Cécile Cloarec, DRH FM Logistic : " Nous n’avons pas eu recours au chômage partiel "
Icône podcast

La parole à

Cécile Cloarec, DRH FM Logistic : " Nous n’avons pas eu recours au chômage partiel "

Cécile Cloarec, DRH FM Logistic : " Nous n’avons pas eu recours au chômage partiel "

Publié le 27 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

PODCAST - FM Logistic est une entreprise familiale française implantée dans 14 pays dans le monde et qui continue de fonctionner sans recours au chômage partiel pendant la crise du Covid-19. En cette fin de 6e semaine de confinement, nous avons demandé à sa DRH, Cécile Cloarec quel est l’impact de la crise sanitaire en particulier sur les salariés (27000 dans le monde dont 6500 en France) et comment l'entreprise prépare l’après 11 mai. Nous l’avons jointe alors qu’elle était de passage dans son bureau de Roissy.

Indépendant et familial, le groupe FM Logistic compte 30 plateformes en France qui permettent l’approvisionnement des produits, notamment alimentaires et d’hygiène, vers les consommateurs. Grâce à sa présence à l’international (14 pays dont la Chine), l’entreprise a pu anticiper et se préparer au mieux à l’épidémie Covid-19 afin de protéger ses 6400 collaborateurs exerçant les métiers de conditionnement, d’entreposage ou de transport dans l’Hexagone.

Impact de la crise sur l’activité de FM Logistic en France

En France, l’activité de FM Logistic a globalement baissé de seulement 5 à 10 % mais de façon très contrastée :  l’alimentaire, l’hygiène et plus globalement les produits de grande consommation sont très soutenus, tandis que la cosmétique ou le retail sont en forte décroissance. Un chiffre d’affaire peu impacté mais des marges dégradées à cause d’une moindre productivité, due aux mesures sanitaires mises en place dans les entrepôts et à la désorganisation des transports français

 

Des malades du Covid-19 chez FM Logistic

En France, une dizaine de salariés de FM Logictic ont été touchés par le Covid-19 mais heureusement, aucun décès à déplorer, ils sont en voie de guérison.

 

Pas de chômage partiel mais des congés

Une centaine de personnes du siège sont en télétravail. En revanche, la très grande majorité des emplois sont exercés sur les plateformes logistiques car ils ne sont pas compatibles avec le télétravail. L’organisation du travail a été revue pour respecter l’ensemble des mesures préventives.  Des équipes ont été ajoutées, les postes de travail espacés, les temps de pause révisés. De plus, une centaine de collaborateurs sur des activités à l’arrêt ont été transférés aux activités en tension. Pour le moment, seuls les compteurs de congés ont été actionnés à cause de la réduction d’activité mais « nous n’avons pas encore eu à activer le recours au chômage partiel bien heureusement ».

Des managers hyper visibles

Le télétravail, déjà habituel dans la maison, est devenu intensif et les collaborateurs n’ont pas eu de mal à s’approprier les outils. FM Logistics a encouragé ses managers à communiquer en temps réel avec leurs équipes via visioconférences, et notamment à maintenir les briefs du matin. De nouveaux rendez-vous ont été adoptées, comme « la video-café du matin pour lancer la journée ou la video plus informelle juste avant le week-end. »

Au siège, le top management se rend également visible et communique même directement avec les équipes en télétravail via des conférences téléphoniques : le président de l’entreprise, la DRH ou la directrice de la cellule de crise parlent chaque semaine à l’ensemble des collaborateurs du siège pour les informer de l’actualité économique de l’entreprise, des mesures prises ou envisagées pour la suite, ou du nombre de personnes touchées.  

Côté plateformes logistiques, les rituels managériaux ont été renforcés. Lors des briefings de prise de poste le matin, il n’est pas rare que l’équipe de direction du site soit présente et y participe. « Au-delà des consignes habituelles sur l’activité, ils parlent des événements en cours, de l’épidémie, des cas confirmés ou suspects, des désinfections supplémentaires par exemple. C’est très important de rassurer les équipes et de les informer en toute transparence, parce que le climat est très anxiogène en ce moment. »

Soutien psychologique

Trois dispositifs d’écoute et de soutien psychologique aux salariés sont proposés chez FM Logistic : une cellule d’assistance psychologique disponible 24/7 confidentielle et gratuite pour l’ensemble des collaborateurs. D’autre part, un dispositif d’appui aux managers, qui existait avant la crise, permet d’aider des manages en difficulté.  Dans ce cas, c’est le réseau RH ou le directeur des opérations qui intervient. Enfin les équipes de managers des plateformes peuvent se faire aider par un coach interne qui les aide sur des problèmes opérationnels, managériaux ou de climat social, via des rendez-vous de 40 minutes.

Les recrutements FM Logistic pendant la crise

Lire « La crise est en train de susciter de nouvelle vocations pour notre secteur »

Préparation du déconfinement

 « Comme beaucoup d’entreprises, nous attendons le détail du plan de déconfinement annoncé par le gouvernement. » La date du 11 mai marquera le début d’un déconfinement progressif. « En tous cas, elle permet de sortir d’une forme d’incertitude. Mais il est certain que nous maintiendrons un grand nombre de mesures préventives pendant plusieurs mois. »

FM Logistic étant présente dans 14 pays dans le monde, l’entreprise a pu s’inspirer de l’expérience de gestion de crise avec la Chine puis l’Italie. « Les accompagnements que nous avons mis en place à l’époque nous ont ensuite servi pour la France ainsi que pour les pays qui sont entrés plus tardivement dans la crise sanitaire, un des derniers en date étant la Russie. Nous avons pu aller beaucoup plus vite pour aider les pays à mettre en place les contrôles de température, les gestes préventifs, les écrans pour isoler les personnes sur les lignes de co-manufacturing, la mise en place du travail à distance ou les rituels managériaux. »

« En Chine, nos collaborateurs sont revenus au travail avec des masques. Mais en France, nous avons de grandes difficultés à en trouver. Nous utilisons actuellement des masques en tissu, réutilisables. Nous avons passé des commandes en Chine en particulier pour avoir des masques chirurgicaux mais ces commandes subissent des reports de livraison incessant. Et même pour les masques en tissu, nous subissons aussi des reports de livraison. Nous avons aussi commandé en grande quantité du gel hydro-alcoolique, des lingettes désinfectantes pour pouvoir accueillir à nouveaux nos collaborateurs au bureau de façon très sécurisé. Nous garderons néanmoins une partie des collaborateurs en  télétravail sur un partie de la semaine car nous ne pourrons pas accueillir tout le monde à son poste de travail tout en respectant les consignes de sécurité. Nous réfléchissons aussi à l’organisation des prises de repas, des réunions. On ne peut plus être sur la même densité de population. 

Le travail dans le monde d’après

« Nous allons avoir une nouvelle façon de travailler à inventer dans la durée ? Ce sera un mix entre la normalité d’avant et la nouvelle normalité. »

Et vous personnellement, qu’aimeriez-vous pérenniser dans votre façon de travailler aujourd'hui pour demain ?

"L’absence d’embouteillage en région parisienne."

 

FM Logistic en quelques chiffres

  • 27 000 employés dans le monde, dont 6500 en France sur 30 plateformes.
  • 14 pays en Europe, Asie et Brésil
  • CA 2020 : 1,4 milliards d’euros
Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :