Testez la "ronronthérapie" !
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Testez la "ronronthérapie" !

Testez la "ronronthérapie" !


L'imagination de l'homme est sans limite pour lutter contre le stress. Des chercheurs ont trouvé une nouvelle méthode, gratuite et 100 % naturelle, basée sur l'observation des félins. Chat alors...

Les cadres surmenés sauront maintenant retomber sur leurs pattes après un long voyage. Grâce à l'application iPhone baptisée iJetLag, ils peuvent désormais atténuer les effets du décalage horaire... en écoutant des ronronnements en boucle. « Il s'agit d'une méthode naturelle et très efficace contre les symptômes du jet lag, mis au point par des médecins et des vétérinaires », assure Nicolas Dumas, le développeur de l'application.

Récup' plus rapide

Nous savions déjà que le contact avec les chats est bon pour la santé. Le psychiatre américain Aaron Katcher avait démontré en 1982 comment ce dernier diminue l'anxiété chez l'homme et, donc, sa tension artérielle. Le ronronnement de l'animal produit en effet chez son maître un effet apaisant qui ralentit le rythme cardiaque ainsi que la respiration, provoquant une détente musculaire, explique l'auteur dans son ouvrage de référence, Between Pets and People: The Importance of Animal Companionship. De cette constatation est née la « ronronthérapie », terme apparu en 2002 que l'on doit à Jean-Yves Gauchet, vétérinaire et rédacteur en chef de la revue Effevesciences.

Sachant que, à blessure égale, les chats auraient cinq fois moins de séquelles que les chiens et une rééducation trois fois plus rapide, des kinésithérapeutes ont alors eu l'idée d'utiliser le ronronnement pour consolider des fractures. Selon leurs observations, le sujet écoutant le ronronnement d'un chat récupère plus facilement.

La bonne fréquence

« Si l'on analyse le spectre sonore d'un chat qui ronronne, on voit apparaître principalement des sons très graves, étagés sur des fréquences de 25 à 50 hertz, explique Jean-Yves Gauchet. Il s'agit de 'basses' bien connues des compositeurs de musique, qui permettent de provoquer des émotions. Donc une action directe du son sur un organisme. »

De là à ériger le matou en remède idéal pour cadre stressé, il y a un pas vite franchi. Une journaliste, Véronique Aïache, en a ainsi tiré un livre - La ronronthérapie : Ces chats qui nous guérissent - où elle décrit les nombreux bienfaits de ce mystérieux bourdonnement propre aux félins, qui serait même un soutien psychomoteur. Sceptiques ? L'ouvrage est enrichi d'un CD audio de ronronnements. Ecoutez voir...

Bars à chats

Et pourquoi pas, après tout... Les Egyptiens comparaient bien, eux, les chats à des « mangeurs de chagrins ». Certains cadres japonais, grands adeptes de la ronronthérapie, ont depuis longtemps pris l'habitude de se rendre dans des « bars à chats » pour décompresser après une dure journée de travail. Bien mieux qu'un cachet d'aspirine, moins ringard que la boule anti-stress, à quand, en France, le chat d'entreprise ?

Céline Chaudeau © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • RH-Solutions
    En effet, cela peut sembler fantaisiste mais puisque ça fonctionne, pourquoi se priver ? Dans le même genre, on pourra également essayer les ondes alpha / bêta / etc. Et bien sûr les grands classiques : le yoga, sortir quelques minutes respirer au grand air, ou encore la sieste entre midi et deux, comme nos amis nordiques ! Apaisant et idéal pour combattre le stress.

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :