Savoir parler en public
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Savoir parler en public

Savoir parler en public


On ne s'improvise pas orateur comme ça. Rien ne doit être laissé au hasard : préparation et structure de l'exposé, matériel, élocution, gestuelle, regard... Quelques règles de base et conseils de pro sont à respecter pour captiver votre auditoire.

Pour la plupart des cadres, la communication orale est inscrite au menu des compétences passées au crible des évaluations annuelles. Et de graves carences peuvent nuire à une évolution de carrière... Bien sûr, les entreprises prennent soin d'aguerrir leurs troupes à la matière, avec force formations et stages. Mais en attendant la précieuse session censée vous sauver du ridicule, il est toujours utile de se remettre en tête quelques règles de base.

La préparation

La première d'entre elles : bien cerner son objectif et sa cible. C'est en gardant à l'esprit le message que vous souhaitez faire passer, et à qui, que vous serez le plus percutant au cours de votre allocution.
Deuxième étape : la rédaction de votre plan, aussi détaillé que possible pour éviter tout oubli ou de perdre le fil de votre exposé en cours de route. Peaufinez tout particulièrement l'introduction (l'objet de votre intervention, votre méthode et votre plan) et la conclusion (idées-clés et suites à donner), moments les plus retenus d'un exposé.
Autre conseil : avoir en réserve une palette d'exemples concrets, afin d'appuyer votre argumentaire et de le rendre plus vivant. Si vous recourez à des supports audiovisuels, vérifiez auparavant que vous maîtrisez bien le matériel... Evitez les transparents contre-productifs, car mal utilisés. Ceux-ci ne doivent pas être trop nombreux (pas plus d'un toutes les cinq minutes) ni trop chargés ou illisibles. Privilégiez des schémas clairs, les principaux messages à diffuser.

Stature, élocution et regard


Le jour J, vous essaierez de ne pas lire vos notes (sous peine d'endormir votre public) et de ne pas réciter non plus (trop concentré, vous en oublierez d'établir une interactivité essentielle avec votre auditoire). L'idéal est de ne pas parler trop vite, de rythmer son discours par les idées-clés à retenir, de varier ses intonations (en laissant parler ses mains, sans trop exagérer...). Et, plus difficile, d'occuper physiquement l'espace par des déplacements. Vous ne savez pas où poser vos yeux ? Les « pros » conseillent de regarder ses auditeurs un à un, ce qui favorise la communication avec la salle. Mais attention à ne pas vous laisser déstabiliser.



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier