Compte épargne temps "universel" : ce que ce CET pourrait changer pour vous dans les mois à venir

Sylvie Laidet

Pour « transformer le travail et mieux vivre de son travail », le gouvernement souhaite un lifting du compte épargne temps… en le rendant universel. On l’appellerait donc le CETU. Il serait universel mais aussi portable et monétisable. On vous explique ce qui se profile et ce que cela pourrait changer pour vous concrètement.

Le CET universel permettrait de monétiser ses RTT, jours de congé ou bien les mettre de côté et choisir, plus tard dans la vie, d’avoir plus de temps pour soi et ses proches.

Compte épargne temps "universel" : ce que ce CET pourrait changer pour vous dans les mois à venir
Le CET universel permettrait de monétiser ses RTT, jours de congé ou bien les mettre de côté et choisir, plus tard dans la vie, d’avoir plus de temps pour soi et ses proches.

Le compte épargne temps universel serait vraiment UNIVERSEL 

Autrement dit tous les salariés pourraient bénéficier d’un CETU. Il faut dire qu’à date, on est loin du compte. Les derniers chiffres de la DARES parus en 2017 et portant sur le sujet (certes, ils datent mais quand même) recensent seulement 7% de salariés disposant de jours de congés sur un compte épargne-temps. Donc un dispositif parfaitement inéquitable comme le clame depuis des années la CFDT.

« La CFDT parle d'un compte-épargne temps universel depuis un petit moment. C'est l'idée que, durant sa carrière, on puisse avoir des temps à disposition pour un projet personnel, pour être auprès de ses proches, pour se reconvertir, avoir un projet associatif collectif, ou même prendre du temps libre. Que le temps de travail puisse être modulé à certains moments de sa carrière, parce qu'on peut en avoir et l'aspiration et le besoin », détaille le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger sur les ondes de France Inter en mai 2022.

Pour ce syndicat, rendre le CET universel réparerait une injustice. Il propose d’aller au-delà en mettant à disposition des salariés 5 jours de congés sur leur CETU. Et ce, dès la première embauche. Nul doute que cette idée refera surface lors des discussions annoncées d’ici la fin de l’année sur le sujet avec les partenaires sociaux. 

 

Le compte épargne temps universel deviendrait PORTABLE 

En clair, la portabilité vous permettrait d'emporter votre CET sous le bras si vous changez d'employeur. Dans les faits, c’est déjà le cas avec le CET existant. Sauf que tout dépend de la convention ou de l’accord collectif régissant le fonctionnement du CET. Emmanuel Macron souhaiterait donc que le CETU soit plus facilement transférable.

 

Le compte épargne temps universel serait MONETISABLE

Actuellement, vous pouvez alimenter votre CET en temps ou en argent. Et selon vos besoins, vous disposez plus tard de jours d’absence ou d’un complément de salaire. Voire vous pouvez convertir tout ou partie de votre solde disponible sur votre CET en épargne salariale. Donc rien de nouveau sous le soleil ? Eh bien si, car ces options ne sont que théoriques. En fait, là encore tout dépend des termes de la convention ou de l’accord collectif. L’idée serait donc de rendre cette monétisation plus fluide.

 

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Journaliste indépendante, je réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de mes sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :