Covid-19 : les entreprises du CAC 40 qui continuent de recruter des cadres

Publié le 29 mai 2020 Mis à jour le 29 mai 2020 Aurélie Tachot

Air liquide, Saint-Gobain, Atos, Thalès,… Certaines entreprises du CAC 40 poursuivent ou relancent leurs recrutements malgré le contexte et nous expliquent leurs raisons. Carnets de commandes pleins, accélération de la transformation digitale, départs en retraite, bascule écologique, postes stratégiques,… Si la pandémie du Covid-19 a donné un gros coup de frein sur les embauches de cadres, le tableau n’est pas noir dans tous les secteurs d’activité, ni dans toutes les entreprises. Le point sur les recrutements en cours.
Covid-19 : les entreprises du CAC 40 qui continuent de recruter des cadres
  1. AIR LIQUIDE
  2. AXA
  3. ATOS
  4. ENGIE
  5. SAINT GOBAIN
  6. CRÉDIT AGRICOLE
  7. THALES
  8. TOTAL
  9. SAFRAN

AIR LIQUIDE

Air Liquide n’a pas mis ses recrutements en stand-by durant la période de confinement. À l’origine du consortium composé de trois autres grands groupes industriels et chargé de fabriquer des respirateurs à destination des hôpitaux, le groupe spécialisé dans les gaz industriels a même dû grossir ses rangs pour accélérer ses cadences de production. Maintenant que le confinement est terminé, Air Liquide, qui emploie 66 000 personnes dans le monde, cherche à recruter des commerciaux santé et des spécialistes de l’IT pour accélérer sa transformation digitale, plus particulièrement des experts sécurité, des ingénieurs fonctionnels applicatifs, des architectes réseaux et télécoms, des développeurs, des product owners…  

Consultez les dernières offres d’emploi proposées par Air Liquide

 

AXA

AXA continue de renforcer ses équipes. « Nous poursuivons notre politique de recrutement et de renforcement de l’ensemble de nos réseaux de distribution. Nous sommes toutefois plus sélectifs sur les recrutements externes, privilégiant les candidatures internes. En parallèle, nous maintenons notre campagne d’alternance pour l’année 2020 », explique Frédérique Bouvier, directrice de la formation, du recrutement et du management des talents d’AXA France. Le groupe cherche notamment à recruter des cadres pour ses métiers de l’actuariat, de la souscription, de l’informatique et de la sécurité informatique. Pour faire face à une vague de départs à la retraite, l’entreprise souhaite embaucher des agents généraux d’assurance indépendants en reprise de portefeuille ou en création d’activité ainsi que des commerciaux salariés, des spécialistes de branches assurantielles, des ingénieurs préventionnistes,...

Consultez les dernières offres d’emploi proposées par Axa

 

 

ATOS

« Pour 2020, nous avions prévu d’effectuer 2000 recrutements en France. Cet objectif n’est pas abandonné mais il sera revu à la baisse », indique Emmanuelle Bergogne, directrice du recrutement d’Atos en France. Le groupe de services informatique souhaite en effet maintenir une dynamique en termes de recrutements. « Pour faire face à la séniorisation de nos équipes, notamment en IT, nous avons pour objectif de transformer, en CDI, 60 % des 700 alternants et stagiaires que nous accueillons chaque année et qui seront diplômés d’ici le mois de septembre », ajoute-t-elle. C’est essentiellement sur ses métiers stratégiques que le groupe concentrera ses embauches. « Nous cherchons des cadres en cyber-sécurité, computing ingénierie, R&D, data science, robotic process automation… Les postes seront à pourvoir à partir du deuxième semestre, en septembre et octobre », précise-elle. 

 

 

ENGIE

Durant la période de confinement, ENGIE a maintenu ses recrutements, en priorité sur des postes opérationnels ou fonctionnels critiques pour le business. Pour rester sur cette dynamique, le groupe entend recruter 12 000 nouveaux salariés en France, dont 60 % en CDI. La population cadres devrait représenter 20 % de ses embauches en France. « Nos recrutements s’organisent autour de trois activités : l’électricité peu ou pas carbonée, les infrastructures électriques et gazières et les solutions clients. Nos besoins de compétences se trouvent principalement dans les métiers techniques : maintenance, chantiers, constructions, installations », explique Olivier Hérout, DRH adjoint du groupe ENGIE. Pour soutenir les jeunes, ENGIE a également lancé une campagne de recrutement auprès des alternants. « Notre objectif est d’accueillir 2500 jeunes supplémentaires en alternance et ainsi d’atteindre un total de 7000 alternants, soit l'équivalent de 9 % de notre effectif français du groupe d’ici fin 2020.

Consultez les dernières offres d’emploi chez Engie Staffing

Consultez les dernières offres d’emploi chez Engie Home Services

 

SAINT GOBAIN

Chaque année, Saint-Gobain recrute 4500 personnes dont 3000 en CDI et 1500 en CDD pour tous ses marchés : la construction, la mobilité, la santé et les marchés industriels. Si le groupe n’a pas encore confirmé ce volume d’embauches, il reste actif en matière de recrutements. Les profils qu’il recherche concernent essentiellement les fonctions commerciales (chefs d’agence, commerciaux terrain…), mais aussi celles de production, maintenance, high-tech et logistique. Les recrutements concernent toutes les filiales : Point P, Lapeyre, Cedeo, PUM, La Plateforme du Bâtiment…

CRÉDIT AGRICOLE

En début d’année, le groupe bancaire avait lancé une vaste campagne de recrutements en Bretagne. Il annonçait alors vouloir embaucher 580 nouveaux collaborateurs sur les quatre départements. La crise sanitaire n’a pas entamé son dynamisme : le Crédit Agricole poursuit en effet ses recrutements, que ce soit en CDI, en CDD ou en alternance. Il recherche notamment des responsables de pôles, des project leaders, des actuaires, des data managers, des team managers, des chargés de gestion comptable…

 

THALES

Fragilisé par la crise du Covid-19, Thalès ne remet pas ses futures embauches en question. Porté par un carnet de commandes solide, le groupe industriel concentre ses recherches sur les ingénieurs (intégration système, essais en vol, développement logiciel…) les responsables méthodes industrielles, les architectes systèmes réseaux, les contrôleurs gestion de projet, les responsables produits… Des postes à pourvoir en CDI.

Retrouvez les offres d’emploi actuellement proposées par Thalès

 

TOTAL

Le groupe Total traverse plusieurs crises : celle du Covid-19 évidemment, mais aussi celle du pétrole (le prix du baril est en chute libre depuis plusieurs mois). Pour ces deux raisons, « il a gelé une partie de ses recrutements », indique la porte-parole de la compagnie en France. Il subsiste toutefois plusieurs exceptions. Pour faire croître la part du gaz naturel, Total souhaite renforcer ses équipes dans l’énergie renouvelable. Il recherche ainsi des spécialistes turbines éoliennes offshore, profils de chargés de financement de projets, chargés d’étude de développement, des Solar Head of Asset Managers. Pour préparer l’avenir, le groupe souhaite enfin s’entourer de spécialistes : des chefs de projet innovation collaborative, des chargés de projet digital, des Digital Managers…

Retrouvez les offres d’emploi en cours chez Total

 

SAFRAN

Certes, le traitement des candidatures est ralenti du côté de chez Safran. Pour autant, il n’est pas mis à l’arrêt. Le groupe aéronautique, qui emploie plus de 92 000 collaborateurs dans le monde, dont 40 000 en France, cherche à recruter, en CDI, des ingénieurs sécurité opérationnelle, des chefs de projet SSI, des ingénieurs méthodes, des gestionnaires administratifs et paie ainsi que des responsables d’équipes de production.

Aurélie Tachot
Aurélie Tachot

Après avoir occupé le poste de rédactrice en chef d’ExclusiveRH.com (entre autres), je travaille désormais à mon compte. Pour Cadremploi, je contribue à la rubrique Actualités via des enquêtes, des interviews ou des analyses sur les évolutions du monde du travail, sans jamais oublier l'angle du digital.

Vous aimerez aussi :