Déconfinement phase 2 : l'impact des annonces d'Edouard Philippe sur le travail

Publié le 28 mai 2020 Sylvie Laidet

Ouverture des cafés et restaurants, no limit pour les déplacements, chômage partiel pour les personnes vulnérables dans l’impossibilité de télétravailler… toutes les infos 100% boulot à retenir des annonces du Premier ministre pour la phase 2 du déconfinement. En attendant la publication des décrets durant le week-end. Et la phase 3, le 22 juin prochain.
Déconfinement phase 2 : l'impact des annonces d'Edouard Philippe sur le travail
  1. Réouverture des restos : enfin de « vraies » pauses déjeuner !
  2. Réouverture des parcs et jardins publics partout en France
  3. Réouverture des collèges : donc possible retour au boulot pour les parents d’enfants de moins de 16 ans
  4. Plus de limite dans les déplacements : potentiels voyages d’affaire dans l’Hexagone et en Europe
  5. Chômage partiel possible pour les personnes vulnérables dans l’impossibilité de télétravailler
  6. Ce qui ne change pas : le port du masque obligatoire dans les transports en commun.
  7. Ce qui ne change pas : prolongation du télétravail au maximum
  8. A suivre la semaine prochaine

Réouverture des restos : enfin de « vraies » pauses déjeuner !

A compter du 2 juin, vous allez de nouveau pouvoir « luncher » avec vos collègues et autres clients ou fournisseurs. Dans la limite des respects de la distanciation sociale bien sûr. En effet, Edouard Philippe vient d’annoncer la réouverture des bars, cafés et restaurants. Mais attention, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.

 

Si vous bossez dans une région en zone verte

Là, c’est la fête. A partir du 2 juin, vous pouvez retourner dans les bars et restos comme avant. Enfin, presque puisque les tables seront bien espacées d’un mètre et à max 10 convives par table . Moins de places ouvertes, donc pensez à réserver.

 

Si vous bossez dans une région en zone orange (Ile de France, Guyane et Mayotte)

Dans ces régions, encore un peu de patience. Seules les terrasses des cafés, bars et restaurants vont rouvrir à compter du 2 juin. Donc ce sera une pause méridienne entre collègues en outdoor.

Réouverture des parcs et jardins publics partout en France


Faute de place en terrasse ou au resto et que vous habitiez en zone verte ou orange, vous pourrez toujours savourer votre sandwich, votre bento ou votre pique-nique home made dans un parc ou un jardin public. Eux-aussi vont rouvrir leurs portes le 29 mai. De l’air, de l’air, de l’air sur la pause méridienne. Enfin.

 

Réouverture des collèges : donc possible retour au boulot pour les parents d’enfants de moins de 16 ans

En zone verte, « back to school » pour tous les collégiens et en zone orange seulement pour les 6 et 5e. Enfin, en demi-groupe et dans le respect des règles sanitaires. Donc si vos enfants sont admis dans leur établissement, vous n’aurez plus à les garder. S’ils ne sont pas admis au collège, vous devez récupérer une attestation auprès de l’établissement précisant que votre enfant ne revient pas à l’école. Vous pouvez alors bénéficier du dispositif d’activité partielle.

 

Plus de limite dans les déplacements : potentiels voyages d’affaire dans l’Hexagone et en Europe

A partir du 2 juin, finie la limite des 100 km (à vol d’oiseau) pour se déplacer. Edouard Philippe vient en effet d’annoncer la levée de cette restriction. Donc potentiellement, vous pouvez repartir en déplacements professionnels. « La France est favorable à la réouverture des frontières internes à l’Europe sans quatorzaine à compter du 15 juin », précise-t-il même.

 

Chômage partiel possible pour les personnes vulnérables dans l’impossibilité de télétravailler

A compter du 2 juin, les « personnes vulnérables » qui n’auront pas la possibilité de télétravailler pourront bénéficier des nouvelles règles du chômage partiel.

 

Ce qui ne change pas : le port du masque obligatoire dans les transports en commun.

Et ce, « tant qu’on n’a pas un traitement » contre le Covid-19, a déclaré mercredi 27 mai la ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne.

 

Ce qui ne change pas : prolongation du télétravail au maximum

Le Premier Ministre vient de rappeler que dans la mesure du possible, le télétravail doit être poursuivi. Mais sans s’attarder sur le sujet.

 

A suivre la semaine prochaine

 

Un plan de relance de l’apprentissage.

D’ici la semaine prochaine, le Ministère du travail doit en effet plancher sur une relance de cette modalité d’enseignement afin d’éviter à des dizaines de milliers de jeunes de se retrouver sur le carreau faute d’entreprises « open » pour les accueillir. A suivre donc pour les sociétés d’éventuelles incitations financières et/ou administratives pour faciliter le recours à des apprentis.

 

Les contrôles renforcés sur le recours au chômage partiel 

Le Premier ministre n’y a pas été par quatre chemins : « il y aura des contrôles pour vérifier que les entreprises n’ont détourné le recours au régime d’activité partielle ».

 

A noter que toutes ces nouvelles mesures sont à tout moment réversibles si « 50 cas de covid étaient cumulés sur 7 jours sur une population de 100 000 habitants ». Et prochaine phase du déconfinement le 22 juin.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :