4 secrets des cadres qui se sentent bien au travail

Publié le 25 mars 2018 Mathilde Hodouin

Sans aller jusqu’à parler de « bonheur » au travail, une récente étude décortique les ingrédients qui aident les cadres à se sentir bien à leur poste.
4 secrets des cadres qui se sentent bien au travail

Les cadres figurent en bonne place dans le top 15 des métiers les plus favorables au bien-être psychologique, souligne une étude récente de la Dares*.  Qu’ils travaillent dans l’informatique, les transports, les services administratifs, comptables ou financiers, l’industrie ou encore dans la banque et les assurances, l’étude tente de comprendre  les facteurs communs qui concourent à leur bien-être.

4 facteurs principaux au bien-être

Commençons avec une petite leçon de vocabulaire. Les cadres ne parlent pas de « bonheur » au travail, mais emploient plutôt des mots comme « équilibre », « harmonie », « plaisir » ou « réussite ». En règle générale, un cadre sur deux  s’estime « satisfait » de sa situation de travail. Ce bien-être repose sur quatre facteurs principaux.

Pour se sentir bien au bureau, un cadre doit garder l’opportunité d’apprendre « des choses nouvelles ». Son avenir professionnel rime avec opportunités d’avancement et promotion. Il entretient de « bons rapports » avec ses supérieurs. Et estime avoir exercé une influence sur l’évolution de son environnement de travail.

 

Lutter à tout prix contre le stress

Bonne nouvelle, 45 % des cadres se sentent « confortables » au travail. Ils occupent surtout des postes de dirigeants, cadres commerciaux ou administratifs. Leur vie privée leur offre stabilité et satisfaction. Mais tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ! 23 % des cadres se déclarent « stressés et empêchés » et 12 % se disent « isolés ».

>> Lire aussi : qui sont les cadres les plus menacés par le stress

 

Les cadres dans la fonction publique, la banque, l’assurance ou encore la communication souffrent du stress. C’est aussi le cas des ingénieurs et cadres dans l’informatique ou l’industrie. Les cadres dans le bâtiment et les travaux publics se plaignent à la fois du stress et de leur isolement. Pour y remédier, il faut miser sur le triptyque « autonomie », « soutien social » et « reconnaissance ».

 

*Etude « Travail et bien être psychologique » publiée le 14 mars 2018 par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares).

 

 

Mathilde Hodouin
Mathilde Hodouin

Vous aimerez aussi :