Vincent travaille et s'entraîne à la «fédé»
Accueil  > Conseils > Conseils carrière > Vincent travaille et s'entraîne à la «fédé»

Vincent travaille et s'entraîne à la «fédé»


Spécialiste du 3000 mètres steeple, Vincent Zouaoui-Dandrieux travaille le matin et s'entraîne l'après-midi. Un bon compromis de vie qui l'a mené jusqu'aux JO de Pékin.

Après avoir été mis au pied du mur par son ancien employeur qui lui a demandé de choisir entre l'équipe de France et son job de comptable, Vincent Zouaoui-Dandrieux a retrouvé la sérénité à la Fédération française d'athlétisme. Ce spécialiste du 3000 mètres steeple âgé de 27 ans et diplômé d'un BTS « comptabilité et gestion des organisations » travaille et s'entraîne en effet au même endroit depuis quinze mois. Un soulagement pour l'athlète : « travailler à la fédération est un confort non négligeable pour mener de front ma carrière sportive tout en préparant mon insertion professionnelle, commente Vincent. A la fédé, on ne me pose aucun problème quand je dois m'absenter pour une compétition ce qui n'est pas le cas de toutes les entreprises. C'est un luxe très appréciable. » La fédération n'était pas sa seule opportunité professionnelle. Audi et Veolia avaient aussi manifesté de l'intérêt pour le jeune homme qui n'avait jusqu'à présent jamais bénéficié d'un aménagement d'horaires pour organiser sa double carrière. Mais échaudé par sa première expérience professionnelle, Vincent a préféré assurer le coup. On le comprend. Aujourd'hui, l'athlète s'entraîne le matin et travaille l'après-midi. Un rythme qui lui convient à lui et à la « fédé ». Pour preuve : Vincent a été sélectionné pour participer aux JO de Pékin.

 

Autres articles du dossier :

Salariés-athlètes: des collègues pas tout à fait comme les autres

Linda conseille les clients chez GDF

Vincent travaille et s'entraîne à la «fédé»



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier