1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. 1 boîte, 2 postes : chez FrogPubs, des cadres ont appris un deuxième job pour le fun

1 boîte, 2 postes : chez FrogPubs, des cadres ont appris un deuxième job pour le fun

1-boite-2-postes--chez-frogpubs-des-cadres-ont-appris-un-deuxieme-job-pour-le-fun

Sylvie Laidet

15/01/2020

X

[INSOLITE] Comptable et serveur, directrice marketing et brasseur… Chez FrogPubs, on n’occupe pas seulement un poste mais parfois un deuxième que l’on choisit par plaisir. Une polyvalence encouragée et même récompensée financièrement, ce qui booste l’engagement des salariés et donc la performance de l’entreprise. Retours d’expérience.

C’est eux qui l’ont fait ! L’enseigne de bars-restaurants FrogPubs a en effet lancé l’an passé une série de 6 bières* entièrement créées et brassées par 40 de ses collaborateurs (sur 325 personnes). Ce sont donc eux qui ont conçu la recette, brassé, embouteillé la bière et même conçu le design des étiquettes des flacons que l’on retrouve désormais dans les pubs et sur les linéaires. Bref, du « home made » pur jus.

 

Un deuxième job pour le fun et en toute liberté

Chez FrogPubs devient brasseur qui veut. En effet, chaque nouveau collaborateur (quels que soient son poste et son parcours) suit une journée de formation en compagnie des brasseurs maison.

Ceux qui souhaitent s’impliquer davantage dans cette activité de brassage peuvent ensuite suivre une formation ad hoc plus poussée. Et ce, parallèlement à leur tâche quotidienne.

 

Se la jouer artisan.

 

C’est ainsi que Tory Doody, directrice marketing de FrogPubs a aussi la casquette de brasseuse. Pour cette ancienne manager de pub, se former au brassage artisanal a été un moyen de doper son champ de compétences et de faciliter son quotidien. « Je parle désormais le même langage que les gérants de pub et les brasseurs. En cas de problème de qualité ou sur des questions techniques, je peux davantage les aider qu’auparavant. Et puis, cela facilite et optimise mes relations avec les autres salariés », illustre-t-elle.

Ce second job est aussi un moyen pour elle de mettre la main à la pâte. De se la jouer artisan. « Je dois sélectionner le meilleur houblon et les autres céréales et respecter la recette. C’est comme un gâteau », ajoute-t-elle.

 

Sortir de sa "case"

La belle histoire de Tory Doody n’est pas un cas isolé. Au contraire, chez FrogPubs, tous les salariés sont invités à sortir de leur « case ». Un comptable peut ainsi très bien se retrouver à bosser dans l’un des pubs de la marque. Ou inversement, un serveur a fait un « stage » au service marketing qui débouchera sur une éventuelle collaboration plus poussée sur le long terme.

« L’entreprise doit se renouveler en permanence pour continuer à être performante. Pour cela, le changement, l’évolution et la polyvalence doivent être explicitement reconnus par notre organisation », argumente Paul Chantler, président fondateur de la chaîne FrogPubs.

A chaque fois qu’un collaborateur valide une compétence supplémentaire, il reçoit une prime ou une augmentation de salaire. « Plus les salariés se forment sur de nouveaux sujets, plus ils évoluent et donc plus cela crée de la souplesse dans la gestion quotidienne et de la valeur ajoutée pour la société », ajoute-t-il.

 

Entreprise apprenante = fidélisation

Autre avantage de ce type de pratique selon le big boss du réseau : la fidélisation des salariés. « C’est tellement compliqué de trouver des gens bien qu’il faut tout mettre en œuvre pour les garder », résume-t-il. Sans vouloir avancer de chiffre, il assure que l’ancienneté moyenne de ses collaborateurs est « bonne ». Cette diversification des missions participe également à une prise de décision plus rapide au quotidien. « Plus on est polyvalent, plus on est capable de répondre aux besoins immédiats de l’équipe. Quand il y a un manque à la plonge par exemple, ce n’est pas d’un chef en plus dont l’équipe a besoin mais de quelqu’un capable de faire la vaisselle », illustre celui qui se retrouve parfois au service en salle. C’est lui qui l’a fait !

* A consommer avec modération.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+