Cumuler salaire et indemnités chômage, c’est possible
Accueil  > Conseils > Salaire > Cumuler salaire et indemnités chômage, c’est possible

Cumuler salaire et indemnités chômage, c’est possible


Pour inciter les demandeurs d’emploi à reprendre une activité, même partielle, Pôle emploi autorise le cumul des allocations chômage avec un salaire. Sous certaines conditions bien sûr. Zoom pratique sur les deux dispositifs existants : le cumul de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) avec un salaire et l’aide différentielle de reclassement (ADR).

  

1 - Cumuler allocations chômage (Assedic) et salaire en cas de reprise partielle d’activité

Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous signez un contrat de travail de moins de 110 heures par mois et ne dépassant pas 70% de votre salaire antérieur, vous êtes éligible au cumul de l’allocation de retour à l'emploi (ARE) avec un salaire. L’ARE est versée mensuellement, déduction faîte d’un certain nombre de jours non indemnisables dont le calcul dépend de votre nouvelle rémunération.

Allocation de retour à l’emploi et salaire : un exemple

Vous affichez un salaire journalier de référence de 100 euros (soit environ un salaire brut de 3000 €/mois) et une ARE quotidienne de 57,40 euros et vous reprenez un emploi à mi-temps pour 2000 euros par mois. Le nombre de jours non indemnisables est alors égal à 20 jours (2000 euros /100 euros). Vous allez donc percevoir 10 jours (30j-20j) d’allocations à 57,40 euros soit 574 euros d’allocations par mois. Et ce, en plus des 2000 euros perçus au titre de votre nouvelle activité professionnelle. Soit un total de 2 574 euros. En restant au chômage, vous auriez touché 1722 euros (soit 30 j X 57,40 euros).

Ce dispositif incitatif est limité dans le temps. Au bout de 15 mois maximum, le cumul ARE et salaire n’est plus possible (sauf pour les plus de 50 ans). À noter que la période de quinze mois n'est pas calculée de date à date ; seuls les mois pendant lesquels vous travaillez sont comptabilisés. Elle peut donc se prolonger sur plusieurs années.

  

2 - Cumuler salaire et aide différentielle au reclassement (ADR), en cas de reprise d’activité « durable »

Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous retrouvez un CDI (ou un CDD de minimum 30 j) avec un temps de travail similaire à votre précédent emploi, mais avec un salaire inférieur d’au moins 15%, vous pouvez être éligible à l’ADR. Deux conditions supplémentaires s'imposent toutefois : être âgé de moins de 50 ans et indemnisé par Pôle emploi depuis plus de 12 mois ou avoir plus de 50 ans. Cette ADR correspond en fait à la différence entre 30 fois le salaire journalier de référence retenu par Pôle emploi et votre nouveau salaire brut mensuel.

Aide différentielle au reclassement et salaire : un exemple

Partons du principe que vous acceptez un CDI de 35 heures hebdomadaires payé 2500 euros contre 3000 euros dans le cadre de votre précédent boulot. Vous percevez donc moins de 85% de votre ancienne rémunération et il vous reste 100 jours d’indemnisation chômage. Le montant de votre ARE quotidienne est de 57,40 euros. Vous pouvez donc percevoir une ADR de 16,66 euros par jour (500/ 30) et ce, durant 100 jours. Durant un peu plus de trois mois, vous toucherez au final une « rémunération » équivalente à votre ancien salaire.

Attention, cette aide est tout de même plafonnée : elle ne peut pas excéder la moitié du montant total des droits à l’allocation de retour à l’emploi restants au moment de l’embauche. Dans notre exemple, il reste 100 jours d’indemnisation à raison de 57,40 euros par jour. Soit 5740 euros. L’ADR ne peut donc pas dépasser 2870 euros (5740 euros / 2).

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • celine.lmr
    Bonjour,

    j'ai pris connaissance des nouvelles dispositions de l'unedic concernant le cumul ARE et nouvel emploi . Par contre un point sur lequel j'ai des doutes : je viens de decrocher un CDI à 35h/hebdomadaire mais étant un CDI pour VRP statut de salarié , le minimum garanti en fixe est de 500€/mois ( BRUT ) le reste est sur base de commissions sur les ventes . Ma question : est- ce que je peux beneficier du cumul de l'ARE ( le salaire étant bien inferieur à mon ancien salaire ) avec un CDI à temps plein mais avec un salaire minimum garanti de 500€brut mensuel ?
    J'ai vraiment envie de ce job mais aujourd'hui je suis au chomage 1257€/mois et comme je ne peux etre sur des ventes que j'aurais en tant que debutante et donc des com que je pourrais percevoir pour faire augmenter mon salaire , avant de signer je voudrais être sur de pouvoir avoir un complement ARE le temps que mon salaire augmente, j'ai de sérieux soucis financiers et je ne peux pas me permettre de perdre trop sur ma remuneration, mais d'un autre coté un CDI rassurera mon banquier .
    En vous remerciant pour les infos et reponses que vous pourrez me fournir .
    Céline
    En vous remerciant

    Répondre

  • Mathilde31
    Bonjour,

    Concernant ton complément d'indemnisation de Pôle emploi, une nouvelle réglementation va être mise en vigueur à partir du 1er Octobre permettant de cumuler ton salaire mensuel d'une entreprise avec l'allocation de retour à l'emploi :
    jusqu'à présent, tu pouvais cumuler allocation pole emploi + salaire, si tu ne dépassais pas 110h de d'heures de travail effectives.
    A partir du 1er octobre, ils vont se baser simplement sur le salaire de référence de tes derniers emplois en établissant une règle :
    Exemple : si tu percevais 2500 € brut en moyenne sur tes précédents salaires, alors tu ne devra pas posséder un salaire brut supérieur à 70% x 2500 = 1750 € brut.
    Si tu perçois par exemple 1520 € brut (soit 50 € environ par jour), et que tu débutes une activité à 600 € par mois, alors 600/50 = 12, Pole emploi déduira donc 12 jours de vos allocations.
    Sur le mois d'octobre : 31 jours - 12 = 19 x 50 = 950 + 600 : 1550 (tu gagnes 30 € en gros...)
    Concernant ta portabilité, elle est due pendant la moitié du temps que vous avez travaillé au sein de l’entreprise,Toutefois elle ne peut dépasser une durée de 9 mois
    Attention cependant à la cotisation, qui est parfois élevée par rapport à la valeur du marché.
    N'hésitez pas à me laisser un message privée pour plus d'informations, aussi je suis disponible pour conseil en assurances et gestion du patrimoine. Bilan et conseil gratuit sur le choix parfois doublons des garanties d'assurances.
    Bien cordialement

    Répondre

  • alizee95
    Bonjour

    Je suis actuellement en CDD depuis 1 an 1/2 et mon contrat s'achève en mars 2015. Mon employeur souhaite remettre en place un nouveau CDD de 2 ans à partir d'avril 2015.
    Quand ce nouveau contrat entrera en vigueur j'aurais atteint mes 50 ans. Il me reste 18 mois de droits d'indemnisation pole emploi et mon nouveau salaire est largement inférieur à mes indemnités pole emploi. Aurai-je droit à l'ADR ?
    Mille mercis pour votre aide.

    Répondre

  • Bijoute
    Bonjour,
    J'ai 56 ans, je change d'employeur à mon initiative mais n'aurait pas un salaire équivalent avant quelques mois. Puis je prétendre à bénéficier d'un complément d'indemnité par Pôle Emploi ?
    Par ailleurs savez vous si je peux bénéficier de la Portabilité en ce qui concerne ma Mutuelle d'Entreprise ? Personne ne semble vraiment vouloir m'informer et il n'y a pas de Mutuelle obligatoire dans ma nouvelle entreprise.
    Merci d'avance.

    Serge

    Répondre

  • Elise
    Pour info, en ayant bénéficié quelques mois, il faut appeler Pôle Emploi, des conseillers spécialement formés pour cela vous donneront les infos nécessaires.
    Notez cependant que l'ADR diminuera votre période d'indemnisation si vous perdez votre emploi durant la période d'essai.

    Répondre

  • EMILIE22
    Bonjour,
    J'aimerais savoir si j'ai droit à l'ADR si je signe un contrat en CDD de 1 an basé sur une durée hebdomadaire de 30 heures alors que mon ancien contrat en CDI (licenciée économique) était basé sur une durée hebdomadaire de 35 heures ?
    et / ou si j'ai droit à une ADR au prorata .
    Merci d'avance pour votre réponse
    Nadine

    Répondre

  • topaze
    bonjour,

    j'aurais souhaité pouvoir faire une simulation en ligne car je perçois en indemnités de chômage environ 870 euros depuis septembre 2012. Je vais être engagée pour 5 heures environs par semaine en tant que vacataire sur un taux horaire de 34 euros net.
    quel est le plafond selon mon profil, puis-je augmenter encore mes heures par rapport aux indemnités?
    dans l'attente, merci d'avance

    Répondre

  • margival
    bjr Madame je travail depuis 17 ans et demi dans une societe de nettoyage depuis plus d un ans j ai perdu pas loin de 40 heure je voudrais savoir si j ai le droit au complement de salaire je n ai jamais était au chomage et j ai mon mari qui et au chomage thecnique combien de tant sa peut duree et est ce que lui a droit au complement de salaire aussi merci d avance madame Wagner patricia

    Répondre

  • Mario
    Et si suite a un licenciement pour inaptitudd ce nouveau travail est retriuvé hors zone UE, cela fonctionne t il aussi ?

    Répondre

  • Anne F
    Attention, l'ADR - aide différentielle au reclassement - n'est mobilisable qu'en cas de reprise d'emploi après un licenciement économique, donc pour les personnes étant dans le dispositif de contrat de sécurisation professionnelle... Pas du "droit commun" de l'ARE...
    Une nuance qui a son importance...

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :