Cumuler salaire et indemnités chômage, c’est possible
Accueil  > Conseils > Salaire > Cumuler salaire et indemnités chômage, c’est possible

Cumuler salaire et indemnités chômage, c’est possible


Pour inciter les demandeurs d’emploi à reprendre une activité, même partielle, Pôle emploi autorise le cumul des allocations chômage avec un salaire. Sous certaines conditions bien sûr. Zoom pratique sur les deux dispositifs existants : le cumul de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) avec un salaire et l’aide différentielle de reclassement (ADR).

  

1 - Cumuler allocations chômage (Assedic) et salaire en cas de reprise partielle d’activité

Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous signez un contrat de travail de moins de 110 heures par mois et ne dépassant pas 70% de votre salaire antérieur, vous êtes éligible au cumul de l’allocation de retour à l'emploi (ARE) avec un salaire. L’ARE est versée mensuellement, déduction faîte d’un certain nombre de jours non indemnisables dont le calcul dépend de votre nouvelle rémunération.

Allocation de retour à l’emploi et salaire : un exemple

Vous affichez un salaire journalier de référence de 100 euros (soit environ un salaire brut de 3000 €/mois) et une ARE quotidienne de 57,40 euros et vous reprenez un emploi à mi-temps pour 2000 euros par mois. Le nombre de jours non indemnisables est alors égal à 20 jours (2000 euros /100 euros). Vous allez donc percevoir 10 jours (30j-20j) d’allocations à 57,40 euros soit 574 euros d’allocations par mois. Et ce, en plus des 2000 euros perçus au titre de votre nouvelle activité professionnelle. Soit un total de 2 574 euros. En restant au chômage, vous auriez touché 1722 euros (soit 30 j X 57,40 euros).

Ce dispositif incitatif est limité dans le temps. Au bout de 15 mois maximum, le cumul ARE et salaire n’est plus possible (sauf pour les plus de 50 ans). À noter que la période de quinze mois n'est pas calculée de date à date ; seuls les mois pendant lesquels vous travaillez sont comptabilisés. Elle peut donc se prolonger sur plusieurs années.

  

2 - Cumuler salaire et aide différentielle au reclassement (ADR), en cas de reprise d’activité « durable »

Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous retrouvez un CDI (ou un CDD de minimum 30 j) avec un temps de travail similaire à votre précédent emploi, mais avec un salaire inférieur d’au moins 15%, vous pouvez être éligible à l’ADR. Deux conditions supplémentaires s'imposent toutefois : être âgé de moins de 50 ans et indemnisé par Pôle emploi depuis plus de 12 mois ou avoir plus de 50 ans. Cette ADR correspond en fait à la différence entre 30 fois le salaire journalier de référence retenu par Pôle emploi et votre nouveau salaire brut mensuel.

Aide différentielle au reclassement et salaire : un exemple

Partons du principe que vous acceptez un CDI de 35 heures hebdomadaires payé 2500 euros contre 3000 euros dans le cadre de votre précédent boulot. Vous percevez donc moins de 85% de votre ancienne rémunération et il vous reste 100 jours d’indemnisation chômage. Le montant de votre ARE quotidienne est de 57,40 euros. Vous pouvez donc percevoir une ADR de 16,66 euros par jour (500/ 30) et ce, durant 100 jours. Durant un peu plus de trois mois, vous toucherez au final une « rémunération » équivalente à votre ancien salaire.

Attention, cette aide est tout de même plafonnée : elle ne peut pas excéder la moitié du montant total des droits à l’allocation de retour à l’emploi restants au moment de l’embauche. Dans notre exemple, il reste 100 jours d’indemnisation à raison de 57,40 euros par jour. Soit 5740 euros. L’ADR ne peut donc pas dépasser 2870 euros (5740 euros / 2).

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • topaze
    bonjour,

    j'aurais souhaité pouvoir faire une simulation en ligne car je perçois en indemnités de chômage environ 870 euros depuis septembre 2012. Je vais être engagée pour 5 heures environs par semaine en tant que vacataire sur un taux horaire de 34 euros net.
    quel est le plafond selon mon profil, puis-je augmenter encore mes heures par rapport aux indemnités?
    dans l'attente, merci d'avance

    Répondre

  • margival
    bjr Madame je travail depuis 17 ans et demi dans une societe de nettoyage depuis plus d un ans j ai perdu pas loin de 40 heure je voudrais savoir si j ai le droit au complement de salaire je n ai jamais était au chomage et j ai mon mari qui et au chomage thecnique combien de tant sa peut duree et est ce que lui a droit au complement de salaire aussi merci d avance madame Wagner patricia

    Répondre

  • Mario
    Et si suite a un licenciement pour inaptitudd ce nouveau travail est retriuvé hors zone UE, cela fonctionne t il aussi ?

    Répondre

  • Anne F
    Attention, l'ADR - aide différentielle au reclassement - n'est mobilisable qu'en cas de reprise d'emploi après un licenciement économique, donc pour les personnes étant dans le dispositif de contrat de sécurisation professionnelle... Pas du "droit commun" de l'ARE...
    Une nuance qui a son importance...

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :