Droit au chômage : ce qui change (ou pas) pour les cadres au 1er juillet

Sylvie Laidet

REFORME CHOMAGE 2021 - Ça y est, on est à la date fatidique ! Comment les cadres sont-ils concernés par l’entrée en vigueur de la réforme du chômage ? La dégressivité des allocations pour les plus hauts salaires est-elle finalement maintenue ou reportée à cause du Covid ? Et quid du durcissement des conditions d’ouverture des droits ? Dans une décision rendue le mardi 22 juin, le Conseil d'Etat a suspendu une partie de la réforme. Cadremploi fait le point sur les mesures qui entrent en vigueur ou sont reportées à partir d'aujourd'hui.
Droit au chômage : ce qui change (ou pas) pour les cadres au 1er juillet

⚡ Ce qui entre en vigueur au 1er juillet 2021 : la dégressivité des allocations chômage pour les plus gros salaires


On vous rappelle le principe : les salariés de moins de 57 ans percevant un salaire supérieur à 4500 euros bruts par mois, voient leur allocation chômage chuter de 30% durant leur période d’indemnisation par Pôle emploi. En fonction de la situation économique du pays, cette dégressivité devait intervenir au 7eme ou au 9eme mois d’indemnisation des demandeurs d’emploi. Vu le contexte économique toujours dégradé, c’est l’option 9 mois qui s’applique. Et ce, quelle que soit votre date d’inscription à Pôle emploi car comme le souligne l’Unedic, « les compteurs de la dégressivité sont remis à zéro au 1er juillet ». Concrètement, si vous êtes dans ce cas, vos allocations chômage vont donc baisser de 30% à compter du 1er mars 2022.

⚡ Ce qui reste en vigueur au 1er juillet 2021 : l’affiliation minimum

Là encore, soyons le plus didactique possible.

  • Pour ouvrir des droits à l’assurance chômage, vous devez avoir bossé 4 mois sur les 24 derniers mois.
  • Au 1er octobre prochain, si la situation économique s’améliore, vous devrez afficher 6 mois de boulot au cours des 24 derniers mois (36 mois pour les plus de 53 ans). Donc, des conditions plus strictes.

Mais à ce jour, on reste sur 4 mois dans les 24 derniers mois.

⛔️ Ce qui est reporté après le 1er juillet 2021 : le nouveau mode de calcul du salaire journalier de référence

Le Conseil d’État vient de suspendre le nouveau mode de calcul du salaire journalier de référence (SJR) censé s’appliquer au 1er juillet.

Du coup, à ce jour, votre SJR reste calculé en se basant sur le total de vos salaires divisés par l’ensemble des jours travaillés sur les 24 derniers mois.

Le gouvernement ne lâche pas l’affaire pour autant et vise une application du nouveau mode de calcul au plus tard au 1er octobre.

A ce moment-là, le fameux SJR sera calculé en se basant sur le total de vos salaires divisés par l’ensemble des jours travaillés ou PAS sur les 24 derniers mois. Soit une baisse mécanique de votre SJR et donc de votre allocation chômage.


Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :