Cadremploi.fr  > Conseils > Conseils carrière > Toutes les raisons sont bonnes pour emmener son chien au bureau

Toutes les raisons sont bonnes pour emmener son chien au bureau

toutes-les-raisons-sont-bonnes-pour-emmener-son-chien-au-bureau-

Z'avez pas vu Mirza ? Il se balade dans l'open space ! Il n'est plus rare de voir un chien dans un bureau. Pouvoir apaisant, baisse de l'absentéisme... En entreprise, la présence d'un animal de compagnie a bien des avantages. A condition d'avoir l'accord de sa direction et de ses collègues, aucune loi n'interdit d'amener une mascotte au travail. Pourquoi ne pas en profiter ?

Les spécialistes n'en démordent pas : la présence d'un animal familier domestique génèrerait de nombreux effets bénéfiques pour l'entreprise. « La simple contemplation d'un poisson rouge dans un aquarium a déjà un effet positif sur la tension artérielle, s'amuse le vétérinaire Philippe de Wailly, auteur du livre Ces animaux qui nous guérissent (éditions Alphée). Alors dans une entreprise, un chien, lui, est un excellent remède contre l'hypertension et le stress ! » En trente ans de carrière, ce médecin a vu éclore le phénomène tardivement. Et l'encourage vivement, « dans l'intérêt du chien, qui préfèrera toujours rester avec son maître, et du salarié, qui y gagne aussi ». Les meilleurs amis du cadre, selon lui ? Yorkshires, shi tsus, westies, chihuahuas, caniches et autres bouledogues français. Une liste non exhaustive. « Même un labrador, plus encombrant, peut apporter beaucoup. Quel que soit le chien, il faut qu'il ait un tempérament sociable qu'on puisse le sortir de temps en temps ».

 

Facteur de bonne ambiance

Julie Tavier, chef de projet dans une société d'édition parisienne, promène la même certitude. Et un adorable cocker, accessoirement, qu'elle emmène environ une fois par semaine au bureau. Cette amie des bêtes, qui anime le site Starnimo.fr sur son temps libre, reconnaît qu'elle a dû batailler un peu avec son employeur avant d'emmener Eliot au travail. « Finalement il m'a laissé m'en remettre à mes collègues qui ont tout de suite accueilli cette boule de poils avec bienveillance. Quand je travaille, il dort et se fait oublier. Quand il fait une bêtise, c'est un facteur de bonne ambiance. Et quand je le sors à l'heure des pauses cigarettes, il suscite même des échanges avec d'autres salariés de l'entreprise que je ne côtoierais pas naturellement. »

 

Baisse de l'absentéisme

Selon une étude récente, une entreprise américaine sur cinq autorise déjà les chiens au travail. 60 % des lecteurs du magazine Fast Company ont confirmé qu'ils seraient disposés à travailler davantage d'heures s'ils pouvaient emmener leur chien au bureau. Cette latitude diminuerait même les taux d'absentéisme dans l'entreprise.

 

Hausse de la productivité

« Mon chien améliore ma productivité », confirme Martine Verdier, maîtresse d'un yorkshire qui ne la quitte pas. Cette juriste, confinée dans un bureau solitaire, supporte mieux les heures supplémentaires avec son petit compagnon à quatre pattes. Son chien « portable », qui tient dans une élégante besace, l'accompagne chaque jour au bureau, chez ses clients, en déjeuner d'affaires, et même en province. « Un chien procure un pouvoir apaisant dans un open space, résume le vétérinaire Philippe de Wailly. Il est aussi stimulant pour un salarié isolé car il favorise sa concentration. »

 

Ne pas oublier de s'assurer

Reste un détail, pas anodin, à respecter : se couvrir d'une bonne assurance. Z'avez pas vu Mirza ? Attention, car vous restez responsable des éventuels dégâts de votre toutou ! Il peut mordre un collègue, mâcher un câble informatique ou endommager le matériel. Il est donc recommandé de relire les clauses de son assurance, sachant que la plupart des races sont couvertes par la garantie responsabilité civile incluse dans les contrats d'assurance multirisque habitation.

 

28

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Ben B

09/11/2010

à 14:01

Moi j'emmène actuellement mon chien, mais problème, il n'est pas assuré pendant ces heures, ni par ma responsabilité civile, ni par l'assurance de mon entreprise.

En gros, seul mon directeur serait tenu pour responsable en cas de problèmes avec le chien.

Celui ci a 12 ans ... :(

Je ne trouve pas d'assurance capable d'assurer mon chien pendant mes heures de travail.

> Répondre

Ben

08/11/2010

à 22:54

Concernant les assurances, en y regardant bien, la responsabilité civile ne fonctionne pas pendant ses heures de travail.

Le chien n'est pris en compte par aucune assurance de ce que j'ai pu voir avec mon directeur récemment.

De fait, je cherche assidument à trouver une assurance capable de couvrir mon chien pendant mes heures de travail.

Je travaille dans l'informatique, il ne peut donc être considéré comme un chien de garde.

> Répondre

Cora

05/08/2010

à 14:11

Bonjour à tous,

Pour avoir pu ramener mon chien au travail, je confirme qu\'il a contribué à une bonne ambiance et même les collègues réticents à sa présence ont fini par apprécier l\'esprit bon enfant qu\'il a apporté. Il dormait lorsque je travaillais. Même ceux qui ne fumaient pas venaient partager la pause pour profiter du chien.
Très bien cet article et tant pis pour les fermés d\'esprit !

> Répondre

Char

28/07/2010

à 12:00

Ce que les gens peuvent être égoïstes, Richard franchement pour avoir quelqu'un comme toi à mes cotés (au boulot) avec des arguments comme tu tiens, je préfère avoir un chien, au moins lui il aboie pas pour rien...

> Répondre

Fab

26/07/2010

à 11:11

Chers contributeurs,
Richard , je peux comprendre que tu n\\\'aimes pas les chiens. Tout est dans la mesure et la discussion préalable. Pour ma part j\\\'amène mon chien à mon bureau, après avoir demandé l\\\'autorisation à mes collègues. Mon chien n\\\'aboie pas, ne saute pas et reste très calme. Il s\\\'agit uniquement d\\\'amener un chien \\\"éduqué \\\" et calme. Il nous apporte une compagnie agréable, devient la mascotte de l\\\'immeuble, et quoi qu\\\'on en dise permet d\\\'établir une première discussion avec nos voisins.
Ponsell, je te remercie pour ton apport et abonde totalement en ton sens...

> Répondre

chris

24/07/2010

à 11:15

Menuisier intérimaire, joe,ma chienne m\'accompagne depuis 7 ans sur toutes mes missions.Résultat: 0 problème,0 accident.si pour certains sa présence est un facteur de risques supplémentaires, la pratique a démontrée que de savoir qu\'on a un chien \"entre les pattes\" fait redoubler de prudence.malgré quelques refus, j\'ai été surpris par le nombre d\'expériences positives.(faut dire que c\'est une crème de chien super sympa et qu\'elle fait craquer tout le monde). Ma conviction reste que là où l\'animal n\'a pas de place, l\'homme sera malheureux. Ma devise : avec mon chien ou sans moi. Grâce a elle je sais,sans avoir a poser de question,si je suis dans une entreprise a dimension humaine,ou pas.

> Répondre

Zoprac

23/07/2010

à 17:40

Ponseel : bravo ! Et Richard, je vous suggère le home office: vous pourrez ainsi côtoyer votre cercle aseptise loin de la bave canine et des nourrissons.

> Répondre

SaraH

22/07/2010

à 15:05

PONSEEL : je suis tout a fait d\'accord avec toi !!

Tous les chiens ne bavent pas, tous ne grognent pas et ne sautent pas sur tout le monde ! Ouvre un peu ton esprit ça te décoincera !

> Répondre

marine

22/07/2010

à 11:55

quelle sage parole ponseel!j aurais pas dis mieux,les chiens c\'est mon métier! et cet article dit vrai! Après dans l\' absolu tu as raison:la cohabitation avec les chiens n\'est pas un plaisir pour tout le monde,et si cela devait générer une baisse de tension pour certain et un stress immense pour d\'autres ça n\'aurait aucun intérêt, malheureusement les chiens au bureau ce ne sera jamais possible et je vais vous dire pourquoi(en tant que professionnelle)90°/° des gens sont incapables d\'éduquer correctement leur chien,donc ceux-ci ne seront pas en mesure d accompagner leur maitre au boulot...

> Répondre

Bart Shrimpson

21/07/2010

à 16:16

En tant que chef d\'entreprise d\'une PME, je ne vois pas d\'inconvénient aux animaux domestiques en entreprise, pour autant que celà ne dérange ni le travail, les employés allergiques ou contre, ni la sécurité.
Tout dépend aussi quelle activité l\'entreprise mène ; un chien dans une banque est moins accepté par les clients que dans une agence de voyages ou de publicité ; et dans une usine ou un magasin alimentaire, il peut être un danger à 4 pattes.
Mais les chats rayonnent de bonnes ondes en chassant aussi lézards et souris qui viennent grignoter vos dossiers ou restes de sandwiches dans vos corbeilles, et un aquarium est apaisant et remède anti-stress. Que les employés avec du vague à l\'âme surfent ou chatent sur internet , ou s \'occupent d\'un animal, il vaut mieux la dernière option, elle plus salvatrice pour l\'âme.J\'ai personnellement un berger allemand dressé posté en bout de salle qui laisse passer que sur mon ordre ceux qui veulent boire un café...

> Répondre

Marc

21/07/2010

à 10:00

Bonjour à tous. Je trouve le commentaire de Richard un peu catégorique. Il est bien dit dans l\'article, que \"Julie Tavier\" à demandé l\'autorisation à son chef, ainsi qu\'à ses collègue. Il n\'est pas question d\'imposer l\'animal de compagnie. Et personnellement, si j\'ai un chien et que je sais qu\'il a un tempérament agité, je ne vais même pas le proposer ! Alors pourquoi pas les autres. Beaucoup de patrons essayent de nouvelle méthodes pour améliorer la qualité du travail (tant de manière qualitative que quantitative) exemple avec les salles de sieste, les garderies pour bambins et autre séance de sophrologie au sein même de l\'entreprise. en attendant waf waf !

> Répondre

Ouais

20/07/2010

à 15:46

Un chien dans un bureau, je suppose que ça peut aller. Mais s'il y en a plusieurs, il se passe quoi ? A mon avis, bien élevés ou pas, ça finit par être un peu la pagaille.

> Répondre

Nicole nsenzemba

20/07/2010

à 15:03

un chien est un animal domestique et un ami de l\'homme. Sa place appropriée, c\'est la maison.

> Répondre

DESHAYES CATHERINE

20/07/2010

à 14:41

Bravo pour les employeurs qui tolèrent les chiens,souvent mieux élevés que les enfants d\'aujourd\'hui,et qui permettent aux salariés de rester plus longtemps au travail sans stress,de peur que leur animal ,ait fait une bêtise

> Répondre

mel

20/07/2010

à 14:36

pour richard : gros naze la vie c\'est pas tout noir ou tout blanc et sache que les plages ne sont pas interdites toute l\'année et à toutes les heures aux animaux tu peux même croiser un cheval sur la plage!
moi mon labrador est venu bosser avec moi et aucun problème, bien sur je bosse dans un magasin ou je suis seule la journée, je travaillerais dans un service de 30 personnes ça serait pas la même chose

> Répondre

Sire denis

20/07/2010

à 12:54

Cela fait plus de 20 ans que mes différents chiens viennent travailler, tous les jours, avec moi que ce soit à la réception des hôtels où je bossais ou plus tard dans les bureaux du siège. Confortable pour le chien qui se sociabilise et prend un rythme qui lui convient mais surtout pour l\'entourage c\'est un atout de communication important et de bien être. Ce qui est essentiel c\'est que l\'animal trouve sa place de manière à ne pas interférer dans le travail mais lui laisser la possibilité de casser le rythme et créer un peu d\'animation. J\'ai eu 2 Bearded Colley et actuellement un Shapendoes, le phénomène des poils longs est aussi un élément qui rassure et donne envie à tout le monde de toucher, caresser même les plus bougons s\'y laisse prendre. Mon chien et moi, nous sommes heureux car nous nous quittons presque jamais. Alors vive le chien au bureau.

> Répondre

La r

20/07/2010

à 10:28

Bonjour,

Suite à certains commentaires un peu musclés sur l'intérêt d'aborder un tel sujet sur Cadremploi, nous tenons à apporter quelques précisions sur ce choix.

D'une part, la période estivale se prête à des sujets parfois plus décalés. Il est peut-être utile de rappeler qu'à côté, nous enrichissons le site avec des articles de fond sur le marché de l'emploi tout au long de l'année.

D'autre part, emmener son chien au bureau correspond à une tendance qui se développe aux Etats-Unis et qui fait tout doucement son apparition en France. Décrypter les nouveautés fait aussi partie de notre travail.

Bien à vous.

La rédaction de Cadremploi.

> Répondre

Suzanne ferre

20/07/2010

à 10:25

Et bien mon Cher Richard si c'est là la seule lutte que tu as fait dans ta vie, on n'est pas sorti de l'auberge ! Sais-tu au moins ce qui différencie le chien de l'homme ?
Avant de tirer des conclusions hâtives, d'interdire etc. posez-vous la question suivante : Qui éduque l'animal c'est l'homme alors lequel des deux à votre avis devons-nous incriminer.
Caresse de mon petit york qui sera sur la plage...Mais pas à la Baule c'est trop laid !

> Répondre

GRIZIVATZ Annette

20/07/2010

à 10:09

Fière propriétaire d\'un Rottweiler qui a 3 ans maintenant, j\'emmène mon toutou régulièrement au bureau (open space) pour le grand bonheur de tout le monde (certes, on n\'est pas nombreux - 7 en moyenne). Le chien est calme et bien élevé, n\'aboie pas et ne fait pas \"le chien de garde\". Quand il est là et fait le clown (donne la patte pour dire bonjour, rapporte un papier etc), l\'ambiance au bureau est beaucoup plus décontracté, mais on ne perd pas notre temps avec lui. Déjà mon précédent Rotti avait l\'habitude de m\'accompagner (grande entreprise de 500 personnes sur plusieurs étages). Il était tellement discret que la plupart des gens ne savait même pas qu\'il était là. (PS : bon maître, bon chien ...)

> Répondre

Mika

20/07/2010

à 09:57

Mon employeur a accepté qu'un collaborateur vienne au bureau avec son chien en formation guide d'aveugle.
Et j'en suis fière !

> Répondre

A.Nonyme

20/07/2010

à 09:02

Il y a même des endroits où les animaux peuvent amener leurs maîtres ! Cela s'appelle un zoo !

> Répondre

RG

20/07/2010

à 02:08

C'est vrai que l'intolérance c'est quelque chose. J'imagine que celui qui emmène son chien au travail sais que son chien est un minimum sinon un maximun sociable et qu'il sais se faire oublié. Car un chien c'est comme un enfant insupportable on préfère se faire oublier lorsque c'est comme ça alors ce n'est pas pour venir s'afficher avec au travail. lol

> Répondre

Richard

19/07/2010

à 22:32

Bonjour Luc, vous vous enflammez. Gandhi pronait-il également l'agréssivité ? Un jour, un philosophe a dit : "Il devrait etre interdit aux adultes carnivores d'approcher et de détenir des animaux". J'aime méditer sur cette phrase pondérée... extraite de votre blog.
Je vais proner auprès des DRH l'embauche, uniquement, de salariés végétariens pour pouvoir accueillir les chiens. Cordialement.

> Répondre

Anne Laure

19/07/2010

à 21:05

Nous avons eu un ancien responsable qui amenait son chien au bureau. En tant que nouveau directeur, il n'était pas question de lui dire que son chien sentait mauvais... du coup, l'accueil a été réservé. Ma position de DRH était plutôt ouverte, à une exception près car nous avons une collègue qui a peur des chiens, et du coup, elle se sentait moins à l'aise quand il fallait qu'elle cohabite, surtout que le chien aimait bien se mettre dans l'entrée, point inévitable. Jusqu'au jour où le chien, arrivé depuis moins de 2h au bureau, s'est oublié dans la salle de réunion. Là, on a dit STOP !

> Répondre

PM

19/07/2010

à 20:50

Certes, possédant un Labrador, je ne pense pas que ce soit la meilleure des choses de l'emmener au bureau mais je suis tout à fait d'accord avec la réponse de Ponseel qui l'a bien envoyée dans les crocs de Richard qui doit être un vieux garçon puisqu'il n'aime pas non plus aimer les nourissons.

> Répondre

PONSEEL: artiste peintre professionnel.

19/07/2010

à 19:55

Pauvre Richard,mouais Richard comme $$$ : ca rime.Sur ta plage à la Baule ou ailleurs on subit par contre les mégots, les restes de beuvries noctures,les couches merdeuses des nouveaux nés, les capotes et les seringues,des millions d'euros de nettoyage nocturne des plages pour ton confort de touriste :"la grandeur d'une nation et ses progrés moraux se mesurent à la maniére dont elle traîte ses animaux" MAHATMA GANDI.Et quand tu ira faire du ski hors piste en déclenchant une avalache, tu sera bien content qu'un sale CLEBS vienne te sauver.

> Répondre

calves

19/07/2010

à 19:29

je suis boucher dans une grande surface de l'ouest j'ai voulu emmener mon chien,et je me suis fait virer,car il avait avalé 3 rotis de boeuf en 5 minutes il faudrait à tout prix m'aider demander à la spa si ces derniers n'embauche pas dans ma profession

> Répondre

Richard

19/07/2010

à 18:06

Amener son chien au bureau ! Et puis quoi encore ?
Demain, toutes les jeunes mères vont amener leurs nourrissons ?
Et ensuite, des poneys peut-être ?

Nan mais sérieusement, avez-vous imaginé 2 minutes que tout le monde n\'appréciait pas forcément les chiens, qu\'il y avait des personnes allergiques, que certains pouvaient être dérangés par les grognements, les aboiements etc...

Personnellement, je n\'ai aucune envie de me faire sauter dessus et me faire recouvrir de bave par le chien d\'un collègue !

On n\'a pas fait 30 ans de lutte pour faire interdire les chiens sur les plages, dans les restaurants et les boutiques pour les voir ressortir au bureau !

Quelle idée d\'aborder un tel sujet...

Cordialement,

Richard

> Répondre

+