Ces jeunes diplômés qui acceptent un premier job déconnecté de leur formation

Sylvie Laidet

Série #PremierJob2021 – On le sait, les jeunes diplômés de 2020 et même de 2019 ne sont pas épargnés par la crise sur le marché du travail. Alors, ils s’adaptent et rebondissent comme ils le peuvent. Chez Cadremploi, nous avons décidé de donner la parole à ces jeunes Bac+5 qui ont accepté des jobs déconnectés de leur formation initiale, des bullshits jobs, des jobs alimentaires… en attendant des jours meilleurs. Selon les cas, ils vont se prendre au jeu, serrer les dents, trouver une lueur d’espoir… Certains témoignages sont anonymisés à la demande des intéressés, d'autres pas.
Ces jeunes diplômés qui acceptent un premier job déconnecté de leur formation
Avec cette série, vous donnez de l'espoir aux JD sans nier leur réalité.
Une jeune dip interviewée

A qui l'tour ?

Vous êtes jeune diplômé (2019 ou 2020) ? Si vous avez accepté un job alimentaire en attendant mieux et vous souhaitez partager votre expérience (anonymement), écrivez-nous et un journaliste de la rédaction de Cadremploi prendra contact avec vous :

info@cadremploi.fr

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :