Rhône-Alpes : comment développer son réseau pro ?
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Rhône-Alpes : comment développer son réseau pro ?

Rhône-Alpes : comment développer son réseau pro ?


Pour agrandir son réseau professionnel, en Rhône-Alpes, il n'y a que l'embarras du choix. Voici les cercles incontournables pour doper sa carrière.

Du très ancien Cercle de l'Union aux récentes activités d'Only Lyon, Lyon est LA capitale du réseau. « Nous sommes dans une région historique d'échanges et de commerces. Les gens ont l'habitude de travailler main dans la main », rappelle Axel Raffenaud qui a fondé le club-business 69 en avril 2006. Aujourd'hui, le réseau d'affaire est devenu l'un des plus actifs de France et peut réunir jusqu'à 280 personnes lors de ses gros évènements annuels. « Nous sommes ouverts à tous, dirigeants ou cadres dirigeants de tous métiers et de tous horizons. » Chaque soirée mensuelle débute par une demi-heure de « cercles d'accueil » pendant laquelle, par groupes de 6 ou 8, les participants brisent la glace et apprennent à se connaître. S'ensuit une conférence-débat sur une thématique institutionnelle, prolongée par un cocktail dinatoire.

Pas de prospection

De son côté, Laurent Clément, cadre dans un centre de formation à Gerland, organise lui aussi des rendez-vous mensuels : les cafés RH. « Nos rencontres se font de manière informelle au café de la Cloche, sur la place Bellecour. Mais elles ne fonctionnent que si la thématique de la soirée a été bien préparée et si l'intervenant est intéressant. » Les rendez-vous sont là avant tout pour la culture et l'information de ses participants, tous professionnels des ressources humaines.

S'impliquer au maximum

Même chose du côté du club-business. « Tout le monde est là pour faire des affaires, mais il y a des comportements à tenir », insiste Axel Raffenaud. Et de citer cette entreprise venue distribuer des cartes de visites et des prospectus pendant une réunion. « Un quart d'heure plus tard, tout était à la poubelle. » Pas de secret, selon lui : « pour qu'un réseau fonctionne, il ne faut pas adhérer juste pour adhérer. Il faut s'impliquer, être force de proposition, donner un coup de main ou proposer ses compétences. » D'où l'intérêt de privilégier un réseau régional à un réseau national ou international. « D'autant que la rencontre physique est extrêmement importante », note Laurent Clément.

Des rencontres de visu

Un avis même partagé par les professionnels du virtuel. « Les réseaux sociaux ont facilité les échanges, explique Nicholas Vieuxloup, porte-parole de Viadeo. Ils évitent d'avoir à compiler des tonnes d'annuaires pour trouver des gens qui partagent vos centres d'intérêts. Mais il est impensable de les voir supplanter les contacts réels. » Et la plateforme, qui recense 200 000 membres dans la région, l'a bien compris : « Nous partons du principe que l'essentiel des personnes sur notre site cherchent à faire du business dans leur région ou dans leur ville. Leur banquier n'est pas à New-York, leur client n'est pas à Shanghai, mais au coin de leur rue. » La preuve : c'est sur Viadeo qu'est né le principe des club-business. « Nous organisons aussi un « Tour » des grandes villes de France pour aller à la rencontre de nos membres et leur permettre de se rencontrer de visu. »

Faire ses preuves

Se rencontrer, s'informer, échanger... C'est bien joli. Mais concrètement, le réseau rhônalpin sert-il à booster sa carrière ? « Pour l'heure, je n'ose pas trop me servir des Cafés RH pour ma carrière, reconnaît Laurent Clément. Par déontologie. Mais je sais que pour certains c'est un bon moyen de nouer des liens professionnels. » Pour Axel Raffenaud, là encore, tout est dans l'art d'utiliser son réseau : « Le réseau peut vous permettre de décrocher un entretien, un rendez-vous, une recommandation, mais ce n'est pas un piston. Vous devez ensuite faire preuve. » Depuis 2005, il a tout de même trouvé tous ses emplois via son réseau.

Informations complémentaires 

Café RH : adhésion gratuite. Seul le prix des consommations pendant les réunions est à prévoir. Prochain rendez-vous : lundi 29 avril, sur la thématique de l'intégration du handicap en entreprise.

Club Business 69 : formules adhésions : 100 euros + 25 euros par soirée ou 250 euros pour 10 soirées. Prochain rendez-vous : lundi 19 avril, sur la thématique « réseau, 7ème continent du business ».



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • Olivier
    Le club Business 69 comme beaucoup d'autres club affaires, servent à faire faire du business à leur président ("élu à vie" seulement et à leur cour, et c'est un immense leurre pour les pigeons qui paient...Ce sont des cercles qui ne servent qu'un nombre limité de personnes contrairement à des réseaux qui ne sont pas organisés sous forme associatives ou commerciales, mais où chacun s'entraide sans jouer de rôles formels...

    Répondre

  • Didier
    Viadeo c'est bien... c'est sur.... bcp de frotte nombrils je suis inscrit depuis sa création et aucun contact réel pour du business en dehors de cela Zéro nada c'est extra pour les chefs d'entreprises mais pour les cadres commerciaux. Les réunions business 69 servent à rafler un max de cartes de visites en un minimum de temps et après.... M. Raffenaud un l'un des organisateurs logique qu'il puisse en tirer un max...
    Cdlt

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :