

« Les lois Sauvadet et Warsmann de 2012 ont été un déclic psychologique, analyse Xavier de Mazenod, éditeur de Zevillage. Elles ont obligé les entreprises à formaliser le télétravail gris. » Dans le secteur public, la mise en route est lente. Seules les collectivités territoriales s’y intéressent de près, en raison notamment de la réforme des régions.

Les PME ne considèrent pas le télétravail comme une priorité. À l’exception notable des start-up innovantes où il est le régime de travail dominant. La majorité des accords signés prévoient une ou deux journées de télétravail par semaine. Le télétravail complet étant réservé à des fonctions techniques bien particulières.    

 

2. Convaincre de ses compétences

Le télétravail véhicule bien des idées reçues. « Dans les grandes entreprises, le télétravailleur est un fainéant, dénonce Patrick Bouvard, rédacteur en chef de RHinfo.com. C’est le syndrome du salarié profiteur. » Le management français demeure très axé sur le contrôle. On a tendance à accompagner le salarié pas à pas.

Un candidat au télétravail doit alors jouer sur son expérience. « Il faut d’abord parler de ses compétences avant ses exigences matérielles », conseille Patrick Bouvard. Il sera plus facile à un cadre ultra spécialisé d’imposer ses volontés.

Cet exercice de persuasion doit être renouvelé. Télétravailleur depuis 15 ans, Patrick Bouvard raconte : « Chaque fois, j’ai dû convaincre mes managers successifs. » Sa solution : « leur proposer d’essayer. En général, ils ne peuvent plus s’en passer. »  

 

3. Établir une relation de confiance avec son manager

« Dans la plupart des accords de télétravail, il est prévu un délai d’ancienneté de 6 à 18 mois », avertit Cécilia Durieu, directrice associée de Greenworking. Cette période permet d’apprendre à collaborer avec son équipe, d’intégrer la culture de l’entreprise. Et surtout de gagner la confiance de son manager.

Un prérequis indispensable dans le télétravail. « Dans notre société, il y a un niveau de confiance entre individus très faible par rapport aux pays nordiques », analyse Cécilia Durieu. Raison pour laquelle le télétravail se développe bien plus vite dans ces pays.

« Le télétravail n’est pas la panacée universelle, prévient Patrick Bouvard. Sans une bonne formation, une structuration du travail rigoureuse et une bonne entente avec sa famille, il peut se transformer en calvaire. »

 

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+