1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. 4 secrets des cadres qui se sentent bien au travail

4 secrets des cadres qui se sentent bien au travail

4-secrets-des-cadres-qui-se-sentent-bien-au-travail

Mathilde Hodouin

25/03/2018

Sans aller jusqu’à parler de « bonheur » au travail, une récente étude décortique les ingrédients qui aident les cadres à se sentir bien à leur poste.

Les cadres figurent en bonne place dans le top 15 des métiers les plus favorables au bien-être psychologique, souligne une étude récente de la Dares*.  Qu’ils travaillent dans l’informatique, les transports, les services administratifs, comptables ou financiers, l’industrie ou encore dans la banque et les assurances, l’étude tente de comprendre  les facteurs communs qui concourent à leur bien-être.

4 facteurs principaux au bien-être

Commençons avec une petite leçon de vocabulaire. Les cadres ne parlent pas de « bonheur » au travail, mais emploient plutôt des mots comme « équilibre », « harmonie », « plaisir » ou « réussite ». En règle générale, un cadre sur deux  s’estime « satisfait » de sa situation de travail. Ce bien-être repose sur quatre facteurs principaux.

Pour se sentir bien au bureau, un cadre doit garder l’opportunité d’apprendre « des choses nouvelles ». Son avenir professionnel rime avec opportunités d’avancement et promotion. Il entretient de « bons rapports » avec ses supérieurs. Et estime avoir exercé une influence sur l’évolution de son environnement de travail.

 

Lutter à tout prix contre le stress

Bonne nouvelle, 45 % des cadres se sentent « confortables » au travail. Ils occupent surtout des postes de dirigeants, cadres commerciaux ou administratifs. Leur vie privée leur offre stabilité et satisfaction. Mais tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ! 23 % des cadres se déclarent « stressés et empêchés » et 12 % se disent « isolés ».

>> Lire aussi : qui sont les cadres les plus menacés par le stress

 

Les cadres dans la fonction publique, la banque, l’assurance ou encore la communication souffrent du stress. C’est aussi le cas des ingénieurs et cadres dans l’informatique ou l’industrie. Les cadres dans le bâtiment et les travaux publics se plaignent à la fois du stress et de leur isolement. Pour y remédier, il faut miser sur le triptyque « autonomie », « soutien social » et « reconnaissance ».

 

*Etude « Travail et bien être psychologique » publiée le 14 mars 2018 par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares).

 

 

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

FUMAREDE philippe

04/04/2018

à 19:39

la Qualite de vie au travail doit être une démarche globale qui nécessite de la croyance, de la persévérance, du partage par tous les acteurs de l' entreprise.Elle doit être animée par tous les managers qui eux même ont compris tout l' intérêt de cet état de fait et qu' elle ne soit pas comprise comme une contrainte mais plutôt comme une opportunité.Elle reste malgré tout encore trop identifiée comme un besoin social voulu par le salarié .Depuis une 10 années les études d' écoute interne ou statistiques d' organismes externes à l' entreprise montrent une augmentation du stress ( mauvais stress) particulièrement chez les cadres( +9%).Cela génère des conflits à tous les niveaux pour lesquels les cadres ne sont pas épargnés , bien au contraire si on y rajoute l' aspect salarial. Malgré des mesures prises par l' employeur pour être plus à l' écoute de ses salariés( commissions risques psycho sociaux,qualité de l' entretien individuel, mesures salariales, communautés de managers et d'encadrement , cela est de plus en plus difficile car ceux qui animent ces mesures dans la majorité des cas ne vont pas assez sur le terrain , n'ont pas toujours le temps d' écouter et considèrent que "le cadre " est suffisamment formé ( dès lors qu' il sort de l' école) pour absorber toutes les contraintes de l' entreprise.Cela est encore plus fort quand on est manager.Quand au collège cadre féminin , très peu de responsable on réfléchit sur comment intégrer "une femme cadre" dans l' entreprise , voire dans une équipe malgré des efforts louables réalisés dans certaines sociétés au regard d' accords collectifs signés.
Cet article est intéressant mais reste assez général et il serait nécessaire de montrer à titre d' exemple des expériences réussies ou non qui devraient nous aider à parler d' une QVT positive et porteuse de performance individuelle et/ou collective
Pour moi la QVT doit prendre des dimensions Direction/RH /Médecin du travail /Diététique et sportive.
Exemple: EDF- Centrale nucléaire de Golfech(82)" démarche bien être au travail "(2006)
Performance immédiate :+6%/AN pendant 5 ans

> Répondre

philippe courtois

29/03/2018

à 10:31

Excellente synthèse de l'étude de la qualité de vie au travail pour les cadres
L'étude réalisée par la dares est remarquable pour la définition de métriques et son analyse dans les différentes CSP

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte