10 questions "cash" sur le VTE : est-ce un bon plan pour décrocher un premier emploi en région ?

Sylvie Laidet

JEUNES DIPLÔMES – D’un côté des jeunes diplômés des villes qui galèrent pour décrocher un premier emploi à cause de la crise ; de l’autre des ETI et PME des champs (on dit des « territoires ») qui manquent de compétences. Et si le Volontariat territorial en entreprise (VTE) était la passerelle manquante pour rapprocher ces deux mondes ? Ces jeunes sont payés, on leur confie de vraies responsabilités et ça peut déboucher sur une embauche. Bon plan sur le papier, mais qu’en est-il dans la réalité ? Enquête et interviews sur ce dispositif de recrutement qui vient tout juste de rejoindre le plan « 1 jeune, 1 solution ».
10 questions "cash" sur le VTE : est-ce un bon plan pour décrocher un premier emploi en région ?

1/ Le VTE, c’est quoi ?


Rien  à voir avec un VIE qui se déroule à l’étranger ! Le Volontariat territorial en entreprise (VTE) a été créé en 2019  pour mettre en relation des jeunes diplômés Bac+2 à Bac +5 et des TPE, PME ou ETI en province (on dit « territoires »). Les VTE sont engagés en CDI, CDD ou en alternance et rémunérés au prix du marché. L’entreprise s’engage à confier au jeune volontaire une mission en lien direct avec au moins un membre du top management de la boîte ou une mission visant au développement concret de la société. Donc du sérieux et pas des stages longs payés une misère !

2/ En VTE, vais-je vraiment avoir des missions qui servent mon CV ?


Oui pour deux raisons :

1/ Les offres sont sélectionnées. Pour déposer une offre sur le site VTE France, les entreprises doivent montrer patte blanche. « Nous validons le projet de chaque société souhaitant s’inscrire sur la plateforme. Si on a des questions supplémentaires, on appelle le dirigeant afin d’en savoir plus sur le poste à pourvoir. Le but est que les jeunes trouvent du boulot. En VTE, ils sont sûrs de ne pas faire le café, ni les photocopies », assure Maud Portrait, cheffe de produit VTE au sein de bpifrance.

2/ Le type de mission VTE est encadré. Elles doivent entrer dans l’une des catégories suivantes :

  • Expérience « Bras droit du dirigeant ».
  • Projet de transformation/digitalisation/nouveau business model.
  • Projet technologique en ruptures/nouveau produit/nouvelles méthodes de production.
  • Développement international
  • Finance/M&A (Mergers & acquisitions, soit Fusions & acquisitions)
  • Marketing/Communication
  • Marque employeur/ressources humaines/responsabilité sociétale des entreprises.

3/ Qu’est ce qui me dit qu’on ne m’envoie pas dans des entreprises has been ?

C’est une question légitime mais l’organisme qui gère le dispositif veille à ne pas vous envoyer n’importe où. Lorsque les équipes de Bpifrance checkent le dossier d’inscription des boites « VTE friendly », elles vérifient également sa santé financière. De ce côté-là, vous êtes tranquille.

Il s’agit souvent d’entreprises qui pâtissent justement du fait d’être trop dans l’ombre et donc de ne pas être identifiées par les jeunes candidats comme des recruteurs potentiels.
Maud Portrait, cheffe de produit VTE au sein de Bpifrance

Ce sont souvent des pépites locales en devenir qui gagnent à être connues. Pour vous rassurer encore davantage, vous pouvez googliser le nom de l’entreprise et rechercher ses publications sur les réseaux sociaux (si les posts sont récents c’est plutôt bon signe) mais aussi repérer si la presse locale en parle (en tapant le nom de l’entreprise + le nom du journal, c’est plus sûr).

Quelques exemples de postes VTE à pourvoir en ce moment :

  •  A Nantes, un grossiste en fleurs coupées est en quête d’un(e) acheteur(euse).
  • À Cherbourg-Octeville, un spécialiste de la transformation du métal recherche un(e) responsable digitalisation et excellence opérationnelle.
  • Près de Roanne, un champion du télégonflage cherche un(e) ingénieur(e)électronique embarquée.
  • A Moissy-Cramayel, le dirigeant d’un PME spécialiste du réemploi de matériel informatique recherche son jeune bras droit.

Source emploi.vte-france.fr, avril 2021

4/ Combien de VTE ouverts pour 2021 ?


Bpifrance vise 2000 VTE signés cette année. Mais ce nombre n’est pas plafonné. En 2020, année très spéciale à cause de la pandémie, 875 VTE ont été paraphés (dont 50% en alternance). Soit davantage que les 600 escomptés. En ce moment, le site emploi recensant les postes « VTE friendly », affiche 57 offres. Mi-avril, 480 entreprises s’étaient déjà créé un compte en ligne sur la plateforme.

5/ Si mon VTE m’oblige à déménager dans une autre région, ai-je droit à des aides ?


Oui, votre VTE pour donne droit à des aides pour vous loger via Action Logement.

  • Une aide pour financer votre loyer
    Selon le montant de votre loyer et les aides au logement auxquelles vous êtes éligible, vous pouvez prétendre à l’aide Mobili-Jeune VTE dispensée par Action Logement. Le montant peut monter jusqu’à 1200 euros. C’est donc un vrai coup de pouce à votre déménagement en province ou votre arrivée dans une grande métropole souvent très chère en termes de loyer.
  • Une aide pour trouver un logement sur place
    Vous pouvez également mobiliser cette subvention pour bénéficier d’une aide de Ma Nouvelle Ville pour votre recherche de logement, la mobilisation des aides aux logement, le montage de votre dossier auprès des bailleurs. « On met également les jeunes en relation avec l’écosystème local. Notamment les associations culturelles et sportives. Se constituer rapidement sur place un nouveau réseau est un enjeu de réussite pour ces jeunes qui se retrouvent loin de leur domicile de base », souligne Fabienne Guigue, directrice commerciale de Ma Nouvelle Ville

6/ Est-ce que je peux, en tant que jeune diplômé, proposer à une entreprise de me prendre en VTE ?


Oui si vous avez identifié une entreprise susceptible de vous recruter et qui serait par exemple éligible aux aides versées par l’état pour des VTE verts ou VTE dans les territoires d’industrie. Dans ce cas, vous pouvez suggérer à l’employeur de s’inscrire en ligne sur la plate-forme. Ensemble, vous signerez une charte VTE et serez donc tous les deux labellisés VTE.

 

7/ Qu’en disent les VTE eux-mêmes ? 

En CDI chez Drone Act depuis janvier 2020, Morgane Le Franc, entend un jour parler de ce dispositif :

" J’avais moins de deux ans d’expérience, j’avais été embauchée comme bras droit du CEO notamment pour l’épauler sur les dossiers juridiques, RH et administratifs, je rentrais donc dans les critères d’éligibilité. Il a accepté et nous avons donc obtenu cette labellisation. Pour une entreprise en milieu rural en pleine croissance, c’est un excellent moyen d’être identifiée comme un recruteur potentiel de jeunes talents. Dans le dossier de candidature, j’ai dû détailler toutes mes missions quotidiennes. A titre personnel, cette labellisation est une forme de reconnaissance de mon travail. C’est très valorisant pour un premier job."

Morgane Le Franc est toujours en poste dans cette TPE bretonne et se dit très heureuse de la spécialisation qu’elle y acquiert (le droit des affaires relatif aux drones).

✍🏻 Si vous êtes en VTE ou l’avez été, envoyez votre témoignage à info@cadremploi.fr et nous le diffuserons ici.

8/ En quoi un VTE est un plus sur mon CV ?


Ce label n’est pas une assurance tout risque contre le chômage mais une « preuve » qu’un employeur vous a déjà fait confiance. Mieux, cela atteste que vous avez assumé des responsabilités dans une structure à taille humaine dès le début de votre jeune parcours professionnel. Donc que vous êtes polyvalent, autonome et capable de vous adapter. Des softs skills indispensables aujourd’hui pour décrocher un job.

 

9/ Et après la fin du VTE, on est embauché ou on est remplacé par un nouveau VTE ?


Entendons-nous bien : un VTE n’est pas un contrat de travail mais une labellisation. En VTE, vous signerez un CDD, CDI ou un contrat d’alternance. Si vous êtes embauché d’office en CDI, l’affaire est dans le sac. Si vous êtes en CDD ou en alternance, le renouvellement du contrat n’est évidemment pas automatique.

Pour l’heure, Bpifrance en charge de la gestion du dispositif, n’a pas de chiffre sur ce taux de transformation en emploi durable. Si on s’en réfère au taux d’insertion dans l’emploi après une alternance classique de l’ordre de 75%, il y a de bonnes raisons d’être optimiste. Mais nul n’est devin. Confirmé ou pas dans votre poste actuel, votre VTE, vous aura permis d’engranger la fameuse expérience qui fait cruellement défaut aux jeunes diplômés. Surtout depuis le début de la crise.

10/ Est-ce que ça existe vraiment des missions « VTE vert » ?


Sans doute mais nous, on n’a pas trouvé cette mention VTE Vert sur les offres d’emploi. Pour être éligible à cette labellisation green, les entreprises doivent embaucher des jeunes pour des missions visant à réduire l’empreinte carbone de la boîte, à améliorer l’impact environnement d’une activité et/ou à assurer la transition de la chaine logistique. Bref, des missions plus clean pour la planète.

« Pour éviter l’effet greenwashing, l’aide de 8000 euros pour un VTE vert est versée à l’entreprise en fin de mission. Sur la base d’un rapport, on doit pouvoir attester qu’au départ l’entreprise était dans telle situation et que, grâce au VTE vert, elle a progresser sur le sujet de transition verte pour aujourd’hui atteindre un point B », conclut Maud Portrait de bpifrance.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :