Allocations chômage : ce qui vous attend en 2021

Sylvie Laidet

REFORME CHOMAGE 2021 - Lancée, arrêtée, relancée, conditionnée… avec la crise, la réforme de l’assurance chômage a connu des stop & go sans précédents. Aux dernières nouvelles, voici ce qui vous attend si vous vous inscrivez dans les mois à venir à Pôle emploi.
Allocations chômage : ce qui vous attend en 2021

Ce qui change le 1er juillet 2021

Des allocations chômage dégressives pour les plus gros salaires


On vous rappelle le principe : les salariés de moins de 57 ans percevant un salaire supérieur à 4500 euros bruts par mois, verront leur allocation chômage chuter de 30% durant leur période d’indemnisation par Pôle emploi. Au 7e ou 9e mois, en fonction de la situation économique du pays. Donc deux options :

  • Si la situation économique du pays est mauvaise (comme c’est le cas actuellement) : la dégressivité des allocations de ces demandeurs d’emploi interviendra à partir de leur 9e mois d’indemnisation. Par exemple, si vous vous retrouvez au chômage le 1er juillet 2021, vos allocations baisseront à compter du 1er mars 2022.
  • Si la situation économique du pays s’améliore : la dégressivité des allocations de ces demandeurs d’emploi interviendra à partir de leur 7e mois d’indemnisation.

Pour déterminer la bonne santé (ou pas) économique du pays s’améliore, les gouvernants vont combiner simultanément deux critères :

  • le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A à Pôle emploi (donc ceux sans aucune activité) : ce chiffre devra baisser de 130 000 sur six mois consécutifs
  • le niveau des embauches : le nombre de déclarations préalables à l’embauche pour des contrats de plus d’un mois, hors intérim, devra être supérieur à 2,7 millions sur les 4 derniers mois.

Ce qui va changer le 1er octobre 2021


Un accès à l’assurance chômage plus restrictif


Là encore, soyons le plus didactique possible.
Avant la réforme : pour ouvrir des droits à l’assurance chômage, vous deviez avoir bossé 4 mois sur les 24 derniers mois.
Après la réforme : vous devrez afficher 6 mois de boulot au cours des 24 derniers mois (36 mois pour les plus de 53 ans). Donc, des conditions plus strictes.

Là encore, l’entrée en vigueur de cette mesure, dépendra de la situation économique du pays. Donc à suivre.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :