76 % des cadres en France ont déjà parlé anglais en entretien d’embauche

Publié le 10 mai 2017 Farah Sadallah

Les Français, et en particulier les cadres, s’améliorent en anglais. Mais ce n’est pas encore ça. Ils rencontrent toujours des difficultés avec la langue de Shakespeare, qu’ils sont amenés à parler de plus en plus en entreprise, comme nous le révèle une nouvelle étude Cadremploi.
76 % des cadres en France ont déjà parlé anglais en entretien d’embauche

C’est une évidence, la maîtrise de l’anglais est devenue une compétence primordiale en entreprise. Pour preuve, la dernière étude Cadremploi montre que 89 % des cadres français ont déjà été amenés à utiliser une langue étrangère et dans 99 % des cas c’était l’anglais. Et cette tendance ne va pas s’arrêter, 67 % des cadres interrogés pensent que l’anglais sera davantage parlé en entreprise au cours des prochaines années.

67 % disent oser prendre la parole en anglais

Mais cela ne semble pas leur poser de problèmes, puisque 40 % des cadres se disent capables de parler anglais couramment et 32 % s’évaluent à un niveau de langue opérationnel. D’ailleurs dans le palmarès de l’étude EF EPI, qui évalue le niveau d’anglais des salariés dans le monde, les Français se positionnent 29ᵉ sur 72 en 2016, en progression de 8 places. Un niveau qui s’améliore donc, mais pas encore au top et pas suffisant pour manager en anglais, par exemple.

44 % des cadres interrogés n’ont toujours pas effectué de formation à l’anglais

Rien d’étonnant donc à entendre 51 % des cadres interrogés déclarer que le niveau linguistique demandé sur l’offre peut être un frein à leur candidature, selon l’étude Cadremploi. Ils ne sont pas très sûrs non plus lorsqu’ils doivent passer un entretien en anglais : 79 % ne se sentent pas assez préparés.

>> Retrouvez toutes nos formations à l'anglais par ici

L’immersion dans un pays anglophone, la meilleure solution pour apprendre l’anglais

Plutôt que de se former dans un organisme, certains le font de diverses manières, via la lecture ou encore en regardant des séries et des films en anglais. Si, l’une des meilleures solutions pour apprendre l’anglais reste l’immersion dans un pays anglophone, il y a plus simple. Comme le conseille Brenda Turnidge, consultante formatrice chez CSP Formation, il faut « se rendre autant que possible dans tout endroit où vous pourrez rencontrer des anglophones. Dans des pubs après le travail pour discuter avec eux par exemple. ».

Méthodologie : L’étude réalisée par Cadremploi en avril 2017 a interrogé, via internet, 1925 candidats inscrits sur Cadremploi.

Farah Sadallah
Farah Sadallah

Vous aimerez aussi :