Etre reconnu travailleur handicapé, ça sert à quoi ?
Accueil  > Espace diversité > Handicap > Etre reconnu travailleur handicapé, ça sert à quoi ?

Etre reconnu travailleur handicapé, ça sert à quoi ?


1,2 millions de personnes sont reconnues travailleurs handicapés. Mais comment obtenir cette reconnaissance ?

Le principe :

La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) permet de faire reconnaître son aptitude au travail en fonction de son handicap et donc d'optimiser son insertion professionnelle.

 

 

 

Qui est concerné ?

« Toute personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l'altération d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques », précise la loi handicap du 11 février 2005.

 

Comment ça marche ?

Pour obtenir ce statut, il faut en faire la demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de son lieu de résidence. La Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées du département (ex-Cotorep), composée d'une équipe pluri disciplinaire (assistante sociale, syndicats, pros de l'emploi...), examine le dossier et rend une décision motivée. Une RQTH est valable entre 1 et 5 ans et doit être renouvelée.

Cette reconnaissance s'accompagne d'une orientation vers le marché du travail ordinaire, vers un Esat (établissement d'aide par le travail, ex-CAT) ou vers un centre de rééducation professionnelle. Voire une formation.

 

Quelles incidences ?

Être reconnu travailleur handicapé confère quelques avantages à son bénéficiaire. Parmi lesquels, le soutien des Cap Emploi, un réseau d'organismes spécialisés dans l'emploi des PH, les aides de l'Agefiph pour le financement de matériel, de formation....

Chaque bénéficiaire d'une RQTH est comptabilisé dans l'obligation d'emploi par les entreprises, ce qui est un bon point car les employeurs ont besoin de TH pour leurs compétences mais aussi pour faire grimper leur quota de TH. La RQTH donne un accès à la fonction publique par concours aménagé ou par recrutement contractuel spécifique.

 

Suis-je obligé d'avoir une RQTH pour travailler ?

Non, cette reconnaissance n'est pas une obligation. D'ailleurs de nombreuses personnes handicapées préfèrent ne pas en faire la demande car elles craignent d'être stigmatisées dans leur vie professionnelle quotidienne.

 

C'est une démarche volontaire et personnelle. Aucun employeur ne peut vous obliger à demander une RQTH. Pour inciter leurs salariés handicapés à sa déclarer et donc faire grimper leur taux d'emploi de PH, certaines entreprises leur offrent parfois des contreparties plus ou moins subtiles. Un grand fabricant informatique octroie par exemple une prime de 1000 euros à ses salariés entamant une démarche de RQTH.

 

Faut-il le mentionner sur son CV ?

Tout dépend de la politique handicape de l'entreprise visée. Si elle communique largement sur le sujet, alors présenter une RQTH peut être un point positif car cela augmenterait le taux d'emploi de PH de l'entreprise. En revanche, si vous ne savez rien de la position de l'employeur visé, attendez plutôt l'entretien pour en parler. Si vous le jugez nécessaire évidemment, car rien ne vous y oblige.

 

Autres articles du dossier :

Au secours, je vais avoir un collègue handicapé

7 idées reçues sur les personnes handicapées



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
  • janygil
    suite à erreur médicamenteuse - ablation colon et ampûtation tibiale gauche - j'ai 42 ans et un garçon de 7 ans à élever seule - je suis hébergée gracieusement n- donc que vais je devenir aucun renseignements dans aucun domaine. Pousr une jambe amputée : 400E/mois pour vivre et juste en AAH (si je retrouve un emploi plus RIEN) qu'en pensez vouPouvez vous me donner conseils SVP ? Merci

    Répondre

  • gigi73
    j'ai du diabete si je demande le statut de travailleur andicape quel seront mes avantage merçi d'avance

    Répondre

  • Gilou
    Valide, j'étais chômeur ; possesseur de la RQTH, je demeure chômeur. La RQTH ne me sert à rien du tout. C'est un leurre pour les bonnes consciences qui croient qu'avec la création de ce "machin", les choses allaient changer. Et bien non, c'est de la poudre aux yeux...

    Répondre

  • Nico
    Discrimination positive? Pas vraiment tout est histoire de subventions pour les employeurs et de stats pour l'état, si ça peut permettre à certains de négocier un meilleur salaire ou autres avantages car l'employeur aura lui même des avantages c'est du win-win...

    Répondre

  • duretedelavie
    Bon, en gros à quoi ça sert ce statut ? Car là, vous ne m'apprenez rien !!
    J'ai une maladie génétique, tous mes médecins me proposent le 100 %, le médecin du travail me donne tous les 2 ans un dossier cotorep à remplir (que j'oublie 2 autres années) ... mais votre article ne me dit pas en quoi je suis intéressé ni en quoi j'y ai intérêt.
    Voilà l'utilité que je retiens du statut RQTH, comme dit dans le chapitre "Quelles incidences" : Vivre comme un assisté par des organismes péri-sociaux qui ne font en réalité que plomber le budget de l'état. On voit leur unique utilité : si tu veux du boulot, démerde toi.
    Le sentimental de sidambarom est bien gentil, mais de toute façon un employeur ne pense que rentabilité. Alors le statut handicapé ... pour ceux qui comme moi ont la chance de faire illusion ... AUX CHIO..ES ! Et les autres, je les plaints.
    Il ne faut pas rêver. Le marché du travail est une jungle, on a la chance de survivre et on gagne bien sa vie, ou alors on vit de l'assistanat et des minima socialos.

    Répondre

  • de LAMBERTYE
    Je suis quelque peu surpris que l'on puisse verser un prime pour inciter ses salariés à entamer une procédure RQTH ... N'est ce pas contraire à la loi et discriminant (cf Art. L. 1132-1 du code du travail ?)

    Répondre

  • sidambarom
    Bonjour,
    je travaille dans l'insertion et bon nombre de personnes à mobilité réduite sont hésitent à faire ces démarches pour occuper un emploi pour leur bien et travailler comme toute personne valide. Ce sujet me passionne. Mais c'est la démarche à entreprendre à la MDPH qui reste encore trop longue... Je vous remercie pour ces informations précieuses et je souhaite en connaître davantage sur ce sujet.

    Répondre


Vous devez renseigner tous les champs :