Classement Executive MBA du Financial Times : la Chine domine, la France en impose

Publié le 28 octobre 2020 Gwenole Guiomard

FORMATION – Le Financial times vient de publier son classement 2020 des 100 meilleurs Executive MBA mondiaux. Résultats : la Chine truste 4 des 6 premières places. Mais la France est l’un des pays proposant le plus de cursus de ce type dans le top 100. Les deux EMBA de HEC sont dans le Top 6 et le cursus de l’Edhec connait la plus belle progression.
Classement Executive MBA du Financial Times : la Chine domine, la France en impose

Les EMBA chinois en pole position

 

C’est un tsunami chinois que vient de connaitre le classement 2020 des meilleurs executive MBA mondiaux analysés par  l’hebdomadaire britannique Financial times. Ce palmarès permet aux cadres en recherche d’un cursus adapté à leurs emplois du temps de trouver le MBA qui leur convient avec leur prix (élevé) et les gains salariaux escomptés une fois le diplômé obtenu.

TOP 6 des meilleurs EMBA mondiaux 2020
Ecole Pays Nom du programme
EMBA
Salaire moyen
de sortie
Kellogg/HKUST
Business School
Hong Kong (Chine) Kellogg-HKUST
EMBA
528 057 $
Ceibs Chine-Suisse-Ghana Global EMBA 482 674 $
HEC Paris France-Qatar-Chine HEC Paris International
EMBA
371 789 $
Trium : HEC Paris/
LSE/NYU: Stern
France-
Grande-Bretagne-
USA-Chine
Trium Global EMBA 420 796 $
Tsinghua University/
Insead
Chine-Singapour-
France-UAE
Tsinghua-Insead

Dual Degree EMBA
372 148 $
Shanghai Jiao Tong

University : Antai
Chine SJTU Antai EMBA 451 744 $

Dans ce top 6, l’Empire du milieu place 4 cursus. En champion de l’occident, la franco-parisienne HEC place ces deux EMBA en 3e et 4e position. Ici, on joue dans la cour des (très) grands. Les coûts de scolarité sont stratosphériques (185 650 dollars pour Kellogg/HKUST) et les salaires attendus augmentent d’environ 60 à 80 % (123 % pour l’EMBA Antai de Shanghai !) et avoisinent les 400 000 $ annuels (340 000 euros). Ces cursus de très haut niveau concernent des cadres supérieurs ayant au moins dix ans d’expérience et, donc, des économies ou une capacité à emprunter. Bon prince, les établissements peuvent permettre de payer en 4 fois.

Les EMBA français arrivent en masse

Du côté Français, les EMBA tricolores sont au nombre de 11. Cela fait de la France l’un des pays proposant le plus de cursus de ce type dans le top 100.

 

11 EMBA français dans le Top 100 mondial

Rang
2020

Rang
2019
   
Ecole   

Nom du programme EMBA

% d’augmentation
en sortie
   
3   
   
1   

HEC

HEC Paris
International EMBA
   
81 %   

4

3

Trium : HEC Paris/
LSE/NYU: Stern

Trium Global EMBA

60 %
   
7   
   
14   
   
ESCP   
   
EMBA   
   
78 %   
9 19 Insead Global EMBA (GEMBA) 46 %
   
32   
   
45   

Essec Business School/
Mannheim Business School

Essec & Mannheim EMBA
   
65 %   
   
41   
   
39   

Kedge Business School
   
EMBA   
   
75 %   
   
45   

69

Edhec Business School

Edhec EMBA
   
56 %   
59 55 EMLyon Business School EMBA 41 %
   
63   
   
62   

Grenoble Ecole
de Management

Executive Part-Time
MBA
   
78 %   
   
86   
   
76   

Neoma Business School
   
EMBA   
   
36 %   
   
96   
   
95   

(TBS) Toulouse
Business School

EMBA
   
26 %   

HEC domine le classement français. Mais les suivants ne déméritent pas. La Toulousaine TBS clôt ainsi ce palmarès avec un coût d’inscription de 35 000 euros et un salaire moyen prévu à la sortie de 97 456 dollars avec une hausse salariale de 26 %. A noter aussi qu’avec un gain de 24 places, la lilloise Edhec est l’établissement qui a connu la plus forte progression mondiale cette année passant de la 69e place à la 45e.

L’arrivée des EMBA émergents

Covid ou pas, les EMBA de la planète ont connu une légère hausse d’inscription. 3 ans après le diplôme, la moyenne des salaires des 100 premiers MBA de la planète atteint les 226 436 dollars contre 222 436 dollars l’année dernière.  Ce classement marque enfin l’arrivée d’établissements et de EMBA en provenance des pays émergents avec l’entrée de deux écoles situées en Inde (Indian school of business et IIM de Bangalore), deux en Russie (IBS Moscou et St Petersburg university), deux en Turquie (Koç university et Sabanci business school) et une en Afrique-du-sud (University of Cape Town).

La mixité paie moins

Partant du principe (démontré) que les meilleures équipes sont celles dont la mixité est la plus importante, le classement du FT pointe aussi les cursus dont le pourcentage de femmes est le plus élevé. L’EMBA BI-Fudan sino-norvégien domine ce classement avec 62 % d’étudiantes pour un salaire de sortie de 251 699 $ suivi par Grenoble école de management (60 % d’étudiantes et 145 433 $). Mais force est de constater que les salaires de sortie y sont plus faibles que ceux des cadors de ce classement. A titre d’exemple, le salaire le plus imposant est celui de Kellogg avec 528 057 $ et 34 % d’étudiantes mais le salaire de sortie qui arrive en 2e position est celui du Chinois Ceibs (482 674 $) et 43 % de femmes parmi les étudiants. Enfin, le EMBA de la Politecnico di Milano School of Management remporte la palme du sexisme : avec 89 % d’hommes et seulement 11 % de femmes pour un salaire de sortie de 136 343 $.

TOP 7 des EMBA les plus féminisés
Classement

2020
Ecole Pays Pourcentage

d’étudiantes
Salaire de sortie
27e BI Norwegian Business School
/Fudan University School

of Management
Chine 62% 251 699 $
63e Grenoble école de management France 60% 145 433 $
37e HKU Business School Hong-Kong 59% 239 052 $
79e Fordham University : Gabelli USA 54% 179 954 $
88e Aalto University Finlande 48% 144 723 $
15e CUHK Business School Hong-Kong 48% 306 708 $
36e City, University of London,

The Business School

(anciennement Cass)
Grande-Bretagne

et UAE
47% 186 868 $
Gwenole Guiomard
Gwenole Guiomard

Je suis journaliste spécialisé dans les questions de formation et d’emploi. L’un ne doit pas aller sans l’autre et la compréhension des deux permet de s’orienter au mieux. Je rédige aussi, tous les deux ans, le Guide des professionnels du recrutement. Je suis aussi passionné d’histoire et amoureux des routes de la soie.

Vous aimerez aussi :