Auto-formation : quelles sont les plateformes de "master class" qui montent ?

Sylvie Laidet

TENDANCE – Après les Mooc, les Spoc, les Sooc, … voici venu le temps des master class. A voir ou à écouter à distance, depuis son canapé, au bureau, dans les transports… ces témoignages intimistes cartonnent auprès des cadres en mal d’inspiration. Mais en quoi consistent ces cours sur le management, le leadership, la gestion de crise,… ? Les speakers sont-ils des stars ? Quelles différences avec le e-learning classique ? Quelles limites ? Enquête et tests de 4 plateformes (Leaders Master Class, Majelan, Majors, Virtuoz) qui ont le vent en poupe.
Auto-formation : quelles sont les plateformes de "master class" qui montent ?

Qu’est-ce qu’une master class ?

C’est un audio ou une vidéo dans laquelle une personnalité inspirante ou un expert témoigne de son expérience pointue, délivre ses conseils sur une thématique particulière (gestion du temps, du stress, gestion de crise, leadership, droit à l’échec, etc.), ou raconte des inédits. Ce format au départ très connu et pratiqué par les musiciens, chefs cuisiniers, sportifs ou stars du grand écran… se décline aujourd’hui avec des stars de l’entrepreneuriat ou du développement personnel.

Où trouver des master class ?

Calqué sur le modèle du site américain Masterclass, de nombreuses plateformes (Majors, Virtuoz, Majelan… voir ci-dessous) se sont lancées en France sur ce créneau de l’auto-formation délivrées par des speakers de renom. Sur des formats courts ou longs, en vidéo (ou en audio pour Majelan), en plans serrés ou plus larges, dans un décor ou au naturel, les speakers se racontent en s’adressant directement au public. Cette proximité avec le spectateur rend la formation tout de suite impliquante et immersive.

Cela pourrait vous intéresser :

Combien coûte une master class ?

A chaque plateforme, ses tarifs. Tout dépend du business model adopté : soit un système d’abonnement, de forfait ou de paiement à la connexion. Le tout en B to C, ou en B to B. Selon les plateformes, vous pourrez utiliser votre CPF (Compte personnel de formation) pour financer l’achat de vos master class. Mais ce n’est pas systématique.

Une master class, ça remplace une formation ?

Disons plutôt que cela complète l’offre déjà pléthorique des catalogues dédiés à la formation professionnelle. Son principal intérêt est de proposer un regard décalé sur un sujet. Le fait qu’une personnalité se livre participe de surcroit à un certain effet miroir. Peur de retrouver ce que vous avez déjà lu dans la presse ? Les promoteurs de ces master class s’en défendent et assurent que chaque speaker prend la parole sur un angle bien particulier. Il ou elle n’est pas là pour raconter sa vie. L’idée est que l’auditeur / le spectateur puisse en retirer des bénéfices concrets et immédiats. Pour bien ancrer le discours, à chaque fin de vidéos, Virtuoz délivre des fiches synthétisant les principaux enseignements de l’épisode passé.

Les avantages d’une master class ?

  • D’abord l’accessibilité. Tous les responsables de plateformes vous le diront : le public se connecte pour écouter ou voir une master class de n’importe où – dans les transports, chez soi, au bureau,… – et à toute heure – et même la nuit, pour les plus insomniaques.
  • L’autre point positif est que vous accédez à des speakers de haut vol. Ce qui n’est pas toujours le cas dans les sessions de formation professionnelle.
  • La modularité est également un atout pour les pressés. Le découpage en épisodes plus ou moins longs donne à ces master class un petit côté série, avec le côté addictif qui va avec.
  • Vous noterez également la très bonne qualité des vidéos. Prises de vue soignées, montages étudiées... Rien à voir avec une session de formation via Zoom ou autre.

Les limites d’une master class ?  

Les speakers facturent leurs interventions sur ces plateformes. Grand bien leur fasse. Mais il ne faudrait pas qu’ils refusent d’être interviewés dans les media, sous prétexte que les interviews ne sont pas rémunérées…

Interview : Véronique Guillemin, chargée RH chez Air Liquide Santé International, a suivi une master class

« J’ai suivi la master class de Denis Favier, l’ancien patron du GIGN et de la Gendarmerie nationale comme une série. Au départ, j’enchainais les épisodes mais au final, j’ai décidé de ralentir le rythme pour mieux assimiler son discours et ses conseils. C’est un personnage inspirant et même s’il a vécu des situations extrêmes que je ne rencontrerai jamais, ses conseils sur la gestion de crise sont tout à fait transposables dans ma vie pro et perso. Ce format de mini vidéo, ultra léchées, change radicalement du e-learning classique. C’est plus intimiste, plus concernant. C’est à mon avis un tournant dans les modes d’apprentissage dispensés dans le cadre de la formation continue ».

Leaders Master Class, Majelan, Majors, Virtuoz : 4 plateformes de master class au banc d’essai

Leaders Master Class

Le format : des vidéo de 45 à 60 mn dans lesquelles s’expriment deux ou 3 dirigeants sur une thématique précise. Le big boss d’Hervé Thermique, de Vinci, de Steelcase… témoignent de leur expérience sur les nouveaux modes de management, le télétravail, la RSE…

La promesse : quasiment du sur-mesure. Les participants sont au préalable sondés pour déterminer les thématiques et questions qu’ils souhaiteraient voir aborder. 

La cible : les cadres supérieurs

Le prix : 450 euros la session, finançable par le CPF. Accessible en BtoC, mais il faut d’abord montrer patte blanche en contactant l’association.

Un exemple d'enregistrement chez Leader Master Class

Majelan

Le format : des audios de 10 à 15 minutes dans lesquels s’expriment des experts (Mathilde Ramadier, Fabrice Midal, Julien Barret…) et des personnalités inspirantes (Maurice Lévy, Franck Annese, Marie-Amélie Le Fur…)

La promesse : sortir des témoignages « ma vie, mon œuvre », pour, au contraire, apporter des retours d’expérience très anglés, concrets et transposables.

La cible : les CSP +

Le prix : un abonnement de 6,99 € par mois (ou 47,99 €/an) donnant accès à tous les contenus

Majors

Le format : 15 masters class sur le management et le leadership (pour l’instant) déclinés en 2 formats :

  • 6 grands entretiens de leaders inspirants (Bernard Cazeneuve, Guillaume Gibault, Estelle Touzet…) menés par Isaac Getz.
  • 9 vidéos format ‘’TED’’, face caméra où, pendant 25-30’ des leaders et experts transmettent leur savoir-faire, leur savoir-être en matière de leadership. On retrouve par exemple Dominique Mangiatordi pour comprendre « comment utiliser les mécanismes du jeu pour engager ces équipes ».

La promesse : de l’inédit et de l’intime. Bref, des témoignages inspirants.

La cible : les membres des comex et les communautés managériales

Le prix : 225 € pour les particuliers. Pour les entreprises, entre 95 et 225€ par licence, selon le nombre de licences achetées.

Isaac Getz interviewe Estelle Touzet, cheffe sommelière du Ritz


Virtuoz

Le format : une série de 20 cours vidéo de 5 à 10’, menés par des personnalités inspirantes, le tout assorti de 20 fiches de synthèse. Pour l’heure, une seule série réalisée avec Denis Favier, l’ancien patron du GIGN, qui témoigne de son expérience et de ses méthodes pour diriger en situation de crise. Le tout hyper écrit en amont pour éviter le côté speaker qui s’écoute parler.

La promesse : « des personnalités légendaires » qui marquent ou ont marqué leur génération », assure Jérôme Dewavrin, co-fondateur de Virtuoz.

A venir : l’apnéiste Guillaume Néry, et le monsieur météo Louis Bodin.
La cible : les cadres, notamment ceux évoluant dans des environnements ultra fluctuants.

Le prix : 39,90 euros le cours.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :