1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Arrêt maladie : trahis par leurs profils Facebook

Arrêt maladie : trahis par leurs profils Facebook

arret-maladie--trahis-par-leurs-profils-facebook

19/08/2013

Facebook et la vie professionnelle ne font pas toujours bon ménage… Une ex-employée d’Air New Zealand, Gina Kensington, en fait actuellement les frais : la compagnie aérienne lui a demandé une copie des détails de son activité sur le réseau social, pour valider son licenciement suite à un congé maladie jugé abusif par l’employeur.

Cette démarche, rapportée par le quotidien britannique The Independent, fait suite à une plainte de la salariée elle-même, qui a contesté son licenciement devant l'Employment Relations Authority (ERA), l'équivalent néo-zélandais des prud'hommes. Or, l’ERA a validé la demande de preuve plutôt inhabituelle de l’employeur, soit le fil d’actualité Facebook de la plaignante.

L’objectif ? Vérifier ce que cette dernière faisait lors de son arrêt maladie, officiellement pris pour prendre soin de sa soeur. Et évidemment, si les juges y trouvent des photos d’elle à la plage les jours concernés, Gina Kesington devrait avoir bien du mal à faire état de sa bonne foi. Au mois d'avril, un autre employé néo-zélandais avait été licencié pour s'être fait porter pâle une semaine, tout en publiant des photos de lui à une compétition de canoë. Les prud'hommes néo-zélandais avaient jugé son licenciement justifié.

Marine Relinger © Cadremploi.fr / Crédit photo © François Bouchon / Le Figaro

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

petronius

27/08/2013

à 11:18

Bien fait.... c'est comme ça que la société va mal, à cause d'abus d'une minorité. Et j'en connais plein... sans compter les gens qui réclament un licenciement à l'amiable (je ne me rappelle plus du terme exact) parce qu'ils ont droit au chômage... et donc c'est normal qu'ils en profitent... ben voyons. Cette personne à laquelle je pense, s'est mise en arrêt maladie devant le refus du patron en disant à son médecin qu'elle ne supportait plus le travail en bureau... au bout d'un an d'arrêt à répétition, le patron à dû céder.

> Répondre

atchoum

21/08/2013

à 12:59

En même temps, si tu veux bronzer ou faite du canöe, tu te mets en congés pas à la sécu... Faut être logique, on veut des droits mais on en abuse ! Avec des comportements irresponsables comme ça, pas étonnant que tout soit remis en cause !!!

> Répondre

moicmoi

21/08/2013

à 12:17

Une ex collègue de travail a été balancé par une de ses amies et collègue : cette dernière a fourni une copie de la page facebook aux ressources humaine pour les aider à prouver aux prud'hommes qu'elle était bien "en vacance" au lieu d'être chez elle, malade... comme elle le crié à qui veut bien l'entendre. L'employeur a bien évidemment gagné.

> Répondre

toto

19/08/2013

à 13:13

aha, quand les les réseaux nous tracent et nous desservent....

> Répondre

+